L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Journée internationale de la minijupe : ne laissez personne vous empêcher de la porter

Votre corps, vos choix

Par Emilie Albertini  - Illustration : © iStock

Je suis à priori contre toutes les « Journées ».

La journée de la blanquette de veau, la journée du cancer du sein, la journée sans voiture, celle sans piéton. J’estime que c’est à chacun de faire des 365 jours dont nous disposons chaque année, la journée de tout ça à la fois. Bon ok, peut-être pas tous les jours celle de la blanquette de veau, mais pourquoi pas, après tout ?

Penchons-nous sur la Journée du jour : Celle de la mini-jupe.

Elle n’est pas si vieille, cette journée. Elle fête à peine ses 3 ans. Née en 2015, à l’initiative d’activistes féministes tunisiennes, en réponse à la radicalisation de la misogynie (pour ne pas dire intégrisme religieux) ambiante, la journée de la mini-jupe entend défendre et soutenir les femmes dans leurs choix vestimentaires, y compris les plus courts.

Pourtant, la mini-jupe date des années 60, des yéyés, de Sylvie Vartan, de Sheila, de Courrèges, de Mary Quant et de Twiggy. 55 ans après, il faut encore se battre pour avoir le droit de la porter ? Alors que grand-papa (c’est comme ça qu’on appelait mon grand-père) l’avait toléré alors qu’il était né en 1915, photo de ma mère et ses sœurs à l’appui ? Je ne comprends plus rien à cette époque…

Vous allez me trouver un poil excessive, mais j’ai envie d’émasculer la moitié de la surface terrestre quand je lis, entends, comprends et digère des conneries pareilles.

Ça me semble irréel qu’en 2012, l’Indonésie ait déclaré le port de la mini-jupe en public comme un acte de pornographie.

Et c’est aussi un peu insultant pour les hommes, maintenant que j’y pense.

Ils sont quand même capables de contenir leurs instincts en face d’une mini-jupe, non ?

Bah, faut croire que non.

Il n’y a qu’à voir leur regard dans la rue quand vous en portez une, votre propre réticence à prendre le métro ainsi court-vêtue ou à sortir en boîte toutes jambes dehors.

Non, la mini-jupe n’est pas rentrée dans le vestiaire quotidien de toutes les femmes.

T’as beau lutter depuis 50 ans pour ta liberté, ton fric, ta vie, ton droit à disposer de ton corps et d’en faire ce que tu veux. En 2018, tu portes pas la mini-jupe comme tu veux, ma petite.

Le port de la mini-jupe est exceptionnel, réservé aux soirées d’été au bord de la mer, accompagnée de collants opaques noirs en plein hiver. Jamais gratos, jamais sur un coup de tête. « Tiens je mets ma mini-jupe aujourd’hui ». Faut toujours s’interroger devant le miroir. « J’ai encore l’âge ? C’est pas un peu court ? On voit ma culotte ? Je vais me faire agresser si je sors comme ça. »

Pourtant, les mecs s’en cognent pas mal de sortir poutre apparente, torse nu, en slip, caleçon, chemise ouverte, fermée, ringarde ou classe. Ils font leur vie. Personne ne pense à les emmerder. Personne ne va les siffler, personne ne va se permettre des réflexions désobligeantes. Tout au plus, ils se sentiront mal à l’aise à cause de leurs poignées d’amour ou d’une brioche mal placée sous le nombril.  Mais rien à voir avec la peur de notre regard de femmes sur eux. On sait se tenir, nous. Enfin la plupart du temps, en tout cas.

Moi je trouve ça joli, une mini-jupe. Ça allonge la silhouette, ça fait une jolie jambe.

En jean taille haute avec une grande chemise blanche rentrée dedans.

En version soir, accompagnée d’un body et d’une paire de cuissardes en daim.

Pour aller bosser avec un grand blazer à carreaux et un joli t-shirt en coton blanc.

Que vous ayez la cuisse fuselée ou potelée, toutes les femmes sont belles en mini-jupe.

Le seul argument qui devrait nous y faire renoncer, c’est quand vous ne vous sentez pas bien dedans. Un point c’est tout.

Aucun autre argument ne sera recevable. Ni la bienséance, ni le regard insistant des hommes, ni la honte.

Les gars, remettez-vous. Ce n’est qu’une mini-jupe. Et surtout, estimez-vous heureux qu’on porte une culotte en dessous.

Emilie Albertini

De la mode et de la beauté, pour toutes !
Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
kristoch
et alors si tu as un fâcheux facho, un extrémiste religieux et/ou politique que ça gêne: tu te le remonte sur le visage et ça fait un voile... la jupe au moins n'est pas discriminatoire puisque y'a pas que les femmes qui en portent: et le kilt alors?! mdr C'est pas une ségrégation la jupe, c'est au contraire un symbole de liberté et l'argument suprême c'est: au moins on voit pas mon c... comme en pantalon! CQFD (s'il faut argumenter car que chacun s'occupe de ses propres fesses!!!)
Nanou
On est en 2018 on a quand même le droit de porter ce que l'on veut sans être regarder comme un morceau de viande !! On peut être jolie en mini jupe sans être vulgaire.

COMMENTS
kristoch
et alors si tu as un fâcheux facho, un extrémiste religieux et/ou politique que ça gêne: tu te le remonte sur le visage et ça fait un voile... la jupe au moins n'est pas discriminatoire puisque y'a pas que les femmes qui en portent: et le kilt alors?! mdr C'est pas une ségrégation la jupe, c'est au contraire un symbole de liberté et l'argument suprême c'est: au moins on voit pas mon c... comme en pantalon! CQFD (s'il faut argumenter car que chacun s'occupe de ses propres fesses!!!)
simpleman4704
certains mecs ont des sexes en lieu et place de cerveaux et cela est navrant et les mentalités ont du mal a évolués et c bien dommage car comme vous le dites certains mecs n'hésites pas a quasi s’exhiber et s'ils vois une femme en mini jupe ils lancent des cris d'orfraie comme quoi ce peuvent faire certains n'est pas autorisé a d'autres c pathétique
Vanes Ha
Mini jupes trop courtes, shorts trop échancrés, tee shirt trop transparents... quand je vois comment ma maman s’habillait dans les années 60 je me dis qu’on régresse de plus en plus... Par contre on est obligée de supporter les hommes torses nus qui nous mettent leur bedaine sous le nez, leurs commentaires et leurs regards vicieux !
Agora29
Excellente plaidoirie Émilie. On sent que ce combat te tient à cœur. 👏
Zébrulon
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Pour moi aussi le port de la mini-jupe est exceptionnel. Jamais gratos, jamais sur un coup de tête. « Tiens je mets une mini-jupe aujourd’hui ». Faut toujours que je m'interroge devant le miroir. « J’ai encore l’âge ? C’est pas un peu court ? On voit mon paquet ? Je vais me faire agresser si je sors comme ça… » Bon en même temps, pour un vieux bonhomme comme moi, c'est un peu normal 😜 😂
simpleman4704
et le port du kilt selon les traditions si on en parlait un peu ? le service trois pièces a l'air libre a la vue de tous suivant les circonstances
Joanna Pedergnana
J’ai mis une « mini » jupe la dernière fois au boulot . Noir style tailleur . Je me suis pris des réflexions de mes collègues toute la journée . Et aussi de mes clientes ( je bosse dans une cafétéria ) et oui ! Aucun homme ne m’a fait la moindre réflexions au regard de travers ou pervers . Mais les femmes m’ont fait des réflexions toute la journée : «Alors on mes une jupe aujourd’hui ? » « bah alors y’a chaud ? » « normalement Les jupe c’est pour Les femmes bien foutu » « je savais que pas t’avais le droit de mettre des jupes » « Elle à sortie sa jupe aujourd’hui » bref . Même si je suis d’accord avec vous sur tous ce qui a été dit dans l’article... je suis pas prête à recommencer :(
Nanou
On est en 2018 on a quand même le droit de porter ce que l'on veut sans être regarder comme un morceau de viande !! On peut être jolie en mini jupe sans être vulgaire.