L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Mon ado, mon amour

Mais non, ne t'inquiète pas, je n'ai pas perdu le swag

Par Justine Fraioli  - Illustration : © La WTF

Ma fille a 17 ans, je l’ai eue très jeune… ce qui ne fait pas de moi une jeune personne, mais pas une vieille non plus.

Pourtant, à 38 ans je me sens parfois comme une grand-mère à côté d’elle. Si vous pouviez vous glisser le temps d’un dîner chez moi, vous me découvririez sous un autre angle :

     "Yasmine, certes l’été est là, mais pourquoi manque-t-il une jambe à ton jean ?"

Je ne comprends rien à la mode des ados. À mon époque, il n’y avait de SUPRÊME que le poulet que je mangeais au Costes (restau parisien). En 1998, on portait des joggings pour faire du sport, aujourd’hui c’est la tenue correcte exigée pour entrer en Night-Club. Oui, à mon époque, on disait Night pour faire genre. Il y a 20 ans je parlais verlan et c’était chan-mé (d’ailleurs je parle encore un peu comme ça), mais là, je sens bien que je puis passée de l’autre côté de la force… Je deviens cette personne que je ne veux pas être :

     "Yasmine tu ne lis pas, tu passes ta vie sur ton téléphone, tu ne portes que des baskets ! Tu rêves ta vie frérot !"

Sachant pertinemment qu’employer "frérot" ne me rendra pas mon swag . Pas ce soir, pas maintenant, pas avec elle.

Elle passe son temps à rêver quand je ne me l’autorise plus depuis longtemps. Et ça m’agace souvent. Mais si elle avait raison ? Si c’était ça la solution ?

Y croire et rêver plus fort. Oser croire et rêver. Encore. Même à mon âge. 

     "Rêvons nos vies, vivons un rêve",  comme disait ma grand-tante Zaza.

Je me suis posée, j’ai regardé, j’ai lu. J’ai décidé d’être juste et réaliste :

  1. Mon ado est loin d’être parfaite
  2. Le monde de l’adolescence est aussi cruel qu’il peut être cool (non il n’est pas toujours comme dans les films de Sofia Coppola)
  3. Nos ados d’aujourd’hui sont les adultes de demain (cqfd)

Et si nos adultes de demain étaient déjà les adultes d'aujourd’hui ? S’ils étaient finalement plus malins que nous, que moi ? (Couillons compris, puisqu’il en faut toujours

J’ai ouvert les yeux même si ça n’est pas toujours une promenade de santé.  Aujourd’hui je me rends compte que je suis ni vieillotte, ni trop pote, que je ne cherche plus le swag, j’espère juste être en accord avec Yasmine.

J’ai grandi au travers d’elle. J’ai 38 ans et si je suis celle que je suis, indépendante, imparfaite et heureuse, c’est grâce à elle. Elle est mon unique enfant, elle m’a élevée autant que j’ai essayé de le faire. Elle m’a fait grandir. Chaque jour, elle me prouve que je peux lui faire confiance sur les choses essentielles, que je peux compter sur elle. Ensemble, nous sommes plus fortes.

Justine et sa fille

©Justine Fraioli

Ce serait facile de vous dire que j’en suis fière car il y a quelque chose d’assez naturel dans la fierté qu’une mère peut ressentir à l’égard de son enfant. Du premier dessin à la première cuite, on est fière. Même de leurs conneries !

Mais quand je vois Yasmine se battre, tous les jours, pour devenir quelqu’un, une adulte qui assume ses choix, ses envies, qui essaye de dompter ses démons, qui se construit avec ténacité, ma fierté est justifiée.

Mon ado c’est mon amour. Je ne suis pas fière de ce que j’ai fait d’elle, je suis fière d’elle, Yasmine Fraioli. Je suis fière de ce qu’elle accomplit tous les jours pour devenir une jeune femme libre. A qui je répondrai toujours à l’appel, 24/7.

Comme ce matin, quelle joie de recevoir ce sms :

     "Maman, j’ai besoin de toi"

Et moi de répondre pour toujours :

     "Où est le corps ? Je m’en occupe !"* 

*(lol)

Justine Fraioli

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
dodoleseum
Enfin une jeune maman optimiste qui réalise que son ado est une «  battante «  malgré son addiction à l iPhone Son gym troué et son langage de jeun’s votre complicité votre amour maternelle sont parfaitement adaptés à notre période ..si compliquée pour ces ados immatures .. votre fille a puisé en vous le meilleur .. votre force , votre indépendance . Votre liberté d assumer vos choix de vie . Alors je vous félicite Justine votre fille a déjà tout compris grâce à vous . Bravo
Mike62621
Magnifique témoignage,à la fois drôle et émouvantJ'espère que beaucoup de gens liront cette article

COMMENTS
Sandra Couzineau
J’adore tellement vrai 😘très joli témoignage
Sandra Couzineau
Je vais d’ailleurs le lire à mon ado de 16ans merci 😘
Armelle Quintin
Témoignage magnifique, j’ai une maman très jeune je vais avoir 24 ans mardi et elle a 44 ans. Mon adolescence elle a du la vivre difficilement (et oui être une mère célibataire de deux enfant à 20 ans ce n’est pas simple) et pourtant mon grand frère de 26 ans et gérant de son magasin et moi je suis encore étudiante et fais des jobs pour gagner ma croute. Elle a su nous faire confiance, nous donner les cartes, nous faire grandir, nous aimer et nous protéger, nous porter. Elle a grandi à travers nous. Ma maman soldat ❤️