L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Le procès qui secoue l'Espagne et nous avec

La colère gronde

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Ce mercredi, la justice espagnole a confirmé en appel la condamnation, plus que critiquée, des membres de "la Meute" pour abus sexuel et non pour agression sexuelle. S'ils écopent de 9 ans de prison, le viol, lui, n'est toujours pas reconnu. On est clairement sous le choc.

Vous vous souvenez forcément de ce fait divers. Accusés en juillet 2016 de viol en réunion sur une jeune femme de 18 ans lors des fêtes de Pampelune, cinq hommes avaient filmé leurs actes et s’en étaient vantés sur WhatsApp. En avril 2017, ils étaient condamnés en première instance pour abus sexuel, et non pour agression sexuelle (autrement dit, un viol). Aujourd'hui, cette décision vient d'être confirmée. À vomir !

Une décision ahurissante

Les mots nous manquent. En avril déjà, cette condamnation pour abus sexuel, et non pour agression sexuelle, avait déclenché colère et indignation dans tout le pays. Effarés, choqués, furieux, les Espagnols étaient descendus dans les rues pour protester contre ce verdict ahurissant. Mais l'appel de la rue n'avait, malheureusement, pas réussi à faire plier la justice. Pire encore, les cinq hommes, alors âgés de 27 à 29 ans, étaient libérés sous caution en attendant leur procès en appel.

A lire aussi : "que portais-tu ce jour-là ?", l'expo qui casse (enfin) les idées reçues sur le viol

Mais comment c’est possible ?

Comme beaucoup, on s'est posé cette question. Comment, et pourquoi, ce tribunal n'a pas statué sur une agresssion sexuelle, sur un viol. Eh bien parce que c'est la loi. Si, si, on vous jure. En effet, dans le code pénal espagnol, l’abus sexuel est caractérisé s’il n’implique ni violence ni intimidation. En clair, pour la justice de nos voisins, l'absence de consentement dans un rapport sexuel ne suffit pas à qualifier celui-ci de viol. Bah voyons. De plus, cette décision a été validée, et confirmée, à l'unanimité par les cinq magistrats de la cour d'appel... tous des hommes.

Nouvelle vague de manifestations ?

Sur les réseaux sociaux, la colère gronde. Et il ne serait pas étonnant de voir les Espangols descendre une nouvelle fois dans les rues. En juillet dernier, le gouvernement avait pourtant annoncé qu’il comptait proposer une réforme du code pénal, peut-on lire sur Europe 1. Le but ? Introduire, enfin, une notion de consentement sexuel explicite. Ok, mais là il serait vraiment temps de se bouger !

Un viol en réunion, c'est un viol en réunion. Point barre !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
sjannoty
le problème c'est que ce sont les hommes qui"décident"sans même écouter et entendre les femmes qui elles sont victimes et non coupables comme veulent faire croire les vrais coupables
Jo Anne
C’est juste honteux ... victime d’une tentative d’agression sexuelle il y a des années quand j’étais ado, ce genre de décision me révolte ... parfois malheureusement on se débat sur le moment puis on subit pour « avoir moins mal »...

COMMENTS
Jo Anne
C’est juste honteux ... victime d’une tentative d’agression sexuelle il y a des années quand j’étais ado, ce genre de décision me révolte ... parfois malheureusement on se débat sur le moment puis on subit pour « avoir moins mal »...
sjannoty
le problème c'est que ce sont les hommes qui"décident"sans même écouter et entendre les femmes qui elles sont victimes et non coupables comme veulent faire croire les vrais coupables