L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

La WTF vue par... la famille !

Alexandre Comte raconte la WTF, pour vous

Par Justine Fraioli  - Illustration : © Arno Lam

Justine et Énora : deux femmes ordinaires qui s'allient pour raconter l'extraordinaire des femmes, la grande beauté et parfois les soucis de leurs vies – c'est-à-dire de la vôtre. Justine et Énora, deux amies qui ne s'en foutent pas des autres.

Allez, laissez-moi vous raconter comment tout ça a commencé, comment je les ai rencontrées, pour ne plus jamais les lâcher (et je ne peux que vous conseiller de faire pareil).

Ma première fois avec Justine

La première fois que j'ai parlé à Justine Fraioli, c'était au téléphone, elle était dans le taxi, elle a décroché quand même, je me souviens de la douceur dans le timbre de sa voix - et aussi qu'elle était très polie. Je préparais alors un portrait de Énora pour les Inrocks - Énora qui s'était livrée avec tant de sincérité, sur ses doutes, sur son passé - que ça m'avait drôlement ému, sacrément remué. À la fin, comme je le fais à chaque fois, je lui avais demandé de me donner deux numéros de téléphone de proches qui auraient des choses à dire sur elle. Elle avait choisi Justine et Cyril Hanouna.

Justine a décroché tout de suite. Parce qu'elle avait compris qu'on allait parler de son amie - et les amis, pour Justine, c'est quelque chose.

Énora Malagré - © Arno Lam


De Énora, je me souviens, elle m'a dit : "C'est à la fois la forteresse et le petit oiseau sur sa branche". Forte et fragile. Barricadée et à cœur ouvert. C'est bien comme ça qu'elle m'était apparue à moi aussi lorsque je l'avais rencontrée pour son portrait. Elle avait encore du mal à se débarrasser de sa carapace de télé, elle parlait un peu trop, riait un peu trop fort, c'est dans sa nature, je le sais - elle est comme ça pour de vrai, et dieu que c'est frais. Mais là c'était quand même, je crois en tout cas, un poil too much : comme si c'était un moyen, son moyen, de se protéger (j'ai d'ailleurs titré le portrait Énora Malagré : la caillera-bisounours). Et j'avais bizarrement envie de le faire, de la protéger, cette femme qui paraissait si forte, et qui l'était sûrement, pour qui je me prends ? En tout cas, oui : elle m'a touchée en plein cœur.

Quand je lui ai demandé comment elle voyait l'avenir après TPMP, elle m'a répondu : "Là tout de suite j’ai la dalle, je kiffe ce que je fais, mais dans dix ans ? Je pourrais me la péter en te disant que j’aimerais devenir la Oprah Winfrey française, avec mon talk et tout. Mais en même temps je me souhaite de pouvoir quitter la télé. Ce n’est pas la vraie vie de gagner autant d’oseille."

C'est quoi la vraie vie ? Je pose la question à tout le monde : "c'est quoi la vraie vie ?"

C'est peut-être, jour après jour : essayer de faire au mieux, essayer d'être là déjà, de s'aider, soi, d'aider les autres - et puis de rigoler bien sûr, de pleurer aussi, de s'étonner toujours ; et enfin les pas de danse les plus simples sur le papier, mais les plus durs (et les plus beaux) à exécuter en vrai : recevoir, partager, donner, aimer.

Justine Fraïoli - © Arno Lam


Et là, j'en reviens à Justine Fraioli, parce qu'après ce premier coup de fil, son "au revoir" doux et poli, on s'est revu : et c'est devenu une amie. Une merveilleuse amie. Elle est drôle, brillante, cultivée (ce qui ne l'empêche de présenter, très bien d'ailleurs, des bêtisiers à la télé, ni de faire des bêtises dans la réalité), elle est généreuse à un point que vous n'imaginez même pas, elle aime la bonne musique, les amis (mais je l'ai déjà dit) - et les Spritz aussi, tiens ! Et surtout, elle est toujours là pour toi. Tu peux l'appeler en pleine nuit, tu n'es pas très bien, elle te dit ‘viens’, il y a une place au chaud dans mon lit.

Attention, pas de confusion, c'est une invitation, mais rien de cochon – de toute façon, j'aime les garçons, même si ça ne vous regarde pas.

Non, c'est de l'attention. Justine est attentive aux autres, je n'ai jamais connu quelqu'un d'aussi prévenant, délicat, élégant, et je me répète, là pour toi, toujours là pour toi. C'est quelqu'un de sensible, c'est quelqu'un de spontané, c'est quelqu'un de naturel, c'est quelqu'un qui manque de confiance en elle - ce qu'elle masque parfois par un Spritz de plus. Comme tout le monde, quoi. Elle est humaine. Moi je l'aime. C'est trop rare, les amies comme Justine Fraioli. Un jour, elle m'a invité à dîner à l'improviste. J'avais faim, elle le savait, alors quand je suis arrivé elle avait rempli sa table de toute la bouffe qu'elle avait pu trouver - on aurait pu nourrir un village. C'était trop, mais c'est tout elle. Justine aime ses amis. Justine aime Énora. Elle m'en a souvent parlé, de son Énora. Énora par ci, Énora par là. Quoi ? Bien sûr que non, je ne suis pas jaloux… J'espère simplement que Énora le lui rend bien. Et en fait, j'en suis persuadé.

