L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

"Pas de glyphosate dans ma teucha !" : le puissant coup de gueule de Sophia Aram

Ça, c'est dit !

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Parce qu'on en a marre de tous ces produits chimiques présents dans nos protections hygiéniques, l'humoriste Sophia Aram s'est fendue d'un parfait coup de gueule sur France Inter. Et on applaudit bien fort !

Tous les lundis, Sophia Aram donne de la voix dans la chronique qu'elle anime sur France Inter. Et ce 25 février, l'humoriste a décidé de s'attaquer à la composition douteuse des protections hygiéniques qui rythment le quotidien de toutes les femmes. Un coup de gueule percutant, qui fait ainsi écho à l’étude publiée le 21 février dernier dans la revue 60 millions de consommateurs, intitulée "Tampons, serviettes, cups : quels sont les produits sans risque ?"

Prise de conscience

"Dès 2016, nous tirions le signal d’alarme après avoir trouvé des résidus de molécules toxiques dans les tampons, serviettes", raconte Sylvie Metzelard, rédactrice en chef, dans son édito. Et d'ajouter : "quand on sait qu’une femme a, en moyenne, 520 fois ses règles dans la vie (...) Il faut une prise de conscience collective de la filière ; des contrôles strict et réguliers, des matières premières et des produits et une transparence totale sur leur composition. Couches, protections… nous avançons à pas comptés, il est largement temps d’accélérer !".

À lire aussi - ENFIN : l'emoji "règles" débarque dans les smartphones

Qu'invite-t-on dans nos culottes ?

L'enquête n'a, évidemment, pas manqué de faire réagir Sophia Aram, une habituée de l'humour engagé : "C'est quoi cette idée de mettre des herbicides dans nos culottes ? C'est pour tuer les mauvaises herbes ? Ou pour nous éviter de nous retrouver avec une pelouse à la place du pubis ?!". Non, mais c'est vrai, c'est quoi ce délire ? Avec humour, la chroniqueuse pointe du doigt un danger sanitaire qui concerne toutes les femmes. C'est à dire vous, votre copine, votre mère, votre soeur, votre fille. Le temps presse, il faut que les choses changent, et qu'elles changent vite. "Il y a un moment où il faudra quand même redescendre un peu de la moissonneuse batteuse et discuter risques sanitaires ou tout simplement, espérance de vie. Parce que aussi surprenant que cela puisse paraître, le réceptacle qui entoure le tampon, et que vous avez tendance à considérer comme un hangar à herbicide... ça s'appelle une femme", exprime avec vérité Sophia Aram.

"A ce jour, je ne suis pas certaine que beaucoup de femmes aient, consciemment, invité Monsanto, ou d'autres industriels, à venir nous rendre une visite aussi intime". Encore merci Madame Sophia Aram pour ce billet hilarant et engagé.

  

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter