L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Serena Williams, une icône féministe ?

Douée pour arrêter les balles, mais pas que !

Par La WTF Team  - Illustration : © search commons/Montage La WTF

Le weekend dernier, après sa défaite à l’US Open, Serena Williams s’est exprimée en conférence de presse et a une fois encore affirmé son engagement auprès de la lutte pour les droits des femmes.

Après avoir perdu en finale de l’US Open face à la Japonaise Naomi Osaka, mais surtout après avoir été sanctionnée par l’arbitre pour son comportement jugé inapproprié au cours du match, Serena Williams s’est exprimée en conférence de presse et a réaffirmé sa position et son engagement pour les droits des femmes. "Il m’a retiré un jeu pour avoir dit 'voleur'. Je l’ai pris comme une remarque sexiste", a-t-elle dénoncé. 

Après avoir souligné les inégalités de traitement entre les hommes et les femmes sur le court, notant que "les hommes font bien pire et parce qu’ils sont des hommes, il ne leur arrive rien", la joueuse américaine a expliqué qu’elle était là "pour défendre les droits des femmes et l'égalité" et qu’elle continuerait "de se battre pour les femmes, pour leur droit à être traitées également". Eh ouais, il faut dire la joueuse emblématique du circuit WTA n’en est pas à sa première prise de position ! 

À lire aussi : Les 10 héroïnes les plus badass du cinéma

Pertinence

Après avoir été vivement critiquée à Roland Garros, notamment par Bernard Giudicelli, Président du tennis français, pour le choix de sa tenue, Serena Williams a débarqué sur le court de l’US Open dans une tenue plus féminine que jamais ! Pour rappel, il y a quelques semaines, elle se faisait remarquer à Paris parce qu’elle portait un legging. Celui-ci avait d’ailleurs été conçu par Nike pour pallier ses problèmes de circulation sanguine survenus après son accouchement. Mais cela n’a clairement pas plu à tout le monde. Du coup, qu’à cela ne tienne, Serena Williams s’est présentée au tournoi de l’US Open en… tutu ! "C'était amusant", avait-elle confié alors au micro de CNN.  

Maternité

L’an passé, Serena Williams s’est imposée en finale de Wimbledon face à sa sœur, Venus, alors qu’elle était enceinte de 8 semaines ! Et seulement dix mois après un accouchement difficile, la joueuse s’est retrouvée en finale du tournoi du Grand Chelem britannique pour la dixième fois. "Je veux juste dire à toutes les mamans que si je peux le faire, elles peuvent le faire. Vous pouvez être tout ce que vous voulez", avait-elle alors déclaré, selon France tv info.

Body positivisme

À son arrivée dans le monde (professionnel) du tennis, Serena Williams a essuyé de nombreuses critiques relatives à son physique. Associated Press est même allé jusqu’à la comparer à un "bodybuilder", rappelle Slate. Mais en 2016, la joueuse américaine a fait la Une du magazine Self, avec le message suivant : "Strong is sexy" (" la force est sexy") : "J’aime mon corps et je n’y changerai jamais rien. Je ne vous demande pas de l’apprécier. Seulement de me laisser être moi. Parce que je peux avoir de l’influence sur une fille qui me ressemble, et je veux qu’elle se sente bien dans sa peau".

Solidarité

Plus récemment, elle a pris la défense d’Alizée Cornet qui avait reçu un avertissement "scandaleux" pendant l’US Open, pour s’être montrée en brassière sur le court alors qu’elle retirait son t-shirt pour le remettre à l’endroit. Eh oui, car les hommes, eux, ne reçoivent aucune sanction lorsqu’ils changent de t-shirt en plein match et se montrent donc torse nu. Free the nipples !

Serena Williams, go on !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Agora29
Je suis sûre que l'émoji "💪" a été spécialement inventé pour Serena Williams
sjannoty
elle a raison les femmes sont beaucoup plus courageuses que les hommes

COMMENTS
Agora29
Je suis sûre que l'émoji "💪" a été spécialement inventé pour Serena Williams
sjannoty
elle a raison les femmes sont beaucoup plus courageuses que les hommes