Énora aussi est très sensible, sous sa carapace.

Quand je l'ai interviewée, au moment d'évoquer ses amis justement, sa famille, des larmes ont coulé. Elle a dit : "Ils m’ont tellement vu galérer, me battre pour prouver que je n’étais pas la première pouffe venue, que je n’étais pas si con, même si je n’ai pas fait d’études…" Elle a dit aussi : "Je crois que je ne les trahis pas trop". Énora a dû faire des choix difficiles récemment. Après un certain canular téléphonique (qui m'a particulièrement heurté pour des raisons qui ne vous regardent pas), elle s'est distanciée d'une émission qui l'a rendue célèbre mais où elle ne se retrouvait plus tout à fait, mais je sais qu'elle sera toujours sincèrement reconnaissante envers les personnes qui ont été là pour elles, aimante même, elle est fidèle Énora - mais libre aussi.

Énora est libre, et à la fois beaucoup plus naturelle, vraie, fragile, humble et nuancée que ce que vous avez pu voir à la télé.

C'est une artiste. Une artiste qui se cherche encore peut-être, mais ce sont les plus beaux, les plus belles, parce que les plus humains, les plus humaines - toujours curieux, à ouvrir grand leurs yeux, pétris de doutes mais capables du rare courage de savoir changer de route : pour encore découvrir, pour mieux s'ouvrir. Justine m'avait prévenue : "Elle serait vraiment capable de tout lâcher." Énora m'avait dit : "Je veux une vie normale, moi." Et les voilà réunies, toutes les deux, les meilleures amies, et bordel de dieu, j'ai vu ce qu'elles vous préparent, c'est du joli, c'est du caviar : c'est la vie. C'est ça "la vraie vie".

Énora Malagré et Justine Fraïoli - © Arno Lam

Ce sont deux femmes forteresses qui vont vous donner leurs clés, vous laissez entrer dans leur quotidien de femmes (et celui de plein d'autres), dans leur tête bien remplie et dans leur cœur très grand lui aussi - il y a de la place là-dedans, je vous le dis. Elles vont aller se battre contre l'injustice, mater le malheur, et vous dénicher, un peu partout, des sourires, des morceaux de bonheur, arrachés au quotidien. Ce sont deux oiseaux sur leurs branches, prêts à prendre leur envol. Elles vous proposent de vous emmener, dans des ciels gris, roses ou bleus - peu importe la couleur, ils seront lumineux. Car ce qu'elles veulent, c'est qu'en les suivant - si vous le voulez bien - vous vous sentiez mieux, vous vous sentiez vous. Qui que vous soyez : une femme de vingt, trente, quarante, cinquante, soixante ans et plus, célibataire ou non, mère ou pas… Car on est tous sur la même terre, et on a tous le même droit : celui d'être soi. De ne trahir personne. Comme Énora. D'aimer sans conditions. Comme Justine. Et inversement.

Alors santé ! Spritz à volonté – et demain des conseils maquillage pour masquer la gueule de bois… Et longue vie, très longue vie à votre beau projet, mes amies.

Alexandre Comte, journaliste et ami de Justine.

Justine Fraioli

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Agora29
Un site frais et réfléchi, des articles de qualité, des photos démentes (la dernière me fait fondre). Vous êtes belles les filles et inspirantes. Force à vous !
Admin LAWTF Team
Merci à tous les amours, on vous aime et on lit tous vos commentaires, qui nous font chaud au coeur. Nous sommes toutes les deux très touchées par vos messages. On vous embrasse très fort ❤️

COMMENTS
Agora29
Un site frais et réfléchi, des articles de qualité, des photos démentes (la dernière me fait fondre). Vous êtes belles les filles et inspirantes. Force à vous !
Maria.smith
Ça y est abonnement ok ??? bravo les filles ??#sincerite #amour #petillant comme vs ?????? kel plaisir merci Eno&Juju ??????
simpleman4704
très bel article plein de sincérité et émouvant aussi merci de ce partage
breton steph
après un article pareil, comment ne pas aimer enora et justine?
clrsoleil
Whaou quelle émotion en lisant cet article ! Merci de la sincérité de vos mots...
Flo Riane
wahoooo c'est une belle déclaration ce texte. je le trouve touchant. hâte de suivre vos aventures :)
Fan Des
😍❤️ un texte bourré d’amour ... merci pour ce portrait magnifique j’aimais déjà Ces deux la mais là ...
Pepette Saperlipopette
Bravo les filles. Votre joie de vivre, vous êtes pétillantes et vous nous balancez du lourd. C’est innovateur. Je vous kiffe. Je vais prendre plaisir à vous lire au quotidien. WTF en vous.
Antic
Bravo - on sent que vous y avez mis tout votre cœur et c’est réussi et touchant - plein de réussite 😊
Pikpik
Très beau portrait ...