L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Souffrir de vaginisme : levons le voile sur un tabou

Parlons-en !

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Ce trouble sexuel touche de nombreuses femmes mais reste toujours aussi tabou. Pourquoi ? Tout simplement parce que le vaginisme empêche la pénétration. On vous en dit plus.

Le vaginisme, c’est une contraction réflexe du périnée qui empêche, ou rend extrêmement douloureuse, la pénétration vaginale. Derrière ce trouble sexuel se cache, bien souvent, une peur panique de la pénétration.

Un trouble qui concerne de nombreuses femmes

5 à 10 %. Voilà le nombre de femmes qui seraient concernées par ce trouble sexuel ultra-handicapant. Pourtant, en France, le vaginisme reste un sujet tabou. Eh oui, lors d’une discussion entre copines, comment avouer que la pénétration est presque impossible tant elle est douloureuse ? Ces femmes se sentent anormales, complexées et perdent, bien souvent, confiance en elles, s’imaginant de ne pas être dans la "norme".

Comment le repérer ?

Vaginisme. Rien que son nom fait flipper ! Vous vous en doutez, le vaginisme n’est pas un truc kiffant. Loin de là. Les femmes souffrant de ce trouble sexuel ressentent lors de la pénétration, une douleur si intense, si terrible, que cette dernière est impossible. Cette peur de la douleur s’inscrit ensuite dans le cerveau, restant bien gravée, créant ainsi une peur par réflexe qui, à terme, entraîne un véritable cercle vicieux.

A lire aussi : êtes-vous sûre de tout connaître sur votre périnée ?

Le vaginisme est multiple

Eh oui. Il n’existe pas qu’une seule forme de vaginisme. Ce serait trop facile. Toutefois s’il y a bien un point commun, ce serait celui-ci : les origines du vaginisme sont d’ordre psychologiques et non anatomiques.

Le vaginisme primaire : les douleurs et contractions musculaires ont toujours été présentes depuis la puberté. La pénétration vaginale est impossible, ou presque.

Le vaginisme secondaire : il intervient après un évènement traumatisant comme un accouchement à problème, une infection, une agression.

Le vaginisme global : la femme ressent une douleur à chaque fois que quelque chose rentre dans son vagin, que ce soit pendant un rapport, lors d’une consultation chez le gynéco, ou pendant ses règles avec un tampon. Vous imaginez l’enfer ?

Le pourquoi du comment ?

Cette peur, consciente ou inconsciente, de la pénétration peut s’expliquer par un blocage ancré depuis la puberté lié à une peur de l’inconnu, de la douleur, des infections ou même de la grossesse. Le contexte religieux peut, lui aussi, jouer un rôle, dans les cas où le sexe féminin est présenté comme péjoratif ou tout simplement laissé de côté au profit d’une désinformation totale. Enfin, le vaginisme peut, évidemment, être lié à un traumatisme sexuel comme une agression, des attouchements, un viol.

Ça se soigne ?

Alors oui, le vaginisme se soigne. Mais pour toutes les raisons exposées précédemment, il est important d’oser en parler, de briser la glace, afin d'accepter et de comprendre cette maladie. Il faut traiter le vaginisme le plus rapidement possible afin que celui-ci n'influe pas durant toute la vie sexuelle de ces femmes. Que ce soient les sexologues ou les gynécologues, ces derniers peuvent proposer des exercices pour renforcer le plancher pelvien, étirer les muscles, détendre cette partie du corps, faire de la relaxation mentale et surtout déterminer l'origine du problème. 

En finir avec le vaginisme peut prendre du temps, mais c'est totalement possible !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter