L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Et si on parlait un peu des gilets violets, contre les violences faites aux femmes ?

Et surtout, de leurs revendications !

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

S'il faut porter un gilet pour se faire entendre, la comédienne Eva Darlan compte bien enfiler le sien, violet, couleur symbolique du féminisme. 

Elles ne portent pas encore de gilets aux couleurs du féminisme, mais cela ne saurait tarder. Nombreuses sont les militantes en colère qui, le 24 novembre dernier, étaient descendues dans les rues au nom des violences faites aux femmes, munies de leurs pancartes violettes. Hélas, cette manifestation pacifiste encouragée par le mouvement #NousToutes, était presque passé inaperçue dans les médias, au profit de celle des "gilets jaunes". Pour le coup, moins pacifiste. 

Le 13 décembre prochain, Muriel Robin, Karine Plassard et Eva Darlan, rencontreront donc le premier ministre Edouard Philippe, pour parler des violences faites aux femmes. Pour l’occasion, Eva Darlan a annoncé qu’elle n’hésiterait pas à porter un gilet violet, peut-on lire dans Le Journal du Dimanche : "S'il faut mettre un gilet violet, qui est la couleur du féminisme, nous le mettrons !".

À lire aussi "3 jours et 1 femme" : l'expo glaçante qui dénonce les féminicides

Violences faites aux femmes : quelles sont les revendications ?

Emmanuel Macron l’avait annoncé : les violences faites aux femmes devaient être la grande cause de son quinquennat. Mais la récente publication d’un rapport sur le budget global du gouvernement fait douter les activistes. Au total, les violences faites aux femmes représenteraient 80 millions d’euros, contre les 500 millions attendus.

Alors, dans un communiqué publié ce lundi 10 décembre, Eva Darlan, Muriel Robin et Karine Plassard, ont rappelé qu’il est nécessaire d’allouer un budget d’envergure nationale à la lutte contre les violences faites aux femmes. À savoir : un milliard d’euros par an et non de 500 millions.

Celui-ci permettrait ainsi de créer : "des centres d’hébergement dédiés, des équipes médicales pluridisciplinaires comme La Maison des Femmes de Saint Denis, d'augmenter de façon pérenne le budget des associations, de créer des formations annuelles et obligatoires des métiers de loi : police, gendarmerie, magistrature et justice, augmenter les Téléphones Grave Danger, augmenter l’écoute du 3919, améliorer l'accueil, l'écoute et l'accompagnement des victimes, mais aussi des conjoints violents, assurer l'éducation à l’égalité dans les écoles…", expliquent-elles notamment. 

Le mouvement #NousToutes propose, quant à lui, un nouveau rassemblement le 26 janvier 2019. Soyez au rendez-vous !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter