L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

#NousToutes : comment se préparer à la grande marche du 24 novembre ?

Toutes et tous moblisés !

Par Lola Talik  - Illustration : © iStock

Le 24 novembre, #NousToutes se mobilise pour en finir avec les violences sexuelles et sexistes. Et voici tout ce qu’il faut savoir pour prendre part à cette grande manifestation !

#NousToutes, c'est le mouvement qu'ont lancé quelques militantes, au cours de l'été 2018. "On est parties d'un constat, nous explique Marion, militante pour #NousToutes. Il y a un vrai décalage entre l’ampleur des violences sexuelles et sexistes et la réponse qui est donnée par les politiques publiques". 

Alors pour mettre fin à ces violences, les militantes ont décidé d'unir leurs forces et leur détermination, et d'organiser une grande marche historique qui se tiendra ce mois-ci. Eh oui ! En peu de temps, leur rêve est devenu réalité. Aujourd'hui, #NousToutes existe à travers 95 comités en France et 60 associations ont rejoint le mouvement. Et si vous aussi, vous souhaitez vous joindre à cette grande manifestation, voici ce que vous devez savoir !

À lire aussi - Violences faites aux femmes : 5 chiffres qui font mal

Une date : le 24 novembre

C'est donc ce samedi 24 novembre que se tiendra le raz-de-marée féministe organisé par #NousToutes. Et ce, à travers une grande marche qui se déroulera à Paris -départ : place de la Madeleine à 14h- mais aussi dans 50 autres villes françaises. Un événement pour lequel près de 250 personnalités ont décidé de répondre présentes !

Hélas, une question se pose. Cela ne vous a certainement pas échappé, mais un autre mouvement fait ces temps-ci beaucoup parler de lui : celui des "gilets jaunes". Les militant(e)s n'ont donc qu'une crainte, que celui-ci vienne bloquer cette grande marche féministe. 

"On espère que la manifestation des "gilets jaunes" ne viendra pas bloquer la marche du 24 novembre, nous confie Marion. On a décidé de faire ça la veille de la journée internationale contre les violences faites aux femmes. C’est le moment idéal pour en parler aux médias. Deux jours dans l’année, c’est déjà peu. Et ça fait plusieurs mois que nous travaillons sur cet événement. Alors on espère sincèrement pouvoir disposer de l’espace public".

Un atelier "pancartes et slogans"

nous toutes soirée pancartes


Pour se préparer comme il se doit, et surtout pour se faire entendre le jour J, #NousToutes organise ce jeudi 22 novembre, une soirée "pancartes, foulards et slogans". Celle-ci se déroule à Paris, de 18h30 à 22h00, avec possibilité de se rendre soit en première partie de soirée, soit en seconde partie de soirée, soit toute la soirée ! 

Que faut-il apporter ? Des ciseaux (pour découper les 300 mètres de tissu), une agrafeuse (et des agrafes), du gros scotch, des cartons et des marqueurs. Bref, de quoi faire passer des messages. Beaucoup de messages. 

Un groupe "WhatsApp"

À quelques jours du D-Day, il est toujours temps mobiliser un maximum de personnes ! #NousToutes a donc créé un groupe (fermé aux échanges) sur l'application WhatsApp. Chaque membre du groupe reçoit ainsi un à deux messages par jour, qu'il peut ensuite partager à son entourage afin de faire connaître le mouvement. 

Et pour vous inscrire à la manifestaiton, rendez-vous sur noustoutes.org !

Lola Talik

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
sjannoty
le problème c'est que la ou j habite un petit village du Jura il n'y a rien mais je fais de chaque jour un combat contre les violences faites aux femmes et aux enfants et je sais pas quoi faire pour que ceux à qui j en parle entendent écoutent et change leur comportement ils s imaginent être au dessus de tout

COMMENTS
sjannoty
le problème c'est que la ou j habite un petit village du Jura il n'y a rien mais je fais de chaque jour un combat contre les violences faites aux femmes et aux enfants et je sais pas quoi faire pour que ceux à qui j en parle entendent écoutent et change leur comportement ils s imaginent être au dessus de tout