L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Je n'aime pas le sexe, et alors ?

"Pour moi c'est l'épanouissement total"

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock/Montage La WTF

L'une est célibataire, l'autre est en couple. Mais toutes les deux ont le même rapport face au sexe : elles n'aiment pas ça, et elles nous expliquent pourquoi !

Il y a celles pour qui le sexe est une véritable obsession, et puis il y a celles qui s’en foutent ! Eh oui, certain(e)s auront peut-être du mal à le croire, mais s’envoyer en l’air n’est pas un kiffe pour tout le monde.

C’est le cas de Cécile, 26 ans qui considère le sexe comme quelque chose "d’intrusif" : "L’amour ce n'est pas le sexe. On veut souvent associer les deux mais ça n'a rien à voir. Les relations asexuées pour moi c'est l'épanouissement total. D'aucuns pensent que c'est un moyen de pression, ou un jeu de séduction pourtant l'absence de relations sexuelles confère un épanouissement dans la relation. Bref, je suis jeune célibataire et je n'aime pas le sexe. J'aime passer de bons moments de complicité, de tendresse mais je ne pourrais passer au-delà. Je n'aime pas le sexe comme on n'aime pas un gâteau. Voilà". Ça, c'est clair !

Le sexe, une histoire de désir ?

"Il ne faut pas confondre ceux qui n’aiment pas le sexe, avec ceux qui ont décidé de ne pas avoir de rapports pour des raisons traumatiques, et qui associent donc l’acte à un traumatisme, comme une phobie", nous explique la psychiatre et sexologue Anne-Marie Lazartigues.

À lire aussi : T'as joui ?", le compte IG qui libère la parole (et la jouissance) des femmes !

Une problématique dans laquelle se reconnaît Chloé, 25 ans : "J’ai très rarement envie de sexe. Le seul moment où je peux en avoir envie, c'est quand je suis sous alcool : là je ne réfléchis plus, je me laisse aller, j'ai confiance en moi. À 16 ans, j’ai eu des relations non consenties avec un homme de 28 ans. J'étais en couple avec lui, mais j'étais son objet. Il me forçait à faire des choses que je ne voulais pas, et m'interdisait de faire le moindre bruit. Je l’ai finalement quitté et j’ai repris une vie sexuelle normale. Jusqu’à ce que je le recroise deux ans plus tard et que tout remonte à la surface. 

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les gens aiment tant ça

Aujourd’hui j’ai un mec qui comprend, me soutient, essaye de faire en sorte que j'aime le sexe. On essaye de faire l'amour que quand je le souhaite. Mais il ne sait pas qu'en réalité, je n'en ai jamais envie. Ou seulement sous alcool. Je ne sais pas si j'ai déjà aimé le sexe avant même d'avoir vécu mon histoire, ou si c'est dû à un manque de confiance en moi. Mais quand on me pose la question ou quand on parle de sexe autour de moi, je n'arrive pas à comprendre pourquoi les gens aiment tant ça. Oui c'est sympa à certains moments, mais non je n'aime pas ça. Je peux vivre sans, sans aucun problème ! Je vois plus ça comme une chose que je fais pour faire plaisir à mon conjoint, en me forçant car il en a envie. Mais il m'arrive très souvent de penser ‘j'espère que ça ne va pas durer longtemps !’. Je ne pense pas aimer le sexe, mais je ne me définirais pas pour autant comme asexuée".

Accros ou pas, le plus important c'est d'être bien dans son corps et dans sa tête !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Laboulette76
Je suis comme Chloé, je ne suis pas asexuée mais ça m’intéresse très peu. Ne buvant pas d’alcool je ne sais pas si en buvant je me « lâcherai » mais en tous cas ce n’est pas si rare et celà ne fait pas des frigides.
Secondegré
Avec cet article, je suis tombée de ma chaise. Moi c'est exactement le contraire, je ne pourrais pas vivre sans le sexe. Comment dire sérieusement "je n'aime pas m'abandonner au plaisir le plus intense" ou bien "la sensation d'extase me déplait" ? Par contre faire l'amour sous alcool, c'est hors de question ! C'est moche et la source des regrets du lendemain. Ceci dit, je comprends qu'en raison d'expériences traumatisantes passées certaines femmes ne soient pas toujours capables du "lâcher prise" indispensable à un bon feu d'artifice 🎆

COMMENTS
Nana01
Il ne faut pas se forcer si on en a pas envie, juste pour ne pas perdre la personne qu’on aime, on est comme sa si on aime pas le sex on aime pas le sex on est pas des ovni pour autant. Prenez confiance en vous et n’ayez pas peur d’assumer vos choix. 👍🏻❤️
Laboulette76
Je suis comme Chloé, je ne suis pas asexuée mais ça m’intéresse très peu. Ne buvant pas d’alcool je ne sais pas si en buvant je me « lâcherai » mais en tous cas ce n’est pas si rare et celà ne fait pas des frigides.
Secondegré
Avec cet article, je suis tombée de ma chaise. Moi c'est exactement le contraire, je ne pourrais pas vivre sans le sexe. Comment dire sérieusement "je n'aime pas m'abandonner au plaisir le plus intense" ou bien "la sensation d'extase me déplait" ? Par contre faire l'amour sous alcool, c'est hors de question ! C'est moche et la source des regrets du lendemain. Ceci dit, je comprends qu'en raison d'expériences traumatisantes passées certaines femmes ne soient pas toujours capables du "lâcher prise" indispensable à un bon feu d'artifice 🎆
ananda77
Pour moi,avec ou sans,l’essentiel c’est que tout le monde soit heureux !Alors pourquoi se prendre la tête 😊😊
Nova
Aimer le sexe, ne pas aimer le sexe, peu importe. Mais pourvu que l'on ait trouvé quelqu'un de compatible avec ses goûts (les hommes pas fous de sexe, ça existe, si si). Parce que se forcer quand on n'aime pas ça, ça entretient le dégout (du sexe et de soi), mais certainement pas la relation : c'est du perdant-perdant.