L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

"Ils ont échangé mon enfant" : le jour où le monde de Sophie Serrano s'est écroulé

"J'étais terrifiée"

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Dix ans après la naissance de Manon, Sophie Serrano a appris qu’elle n’était pas sa mère biologique. Son incroyable histoire, TF1 la raconte ce soir dans un téléfilm avec Julie de Bona et Sonia Rolland.

Découvrir que son bébé a été échangé à la naissance est l'un des scénarios que tous les parents redoutent. Pour beaucoup, ce n'est qu'un vilain cauchemar. Mais pour Sophie Serrano, c'est bel et bien la réalité. 

La naissance

Il y a 24 ans, Sophie Serrano, donne naissance à son premier enfant. Une petite fille qui répond au doux prénom de Manon. À cause d'une jaunisse, le nourrisson est placé plusieurs jours en couveuse. Lorsque Sophie Serrano peut finalement quitter la maternité privée cannoise dans laquelle elle a accouché, elle s'aperçoit que les cheveux de son bébé ont mystérieusement poussé. "On m'a dit que les rayons de la couveuse avaient fait pousser les cheveux de Manon. J'avais 18 ans, je ne connaissais rien. Je leur ai fait confiance. Je ne remets pas en cause la parole d'un professionnel", expliquait-elle récemment dans l'émission "Sept à Huit".  

La découverte

La vérité éclate au bout de dix ans, lorsqu’un test ADN est réalisé. "Son père et moi nous sommes séparés très vite. Quand elle a eu 8 ans, il a cessé de payer sa pension alimentaire, il arguait qu'il n'en était pas le vrai père. Un test ADN a été fait et la nouvelle est tombée : je n'étais pas sa mère non plus...", explique Sophie Serrano au Point.

"Et là, c'était un tsunami. C'est mon monde qui s'est écroulé. J'étais terrifiée", confie-t-elle dans "Sept à Huit".  À cet instant, Sophie Serrano craint qu'on ne lui prenne sa fille. Et puis, rapidement, se demande ce qui est advenu de cette enfant qu'elle a mis au monde. "Je me demandais comment elle allait. Si elle était toujours en vie". 

Trois semaines plus tard, Sophie Serrano annonce la nouvelle à sa fille. "Elle a beaucoup pleuré. Elle a eu la même peur que moi : qu’on nous sépare. Je lui ai dit que je l’aimais de tout mon cœur et que ça ne changeait rien. Que je l’aimais encore plus", poursuit-elle. 

À lire aussi : Témoignage - né intersexe, "ils ont choisi pour moi"

La rencontre

Très vite, se pose la question des retrouvailles avec sa fille biologique, mais aussi avec les parents biologiques de Manon. Si au départ, ces moments sont tintés de bonheurs, rapidement, le tableau s'assombri. Les relations deviennent délicates. Les différences de chacun prennent le dessus et tout le monde peine à trouver sa place. "Ma place à moi elle n’existe pas. Et on n’a pas réussi à l’inventer. C’est une torture. Et pareil de l’autre côté. Il y a un moment où il faut accepter ce qui nous est arrivé. Ma fille biologique a une maman, et je n’aurais jamais ma place de maman auprès d’elle", regrette Sophie Serrano. 

L'explication 

Des années plus tard, les deux familles apprennent ce qu'il s'est enfin passé le jour où leurs filles ont été échangées. Nés à deux jours d'intervalle, avec une jaunisse, les deux bébés ont été placés dans la même couveuse, faute de place. "Une auxiliaire de puériculture, fragile et alcoolique chronique, les a inversées...", raconte Sophie Serrano. Comble de l'ironie : lorsque les parents biologiques de Manon se retrouvent avec la petite fille de biologique de Sophie Serrano, ils questionnent également le personnel de la maternité sur la "chute" de cheveux mystérieuse de celle qu'ils croient être leur enfant. Et là encore, "les rayons de la couveuse" ont bon dos. 

Le procès

Les deux familles décident alors de porter l'affaire en justice, réclamant plus de 12 millions d'euros de dommages et intérêts révèle Le Point. Dix ans plus tard, le tribunal de Grasse rend enfin son verdict : la maternité privée de Cannes est condamnée à payer 400 000 euros par enfant, et 300 000 euros pour chacun des parents, pour les préjudices subis. 

Aujourd'hui, les deux familles n'ont plus de contact, peut-on lire dans 20 Minutes. De cette douloureuse histoire, Sophie Serrano tâche de ne garder que le positif. "Ça a été dur. Aujourd’hui, le film est comme une reconnaissance, après celle de la justice. C’est une magnifique expérience sur le chemin de la guérison", confie-t-elle.

"Ils ont échangé mon enfant", c'est donc ce soir, sur TF1, dès 21h.

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Franco
je vais regarder ce soir,c'est tellement poignant cette histoire,je ne la souhaite a personne ça doit être terrible pour les parents quand ils apprennent ce qu'ils leurs arrivent
Arsenic
« Si elle était toujours envie » vraiment ?! En vie plutôt non?

COMMENTS
Franco
je vais regarder ce soir,c'est tellement poignant cette histoire,je ne la souhaite a personne ça doit être terrible pour les parents quand ils apprennent ce qu'ils leurs arrivent
Arsenic
« Si elle était toujours envie » vraiment ?! En vie plutôt non?
liyakaha
Sérieusement? Vous êtes là pour corriger les fautes?
Arsenic
Moi? Je suis la pour lire des articles et faire la remarque aux rédacteurs si j’en aperçois Est-ce mal? Est-ce que j’ai crié au scandale ? Spolier : non
Arsenic
Spoiler* Fichu correcteur auto ><
liyakaha
Qu'elle histoire difficile, j'avais lu son histoire quelques temps avant la naissance de mon fils du coup à la maternité je refusait de le quitter même une seconde. Courage aux deux familles et fuck au père de Manon, on va se le dire c'est un vrai connard non?