L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Scandale : une femme défenestrée par son mari est considérée comme "responsable"

HONTEUX !

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

C'est une affaire absolument incroyable : une jeune femme, battue et défenestrée par son conjoint, a été reconnue partiellement responsable de son cauchemar. On est sous le choc.

L’affaire remonte au 24 août 2013. Cette nuit-là, la police se rend au domicile qu’Aïda partage avec son compagnon, au Mans, parce que ce dernier vient d’agresser un de ses amis. À cause du danger que pourrait représenter les accès de violence du fameux compagnon, les policiers conseillent alors à Aïda de ne pas passer la nuit dans le domicile conjugal.

À lire aussi - Violences conjugales : bientôt une plateforme en ligne pour les signaler

Un manque de moyens

La jeune femme décide alors de se rendre dans sa famille, à Alençon. Sauf qu'il est tard, et qu'il est donc impossible de s'y rendre en train. Elle tente de demander de l’aide auprès de ses amis, et appelle même le 115, mais c’est un échec, peut-on lire sur RTL. Aïda n'a donc pas d'autre solution que de rester chez elle. 

"Aïda subissait des violences habituelles de la part de son compagnon qui n'avaient pas donné lieu à hospitalisation", rapporte également RTL, d'après les propos de son avocat, Me Mathias Jarry.

Jusqu’à cette fameuse nuit, où la jeune femme a une nouvelle fois été tabassée par son compagnon, avant d'être jetée, inconsciente, par la fenêtre du deuxième étage. La police, alertée par les voisins, se rend sur les lieux, à 3h30, et découvre alors la jeune femme gisant sur le sol.

Une "responsabilité partagée"

De ce cauchemar, le compagnon d’Aïda en ressort avec 15 ans de prison. Quant à elle, elle est désormais paraplégique. La cour d'assises a donc fixé le montant de ses indemnisations, pour financer les conséquences du handicap, à 90 000 euros. Une somme qui doit ainsi être versée par le Fonds de garantie des victimes (Fgti).

Oui, mais voilà : la jeune femme est considérée comme étant en partie responsable de sa situation, parce qu’elle n’a pas quitté l’appartement de son compagnon comme lui avait alors conseillé la police. Comme si, bien sûr, elle s’était volontairement mise en danger ! Il est même question d'une "faute civile" commise par Aïda. Absurde. Le Fgti a donc accepté de l’indemniser, mais seulement partiellement. Oui, c’est insoutenable et absolument intolérable.

Naturellement, les avocats de la jeune femme ont décidé de faire appel et une audience aura lieu cette année, à la fin du mois mai.  Bouleversée par cette affaire, Marlène Schiappa reconnaît être profondément "choquée" par la décision de la justice. "Considérer qu'une femme est responsable, même partiellement, même administrativement des violences qu'elle subit va à l'encontre de tout le travail de conviction que nous menons".

Parfaitement abominable ! 

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Flore Petton
Quand il s'agit d'aider une femme en danger y'a personne, mais quand il s'agit d'accuser pour après cracher moins d'argent là y'a plus de souci bizarrement... C'est à vomir.
sjannoty
ils osent appeler ça la justice non mais n importe quoi comment peut-on prendre une telle décision les juges et procureur et même les jurés devraient être condamnés c'est inadmissible de penser ça encore moins à notre époque

COMMENTS
Flore Petton
Quand il s'agit d'aider une femme en danger y'a personne, mais quand il s'agit d'accuser pour après cracher moins d'argent là y'a plus de souci bizarrement... C'est à vomir.
sjannoty
ils osent appeler ça la justice non mais n importe quoi comment peut-on prendre une telle décision les juges et procureur et même les jurés devraient être condamnés c'est inadmissible de penser ça encore moins à notre époque