L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Qui était Oksana Shachko, la cofondatrice des Femen qui s'est donné la mort ?

Artiste, activiste, féministe

Par La WTF Team  - Illustration : © search commons/Montage La WTF

Mardi, Oksana Shachko, cofondatrice des Femen, a été retrouvée pendue dans son appartement, laissant une lettre pour seule explication. La Women Trend Family revient sur le parcours hors du commun de cette activiste ukrainienne qui a donné sa vie pour la cause féministe.

Figure emblématique des Femen, Oksana Shachko a été retrouvée pendue dans son appartement parisien ce mardi 24 juillet. Selon ses proches, la jeune femme de 31 ans aurait laissé une lettre avant de se suicider où elle dénonce l’hypocrisie de la société et des hommes. Samedi dernier, l’ex-Femen avait d’ailleurs publié un message sur son compte Instagram qui, on le suppose, fait écho à cette fameuse lettre : "YOU ARE FAKE" ("Vous êtes faux"), pouvait-on lire en lettres majuscules sur une photo.

En 2014, Oksana Shachko déclarait à Philomag "avoir donné sa vie pour ses idées". Et aujourd’hui rien n’est plus vrai.

Elle n’avait que 21 ans quand, en 2008, elle a fondé les Femen avec deux de ses amies, Anna Hustol et Aleksandra Shevchenko. Leur ambition ? S’attaquer au machisme, aux idéologies sexistes et lutter pour les droits des femmes, avec pour cibles principales les politiques ukrainiens et russes ainsi que les représentants religieux. La même année, elles se font connaître avec leurs actions virulentes, menées les seins nus. Elles sont alors rapidement qualifiées de "sextrémistes".

À lire aussi : Marlène Schiappa confirme l'application ASAP de la loi sur l'éducation sexuelle

"Étape par étape on s’est un peu radicalisées, ensuite on a protesté seins nus avec des fleurs sur la tête, beaucoup contre l’industrie du sexe et contre la dictature. Nous, on se bat contre le système. C’est aux femmes de s’emparer de tous les sujets, de tous les problèmes de la société pour la changer", déclarait-elle au micro de France TV en 2015.

Le véritable art, c’est la révolution

Au sein des Femen, Oksana Shachko s’occupait de l’image artistique et de l’image du mouvement. Diplômée de l’école de Nikosh, reconnue pour son enseignement artistique orthodoxe, elle préparait notamment les banderoles et les costumes que le groupe utilisait pour ses interventions. "Le véritable art, c’est la révolution", avait-elle d’ailleurs confié à Philomag il y a quatre ans.

En 2014, le réalisateur Alain Margot lui avait consacré un documentaire, "Je suis Femen", tourné entre 2011 et 2013. Sa mère, interviewée pour l'occasion, la décrivait comme "une révolutionnaire" et "une fille très forte".

Et c’est d’ailleurs au cours de la dernière année du tournage que les choses ont commencé à (très) mal tourner pour Oksana Shachko. Après des centaines d’arrestations et avoir passée quelques semaines en prison, l’ex-Femen se fait arrêter par les services secrets ukrainiens, qui iront jusqu’à la battre pour simuler son exécution, avant de la relâcher dans les bois.

Cette année-là, l’activiste ukrainienne décide alors de s’exiler en France, pays où selon elle, les femmes avaient une vie meilleure. Désillusion : "quand je suis arrivée à Paris, j’ai compris que ce n'était pas vraiment le paradis pour les femmes", regrettait-elle au cours d'un entretien accordé à France TV en 2015.

À voir aussi : WTFemmes : Rokhaya Diallo nous parle des femmes dans la société

Depuis 2013, Oksana Shachko vivait à Paris en tant que réfugiée politique. En désaccord avec la politique d’Inna Shevchenko, qui dirige le mouvement des Femen France, elle avait finalement décidé de quitter le groupe. "Je resterai toujours une Femen mais ce mouvement est mort car la société l'a tué", aurait-elle alors expliqué selon Le Parisien. Oksana Shachko s’était ensuite réfugiée dans sa passion pour la peinture, peignant des œuvres à son image, engagées et féministes.

"Oksana Shachko est une des femmes les plus remarquables de notre époque, une des plus grandes combattantes ayant lutté durement contre les injustices auxquelles elle a dû faire face, contre les injustices de notre société. Elle s’est dressée pour elle-même et pour toutes les femmes à travers le monde", écrivait mercredi le mouvement de Femen International sur sa page Facebook.

Une femme qui marquera à jamais l'histoire du féminisme.

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Laboulette76
Que l’on aime ou pas les Femen, il faut reconnaitre que ces 3 femmes (les créatrices) ont sû faire parler d’elles. Le par ours d’Oksana est incroyable. Certains envisagent l’hypothèse dnun meurtre. Quoi qu’il en soit elle est morte et c’est triste.
kristoch
sommes-nous certains qu'il s'agisse d'un suicide? sans alimenter toutes ces têtes vides de complotistes, on sait à qui on a affaire en face de ces femmes... ils sont prêts à tout. triste nouvelle, triste fin: pourquoi si suicide ne pas l'avoir fait dans une action d'éclat, ça aussi nourrit mon doute.

COMMENTS
Laboulette76
Que l’on aime ou pas les Femen, il faut reconnaitre que ces 3 femmes (les créatrices) ont sû faire parler d’elles. Le par ours d’Oksana est incroyable. Certains envisagent l’hypothèse dnun meurtre. Quoi qu’il en soit elle est morte et c’est triste.
Nova
C'est un comble qu'elle n'ait trouvé que la désillusion en France ! Quand je pense à tous les hommes qui se baladent "seins nus" en été ;) Merci à toi d'avoir célébré la femme, la vraie, pas celle des magazines !
kristoch
sommes-nous certains qu'il s'agisse d'un suicide? sans alimenter toutes ces têtes vides de complotistes, on sait à qui on a affaire en face de ces femmes... ils sont prêts à tout. triste nouvelle, triste fin: pourquoi si suicide ne pas l'avoir fait dans une action d'éclat, ça aussi nourrit mon doute.
simpleman4704
je n’apprécie pas toujours ce qu'elles font mais je ne peux que reconnaître leur courage
mya
Quel courage ❤️❤️❤️