L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Quand le président du Syndicat des gynécos de France compare l'IVG à un homicide...

Toucherions-nous le fond ?

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock/Montage la WTF

Cette semaine, le président du Syndicat des gynécologues-obstétriciens de France a comparé l’avortement à un homicide. Comme ça, oklm, à la télé, en 2018.

N’allez pas dire à Bertrand Rochambeau, Président du Syndicat des gynécologues-obstétriciens de France (Syngof), qu’avorter n’est pas un homicide. Il vous répondrait que si ! C’est ce qu’il a soutenu dans l’émission "Quotidien" diffusée mardi soir sur TMC. On est sur le cul.

"Nous ne sommes pas là pour retirer des vies, soutient-il. Moi je fais un métier avec mes tripes. Les choses auxquelles je ne crois pas, je ne les fais plus". Voilà qui devrait redonner de l’eau au moulin des gynécologues de l’hôpital de la Sarthe qui refusent désormais de pratiquer l’IVG en invoquant leur "clause de conscience".

À lire aussi : L'époque où Hollywood obligeait ses actrices à avorter

Bertrand Rochambeau, au cœur de la tempête !

Évidemment, les réactions aux propos de Bertrand Rochambeau ne se sont pas fait attendre bien longtemps. Mercredi déjà, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, et la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, ont publié un communiqué au sein duquel elles rappelaient le devoir des médecins refusant de pratiquer l’IVG à rediriger les patientes vers d’autres praticiens pouvant répondre à leur demande.

Pour Le Collectif national pour les droits des femmes il s’agit clairement d’une publicité pour les anti-IVG, rapporte Le Parisien. Point de vu approuvé par Christian Gaudray, président de l’Union des familles laïques (Ufal), qui compare les propos "scandaleux" de Bertrand Rochambeau à un prosélytisme anti-IVG.  

Le Conseil de l'Ordre des médecins en France a quant à lui comparé "la clause de conscience" à "un moyen de se soustraire à la loi et aux dispositions de la déontologie médicale".

Interviewé par RTL mercredi, Bertrand Rochambeau a tenu toutefois à préciser qu’il s’agissait de "propos personnels" et "non de l’engagement du Syndicat". Encore heureux.

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Sarah Kurek
ok donc si une femme, une adolescente se font violer elles se doivent de garder l'enfant juste pour ne pas "tuer" Quel est le but du combat de Simone Veil et Gisèle Halimi déjà?
simpleman4704
si cela continu il va falloir se battre pour maintenir le droit a l'IVG c fou Mdme Veil c t déjà battue pour l'obtenir non sans mal et la dans certains cas c clairement remis en cause c juste scandaleux car en plus ces médecins n'oriente pas les femmes vers un autre praticien j'imagine vas t'il falloir en revenir aux faiseuses d'anges d'autrefois ?

COMMENTS
simpleman4704
si cela continu il va falloir se battre pour maintenir le droit a l'IVG c fou Mdme Veil c t déjà battue pour l'obtenir non sans mal et la dans certains cas c clairement remis en cause c juste scandaleux car en plus ces médecins n'oriente pas les femmes vers un autre praticien j'imagine vas t'il falloir en revenir aux faiseuses d'anges d'autrefois ?
Sarah Kurek
ok donc si une femme, une adolescente se font violer elles se doivent de garder l'enfant juste pour ne pas "tuer" Quel est le but du combat de Simone Veil et Gisèle Halimi déjà?
Mike62621
Un médecin comme lui mériterait d’être renvoyer.Comment on peut tenir de tels propos devant une caméra ? Vous imaginez les jeunes filles enceinte et un peu perdu qui ont regarder la télé à ce moment là.C'est d'une gravité immense.
chaps
Alors je n’ai pas vu la vidéo. Cependant, je pense qu’il ne faut pas tout confondre! L’IVG est certes un droit mais (comme bcp de chose dans notre société) reste une intervention médicale et non un contraceptif : chose que bcp de femmes/ de jeunes filles peuvent parfois confondre. Je pense qu’auj nous avons toutes les clés pour éviter de tomber enceinte et il faut savoir aussi assumer ses actes. Si les IVG n’étaient pris en charge par la sécurité sociale il y en aurait moins. Après, je me dis que lorsqu’on choisi le métier de gynécologue c’est aussi pour donner la vie donc je peux comprendre que certains gynécologues ne souhaitent pas pratiquer l’IVG. Je pense que le sujet n’est pas de savoir si nous sommes pour ou contre. A mon avis, nous sommes tous et toutes d’accord pour dire qu’on peut avoir le choix de garder ou non l’enfant! Que tout dépends aussi si l’on parle de viol ou non ! Donc sujet complexe et loin d’être aussi simple que de dire « on est pour » « on est contre ». Enfin, et ça c’est vraiment mon avis personnel: un fœtus a le cœur qui bat au bout de 3 semaines donc oui indirectement on décide de tuer quelqu’un, de retirer la vie ... Mais encore une fois, tout est une question de situation et de sentiments personnels. Et encore une fois, un gynécologue ne choisis pas cette spécialité pour pratiquer des avortements ... donc je peux comprendre aussi! Maintenant pour terminer : ce qui est surtout choquant c’est que encore une fois on vient tacler sur les droits de femmes et remettre en cause notre condition de femme ! Juste inadmissible!
Nana01
Je ne suis pas tt a fait d’accord avec vous sur le 1er paragraphe, si une femme se fait violer je ne pense pas qu’elle est envie de garder l’enfant. En revanche je peut comprendre qu’un ginécologue soi plus du côté des femmes qui gardent leur enfants plutôt que du côté de celle qui avortent néanmoins les propos de ce monsieur sont exagérer.
chaps
On est d’accord! C’est bien pour cela que j’ai précisé plus loin que tout était une question de situation et qu’on était tous et toutes d’accord pour dire que lors d’une agression sexuelle le droit à l’avortement était bien évident ;)
chaps
La fin de mon commentaire n’apparaît pas! Je disais que le plus choquant dans tous ça c’est qu’on remet encore en cause les droits de la femme!!! A un moment donné stop!!! Et encore une fois c’est un homme qui parle au nom des femmes! Pas de vagin, pas d’avis ;)
sjannoty
quand est ce que tout ces fachos de merde vont réfléchir 2secondes c'est trop leurs demander ou quoi il me semble que les femmes souffrent assez comme ça c est pas la peine d en rajouter une couche
Arsenic
C’est ce que j’allais dire encore une fois c’est un homme qui l’ouvre ! C’est facile de l’ouvrir quand on n’est pas la victime d’un viol, pire encore d’un inceste ! Ou quand est une maman qui a le cœur brisé parce-que son fœtus a une maladie grave qui choisit de lui épargner de lourds traitements par la suite Ou que sais-je encore il y a certes un millier de raisons de ne pas avorter mais il a des millions de raisons de le faire . Je doute que les femmes le fassent de gaieté de cœur ! Faut-il bien bientôt se battre pour préserver nos droits ou des hommes mal placés vont encore se permettre de JUGER oui juger à notre place ?!
Nova
Comment peut-il parler d'homicide ? C'est lui qui porte les enfants ? C'est facile de gloser, quand on est bien au chaud dans son fauteuil, mais tout le monde ne vit pas la même vie que lui ! La vie ne ressemble pas à une jolie série télé où les familles sont unies et prêtes à aider et soutenir : je vois beaucoup de femmes seules seules seules, démunies, qui, de l'éducation des enfants au travail "bouche-trou", en prennent plein la gueule. Le mot "homicide" vient d'un homme et je n'en suis pas étonnée !
Nova
Je ne pense pas que la prise en charge de l'IVG par la sécurité sociale augmente le nombre de recours à l'IVG ou crée la confusion entre IVG et pilule (qui viendrait plutôt d'un manque d'éducation, venant de parents qui croient protéger leur enfant en leur refusant la moindre ébauche d'éducation sexuelle, laissant leur ado se dém...rder comme ils peuvent). Imaginons que les hommes fassent les bébés, plutôt, ah ! les lois ne seraient pas les mêmes ! : https://positivr.fr/emma-dessins-avortement/