L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Suite au décès d'une enfant, la Justice somalienne se mobilise (enfin) contre l'excision

Le pays du monde où sont pratiquées le plus de mutilations génitales !

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock/Montage la WTF

Le 25 juillet dernier, le ministre de la Justice somalienne a déclaré publiquement qu’il souhaitait se mobiliser contre l’excision après que cet acte de barbarie a provoqué la mort d’une fillette de 10 ans. Un pas en avant pour la Somalie où les mutilations génitales ne sont TOUJOURS PAS interdites !

Il y a quelques jours, The Guardian racontait l’histoire de Deeqa Dahir Nuur, une fillette somalienne de 10 ans décédée d'une hémorragie (et probablement du Tétanos compte tenu des conditions) le mois dernier après avoir été excisée. Le premier décès survenu après cette pratique barbare à être rendu publique depuis longtemps, selon Terrafemina.

Mise au courant de la situation après avoir échangé avec l’oncle de l’enfant, la journaliste somalienne Nafisa Hersi a décidé d’alerter l’opinion publique en rapportant ce qu’elle savait sur les réseaux sociaux. "Il m’a dit qu’ils devaient laver le corps. Deega était morte de la coupe. Ils l’avaient déjà amenée à l’hôpital, mais je suis allée vérifier si c’était vrai. Puis j’ai diffusé la nouvelle sur Twitter. Et tous les journalistes ont relayé l’histoire. Le plus triste, c’est que pour ses parents, cette pratique demeure normale et sans risques", explique-t-elle. 

À lire aussi : Sur Facebook, cette jeune femme donne la parole aux Palestiniennes

Selon un rapport de l’UNICEF, en Somalie, 98% des femmes de 15 à 49 ans sont excisées. Ce qui fait de ce pays l’endroit du monde où sont pratiquées le plus d’excisions, juste devant la Guinée (97% des femmes) et Djibouti (93% des femmes). 

"La plupart des Somaliennes subissent la forme la plus sévère d'excision entre 5 et 9 ans, au cours de laquelle les organes génitaux externes sont enlevés ou repositionnés et l'ouverture vaginale est cousue, laissant seulement un petit trou à travers lequel passe le sang menstruel. L'opération est souvent effectuée par des sages-femmes ou des guérisseurs sans formation utilisant des couteaux, des rasoirs ou du verre brisé", rappelle The Guardian.

Suite à l’indignation provoquée par la mort de Deeqa Dahir Nuur, la justice somalienne a décidé de se mobiliser contre les violences génitales. Le 25 juillet dernier, le ministre de la Justice Ahmed Ali Dahir a annoncé qu’il était prêt à ce que cette affaire soit portée devant les tribunaux et qu’une enquête serait mise en place pour interroger les parents et "l’exciseuse".

Mahdi Mohamed Gulaid, le vice-Premier ministre a quant à lui déclaré : "c’est une chose terrible qu’au 21e siècle une fille soit morte d’une excision. Ça ne fait pas partie de notre culture. Ça ne fait définitivement pas partie de la religion islamique (…) La poursuite des personnes impliquées dans la mort de Deeqa enverra un message fort au pays (…) C'est un moment décisif pour la Somalie".

Actuellement, les barbares ayant recours aux mutilations génitales en Somalie peuvent "éventuellement" être poursuivis car le Code pénal rend illégal le fait de causer du tort à autrui. Sans blague. C’est pourquoi, selon Maggie O'Kane, directrice de la campagne mondiale des médias pour mettre fin aux mutilations génitales féminines (#EndFGM), les déclarations de la Justice somaliennes sont "énormes", même si elle pense toutefois que ces progrès risquent d’être plus lents que prévus…

À revoir : Justine Fraioli a parlé excision avec l'avocate et militante féministe Danielle Mérian. 

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Tidougi
Vous êtes sérieux(se) ? On parle de mutilation là. C’est ça avant tout qui est inadmissible et criminel !
fabienne
qu'on leur fasse pareil! il était grand temps de réagir!!!

COMMENTS
simpleman4704
j'espère que le décès ce cette fillette fera enfin changer les choses en Somalie il serait grand temps par contre c quoi le rapport avec le rappel sur l'article sur les palestiniennes ? elles aussi subissent l'excision ?
sjannoty
encore ce serait fait par des médecins en milieu hospitalier ouais si on veut mais par des personnes n ayant aucune connaissance anatomique c'est inadmissible et criminel
Tidougi
Vous êtes sérieux(se) ? On parle de mutilation là. C’est ça avant tout qui est inadmissible et criminel !
fabienne
pur provoc' et pur c... hard
kristoch
honteux ! dire des choses pareilles exprès pour choquer, venir foutre la m...
Luiza
L’excision ne doit plus être pratiquée , Point ! ni en milieu hospitalier ni par toutes autres individus ! il faut continuer à se mobiliser et à éduquer autrement !
Nova
Il faut un décès pour que ça bouge ! Enfin ! J'espère tellement que ça aidera à libérer la parole des femmes à ce sujet, en Afrique, certes, mais ailleurs aussi !
fabienne
qu'on leur fasse pareil! il était grand temps de réagir!!!
ananda77
Malheureusement bien d’autres fillettes ont dû décédé suite à ces pratiques d’un autre âge et je crois qu’il va falloir encore du travail pour que les choses changent