L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Une BD (très drôle) répond aux gynécos qui refusent de pratiquer l'IVG

Le droit à l'avortement, toujours en danger !

Par La WTF Team  - Illustration : © Emma Clit /Montage La WTF

Sur son blog, la dessinatrice Emma Clit a répondu en BD à Bertrand De Rochambeau, Président du Syndicat des gynécologues-obstétriciens de France (Syngof), qui comparait il y a peu l’IVG à un homicide. Et bizarrement, on a bien rigolé.

Souvenez-vous. Il y a quelques jours, dans l'émission "Quotidien" présentée par Yann Barthès sur TMC, Bertrand De Rochambeau comparait l'IVG à un homicide. "Nous ne sommes pas là pour retirer des vies", se justifiait-il alors. Des déclarations qui, très rapidement, avaient suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux et à la télévision.

Et notamment celles d'Emma, ingénieure informaticienne le jour, dessinatrice la nuit, et auteure du blog Emma Clit. Celle qui dénonçait il n’y a pas si longtemps le poids de la charge mentale dans une bande dessinée très pertinente, a publié le 14 septembre dernier une nouvelle BD intitulée : “Droit à l’avortement, toujours en danger”. L’occasion de dénoncer au passage les violences gynécologiques subies, encore aujourd’hui, par de nombreuses femmes.

À lire aussi : le point du mari, qu'est-ce que c'est ?

IVG et violences obstétricales

"Cette BD décrit des scènes de violences obstétricales J'avoue que je n'en reviens pas de devoir faire cette histoire aujourd'hui, en 2018. Quand j'ai commencé mon blog, je savais que certains sujets féministes étaient ouverts à débat, mais je pensais vraiment que l'IVG était un droit acquis définitivement dans tous les esprits. Mais les idées rétrogrades ont la vie dure... Alors ne lâchons rien !”, a-t-elle déclaré sur sa page Facebook.

C’est ainsi que Bertrand De Rochambeau se retrouve enceinte, prêt (ou pas) à vivre tout ce que cela implique. Et pas question de faire sa "chochotte". C'est aussi ainsi qu'il se retrouve en tenue d’Ève -visiblement après un avoir accouché et subi une épisiotomie- en train de se faire coudre un point du mari, "potentiellement sans anesthésie".

Mais laissons un peu de suspens. À vous de découvrir comment cette histoire se termine !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Nana01
Il faut continuer à se battre, on en est pas arriver jusqu’ici pour rien. De plus ceux qui sont contre doivent comprendre que certaines femmes n’ont peut être pas envie de garder ces enfants qui sont peut-être issus d’un viol.
Clara Lefevre
Je pense que toutes les femmes devraient avoir accès à l’IVG en France. Mais pourquoi vouloir à tout prix forcer des gens qui ne se sentent pas de le faire ? C’est un sujet tellement délicat tellement difficile... cette bd est bcp trop simpliste. Nous n’avons pas tous la même idée de la morale et des valeurs : si ces médecins ne veulent pas le faire en quoi cela arrangera la situation de les forcer ?? C’est une question tellement difficile pour certaines et certains. Soyons peut être plus compréhensifs au lieu d’être aussi simplistes.

COMMENTS
Vanessa Voet
Je l avais vu cette BD tellement juste et pleine d humour
Clara Lefevre
Je pense que toutes les femmes devraient avoir accès à l’IVG en France. Mais pourquoi vouloir à tout prix forcer des gens qui ne se sentent pas de le faire ? C’est un sujet tellement délicat tellement difficile... cette bd est bcp trop simpliste. Nous n’avons pas tous la même idée de la morale et des valeurs : si ces médecins ne veulent pas le faire en quoi cela arrangera la situation de les forcer ?? C’est une question tellement difficile pour certaines et certains. Soyons peut être plus compréhensifs au lieu d’être aussi simplistes.
simpleman4704
oui il est vrai qu'on a l'impression que le droit a l'IVG est clairement remis en cause par des intégristes et c très malheureux a croire que le combat qu'a miné Mme Veil n'a servi a rien, il faut rester vigilant
Marmotte
Effectivement, mais on ne doit forcer personne à le pratiquer et on ne doit juger, ni empêcher personne de le pratiquer. Mais je constate depuis quelques années une montée des anti-IVG en France et cette montee correspond egalement à une importante augmentation des IVG depuis quelques années et même une augmentation du nombre d'IVG pour une même personne. Vous parler des IVG comme si c'était un acte contraceptif anodin, comme les autres moyens contraceptifs... mais hélas non et il faudrait peut-etre en avoir conscience... Chez certaines personnes les conséquences sont terribles physiquement, voire même psychologiquement. On ne ressort jamais idemne de cet acte. Je pense qu'il faut aussi revoir la façon dont on en parle... Je vois d'ici les commentaires elle est contre L'IVG, non je ne suis pas contre du tout mais je dis simplement qu'il ne faut pas le banaliser comme j'entends ici ou là. C'est un acte lourd de conséquence pour certaines femmes. Donc on doit éviter tout jugement car c'est aussi un acte qui touche à l'intime de son être, de ses convictions, de son corps, de ses interrogations... mais en aucun cas on ne doit empêcher toute obstruction à l'IVG.
Koplaner
L
Nana01
Il faut continuer à se battre, on en est pas arriver jusqu’ici pour rien. De plus ceux qui sont contre doivent comprendre que certaines femmes n’ont peut être pas envie de garder ces enfants qui sont peut-être issus d’un viol.