L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Un maire accusé d'homophobie après avoir refusé un permis de construire

"L'homophobie en 2018 !"

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock/Montage la WTF

Convaincu d’avoir été victime d’homophobie de la part d’un élu, Sébastien Durand, 48 ans, a décidé mardi dernier de raconter son histoire sur Twitter. Et les réactions ne se sont pas fait attendre !

En début d’année, Sébastien Durand et son mari ont acheté un terrain de 2 500 m2 à Aureville, en Haute-Garonne. Très vite, le couple s’est associé à une architecte pour réaliser les plans de construction de leur maison de 250 m2, et faire en sorte qu’ils correspondent à leurs attentes tout en respectant le plan local d’urbanisme (PLU). Mais depuis qu’il a déposé sa demande de permis de construire à la mairie d’Aureville, le couple se retrouve dans une impasse. Selon Sébastien Durand, le maire d’Aureville, Xavier Espic, n’aurait pas seulement refusé leur demande, il se serait surtout montré homophobe.

Des "valeurs identitaires"

Comme le rapporte Sébastien Durand au site Komitid, lors de leur premier entretien, Xavier Espic aurait été très agressif : "Comment osez-vous avoir un tel projet ? Moi d’habitude, les gens comme vous, je préfère qu’ils viennent me voir avant de déposer leur demande pour voir si leur projet de vie correspond à ma commune", aurait-il dit au couple, ajoutant à plusieurs reprises que leur maison était trop "sophistiquée", le tout "accompagné d’un petit geste du poignet qui évoque La Cage aux folles".

"La maison devait s'affranchir des codes traditionnels, mais devait incorporer des éléments d’architecture locale. Il y aurait eu par exemple des colonnes en façade de la maison qui s’inspirent de celles du Capitole de Toulouse", explique Sébastien Durand à FranceInfo.

Le couple aurait alors demandé un second entretien, en terrain neutre, avec une juriste. En vain. Après quoi, Sébastien Durand et son mari auraient reçu un courrier dans lequel le maire aurait une fois de plus mis en avant les raisons esthétiques et architecturales mais aurait également affirmé que "leur projet ne s'inscrivait pas dans les valeurs identitaires de la commune et du site". "Valeurs identitaires", pour Sébastien Durand, ces mots prouvent une fois de plus l'homophobie dont son mari et lui sont victimes.

Des poursuites judiciaires

Depuis, le couple -qui a décidé de s'installer ailleurs- a donc pris contact avec des avocats, demandant des dommages et intérêts pour les "huit mois de perdus, les frais engagés et la discrimination", s’il arrive à la prouver.

Selon Komitid, Xavier Espic se dit quant à lui prêt à porter plainte pour diffamation, mais également très "surpris qu’on le traite d’homophobe". "J'ai l'esprit tranquille. Tout le monde est sur un pied d’égalité (…) C'est le premier refus que l'on fait, parce que l'on a estimé que le projet ne correspondait pas à la commune", aurait-il précisé au site d’information LGBT+.

En attendant, Sébastien Durand et son mari ont reçu le soutien de plusieurs maires sur Twitter. Et c'est ça aussi, c'est important de le dire !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Nana01
Quelle honte un tel rejet en 2018, malheureusement ces faits existent encore mais espérons pour se couple que touts se passe pour le mieu à présent. 👍🏻❤️
Nova
J'espère que ce couple obtiendra justice et que ça servira d'exemple.

COMMENTS
Nana01
Quelle honte un tel rejet en 2018, malheureusement ces faits existent encore mais espérons pour se couple que touts se passe pour le mieu à présent. 👍🏻❤️
Nova
J'espère que ce couple obtiendra justice et que ça servira d'exemple.