L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Parité : un homme remporte un prix "réservé aux femmes"

Cela mérite une petite explication, non ?

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Mardi 13 novembre avait lieu la cérémonie de remise du prix "Trajectoires HEC au féminin". Le but ? Récompenser les femmes dans les entreprises. Mais voilà, une information a attiré notre attention : sur les trois lauréats, un homme a remporté un prix. On vous explique pourquoi.

Le prix "Trajectoires HEC" au féminin est un évènement annuel, lancé pour la première fois en 2007, pour répondre à la demande des diplômées qui souhaitaient valoriser le parcours des femmes HEC. Aujourd’hui, il a pour objectif plus global de mettre en avant les bénéfices de la mixité dans nos entreprises, et de communiquer sur les belles réussites féminines, afin de donner des modèles aux femmes HEC, qu’elles soient encore étudiantes ou en poste.

La parité n’est pas qu’une affaire de femmes

Alors quand on a appris qu’un homme avait reçu ce prix, cela nous a un peu interpellé, on ne vous le cache pas. Puis, on s’est dit qu’il y avait sûrement une bonne raison à toute cette histoire. Et c’est le cas (ouf !). En effet, pour cette édition 2018, qui s’est déroulée à Paris, une nouvelle catégorie de prix a été ouverte : la catégorie "mixité". Son objectif ? Célébrer les hommes qui réussissent à faire avancer la diversité dans leur entreprise. Voilà, là, on comprend mieux. Eh oui, n’oublions pas que la parité n’est pas qu’un combat réservé aux femmes.

A lire aussi : inégalités salariales, les entreprises auront 3 ans pour y remédier

Le premier gagnant de ce prix "réservé aux femmes" est donc Philippe Berterottière. Selon lui : "l’absence de mixité est un anachronisme". Et on avoue être plutôt complètement en accord avec ses paroles. Aujourd’hui PDG de Gaztransport et Technigaz, ce patron est un habitué des grandes entreprises et des milieux presque exclusivement masculins. Tout au long de sa carrière, il a tenté, autant que faire se peut, de replacer la parité au cœur de ses entreprises : "il y avait 2% de femmes ingénieurs à mon arrivée, il y en a maintenant 25 %" explique-il à Challenge.

On espère, que de nombreuses entreprises s’inspireront de son travail et de sa volonté pour une société plus paritaire et plus égalitaire.

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter