L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Histoire de femmes : Margaret Atwood, auteure féministe à l'origine de la série The Handmaid's tale

La reine de la dystopie

Par La WTF Team  - Illustration : © Tmdb

Depuis l’adaptation en série de son livre La Servante écarlate (The Handmaid's tale), Margaret Atwood a vu sa popularité exploser. Et il y a de quoi. Car des auteures de SF comme elle, il y en a peu.

La dystopie qu'elle a inventé est, aujourd'hui, un véritable succès. Elle ? C'est Margaret Atwood, une auteure féministe talentueuse et queen de la science-fiction, genre littéraire où les femmes sont, malheureusement, trop souvent absentes.

Une enfance entre nature et écriture

Margaret Atwood passe son enfance au Canada, en pleine nature, dans les forêts du nord du Québec. Pendant longtemps, elle vit dans une cabane sans électricité, avec un père entomologiste et une mère nutritionniste. C'est à 16 ans que la passion pour l'écriture apparaît. Adolescente, déjà, elle reçoit de nombreux prix, notamment pour un recueil de poèmes. Brillante et talentueuse, elle fait, par la suite, ses études dans la prestigieuse université d'Harvard où elle enseignera plus tard, pendant de nombreuses années. On ne sait pas vous mais nous, on aurait bien kiffé qu'elle soit notre professeure de littérature au lycée.

A lire aussi : de quoi parlera la saison 3 de "The Handmaid's tale", série féministe par excellence ?

Le livre de la consécration

Ce n'est qu'en 1984 qu'elle se lance dans l'écriture de la Servante écarlate, à Berlin-Ouest. Son idée de départ ? Imaginer à quoi pourraient ressembler les États-Unis sous un gouvernement totalitaire. Voilà comment naît Gilead, cette dictature conservatrice qui réduit les femmes en esclaves sexuels, afin de lutter contre une crise de la natalité. Pas cool on est d'accord. "Je ne voulais pas me voir accusée de sombres inventions tordues, ou d’exagérer l’aptitude humaine à se comporter de façon déplorable", confiait-elle au Guardian. Voilà pourquoi son oeuvre est si spéciale et si réaliste. Pour rendre cette dystopie crédible, Margaret Atwood passe son temps à faire des recherches et à suivre l'actualité des découvertes technologiques et scientifiques etc. Si le livre est un succès à sa sortie, c'est surtout après son adaptation qu'il devient une véritable oeuvre féministe majeure et un manifeste anti-trump.

Figure du féminisme

Depuis la sortie de la série The Handmaid’s tale, les capes rouges portées par toutes les servantes sont devenues un symbole des combats féministes. D'ailleurs, il n'est pas rare de croiser des manifestantes avec. Margaret Awood se dit fière de cet effet indirect : "je suis très heureuse que des gens puissent l'utiliser et que ça puisse avoir un impact", expliquait-elle lors d'un festival littéraire à Londres, en octobre 2017. Eh oui, dans toutes ses oeuvres, le féminisme de Margaret Atwood n'est jamais bien loin, à l'instar de son roman Captive, lui aussi récemment adapté en série. On espère une chose : que la dystopie de Margaret Atwood ne soit, jamais ô grand jamais, la réalité de nos sociétés.

En attendant la saison 3 de The Handmaid's tale, il ne vous reste plus qu'à dévorer l'ensemble de ses livres !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter