L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Réduction mammaire : ce que vous ne saviez peut-être pas

Une opération qui n'est pas à prendre à la légère

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Si l'on parle beaucoup des femmes complexées par la petite taille de leurs seins, on parle moins de celles qui le sont à cause de leur taille imposante. Et qui, de facto, envisagent d'avoir recours à une réduction mammaire. Voici ce qu'il faut savoir !

La prise en charge

Au-delà de 300 grammes retirés, l'opération chirurgicale et les frais d'hospitalisation sont pris en charge par la Sécurité Sociale. En dessous de 300 grammes, les frais sont à la charge de la patiente. 

Le bon moment

La réduction mammaire n'est pas une opération anonide. Ce n'est pas où on veut, quand on veut. Si vous souhaitez avoir recours à ce type d'opération, sachez qu'il n'y a pas d'âge minimum, ou maximum. En revanche, la taille de votre poitrine doit être stable depuis au moins un an. Comme l'expliquent les spécialistes, il vous faut donc impérativement avoir terminé votre croissance et votre puberté. 

Le tabac

Les données scientifiques sont, à l'heure actuelle, unanimes quant aux effets néfastes de la consommation tabagique dans les semaines entourant une intervention chirurgicale. Ces effets sont multiples et peuvent entrainer des complications cicatricielles majeures, des échecs de la chirurgie et favoriser l'infections, rapporte la Société Française de la Chirurgie Plastique Reconstructrice. Alors, la clope, on oublie !

À lire aussi : Histoires de seins - 3 anecdotes pour se coucher moins sotte

L'allaitement

Les vaisseaux permettent au lait de circuler. Mais lors d'une réduction mammaire, il peut arriver que ces canaux dits "galactophores" (qui conduisent le lait donc) soient coupés. Il faut attendre au moins 6 mois pour qu'ils se reconstruisent, explique le Dr Sylvie Poignonec à magicmaman. Et plus on attend, plus ils se reconstruisent !

La convalescence

Après une telle opération, pas question de bouger et de reprendre le cours de sa vie comme si de rien n'était. Non, le running du dimanche, ça attendra ! En plus des soutien-gorge de contention, il est conseillé de rester en convalescence pendant deux à quatre semaines.

Alors, avis aux hyperactives qui ne supportent pas de tourner en rond : c'est le moment de se mettre au tricot !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter