L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Pourquoi Serena Williams mérite son titre de "femme de l'année", et bien plus encore

Championne, engagée et féministe

Par La WTF Team  - Illustration : © CC

La joueuse de tennis vient d’être désignée "femme de l’année" par le magazine américain GQ. On ne sait pas vous, mais nous, on trouve qu’elle le mérite amplement ! Et si jamais vous n'êtes pas encore convaincu(e)s, voici la preuve.

Le magazine américain GQ vient d’élire ses quatre personnalités de l’année. Parmi elles, on trouve, notamment, Michael B.Jordan (Black Panther), Jonah Hill (Maniac) et Henry Golding (Crazy Rich Azians). Trois hommes pour… une femme. Et quelle femme, puisqu’il s’agit de Serena Williams ! Pourtant cette nouvelle a suscité la polémique. En effet, sur la couverture du magazine, la rédaction a fait le choix de raturer la mention "homme de l’année", pour la remplacer par le mot "femme". Cette décision éditoriale n’a pas du tout plu aux internautes qui n’ont pas apprécié, non plus, le fait que le mot "Woman", apparaisse entre guillemets. L’occasion pour nous, d’insister sur le fait que notre sportive préférée mérite amplement ce titre, et même beaucoup plus.

La plus grande tenniswoman de notre époque

Serena William est, et restera la reine du tennis. Personne ne nous contredira si l’on avance qu’elle est la plus grande tenniswoman du siècle, voire même de tous les temps. Pour faire court, elle est l’une des joueuses les plus titrées de l’ère Open. En effet, elle a remporté pas moins de 72 titres. Elle est, également, détentrice du record de titres en Grand Chelem. En bref, l’Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon, ou encore l’US Open… rien ne lui résiste.

A lire aussi : Serena Williams, une icône féministe

Lutte contre le racisme

En plus d’être une icône du tennis, Serena Williams a toujours su se battre pour des causes qui lui tiennent à cœur, comme la lutte contre le racisme. Depuis plusieurs années, la sportive utilise son influence en dehors du sport pour combattre le racisme, dont elle a, d’ailleurs, souvent été victime. Aujourd’hui, elle invite les minorités à ne jamais accepter les inégalités dont elles sont victimes dans la société. Et quand Serena transmet sa force mentale et physique, ça donne envie de se battre, vous ne trouvez pas ?

Engagement

Eh oui, Serena Williams est, indéniablement, une femme multiple. En plus de lutter contre le racisme, elle s’engage, également, dans la lutte contre le cancer du sein. D’ailleurs, nous n’avions pas manqué de vous en parler à la Women Trend Family. C’était fin septembre, sur une vidéo Instagram. La tenniswoman apparaissait sur fond noir, les mains sur la poitrine, en reprenant une chanson du groupe australien Divinyls, afin d’encourager les femmes à l’auto-palpation de la poitrine.






Voir cette publication sur Instagram









This Breast Cancer Awareness Month I’ve recorded a version of The Divinyls global hit “I Touch Myself” to remind women to self-check regularly. _ Yes, this put me out of my comfort zone, but I wanted to do it because it’s an issue that affects all women of all colors, all around the world. Early detection is key - it saves so many lives. I just hope this helps to remind women of that. _ The music video is part of the I Touch Myself Project which was created in honor of celebrated diva, Chrissy Amphlett, who passed away from breast cancer, and who gave us her hit song to remind women to put their health first. The project is proudly supported by @BerleiAus for Breast Cancer Network Australia. _ Visit the link in my bio to find out more. #ITouchMyselfProject #BerleiAus #BCNA #DoItForYourself

Une publication partagée par Serena Williams (@serenawilliams) le

Féminisme et girl power

Queen Serena est une icône féministe, c’est un fait. D’ailleurs, on aurait même du mal à citer toutes ses actions de femme badass. En revanche, comment oublier son match en tutu pour répondre aux critiques sur ses tenues, ses nombreux messages pour valoriser le body positivisme ou encore sa solidarité avec toutes les sportives qui se sont, un jour, heurtées à la misogynie ambiante, trop souvent présente dans le milieu sportif.







Voir cette publication sur Instagram











Une publication partagée par Serena Williams (@serenawilliams) le

Une maman Wonder Woman

Sportive, féministe, engagée, solidaire et…maman. Eh oui, Serena Williams réussi, mieux que personne, à tout mener de front. L’an dernier, elle s’est imposée en finale de Wimbledon face à sa sœur Venus. Normal me direz-vous ? Sauf qu’à l’époque, elle était enceinte de 8 semaines. 10 mois plus tard, et après un accouchement plus que difficile, elle s’est de nouveau retrouvée en final du tournoi du Grand Chelem britannique. Et ce, pour la 10ème fois, prouvant à toutes les mamans qu’elles pouvaient tout faire. "Je veux juste dire à toutes les mamans que si je peux le faire, elles peuvent le faire. Vous pouvez être tout ce que vous voulez", confiait-elle à l’époque. Serena, on te kiffe !

Bon, tout le monde est d’accord, elle mérite plus que jamais ce titre de "femme de l’année", non ?

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter