L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Elsa Wolinski : l'Insta d'une fille culottée qui nous aide à nous aimer

Acceptation de soi

Par La WTF Team  - Illustration : © Instagram Elsa Wolinski/Montage La WTF

Comme beaucoup, Elsa Wolinski ne s’aime pas toujours. Sur son compte, elle partage ses "up" et ses "down", comme elle le dit si bien sur un récent post. Avec elle, on se sent comme avec une copine, à qui on confierait nos complexes et nos doutes.

Un Insta déculpabilisant

Elsa Wolinski, journaliste et créatrice, est la fille de Georges Wolinski, qui a trouvé la mort assassiné le 7 janvier 2015, dans l’attentat de Charlie Hebdo. Sur Instagram, où elle est ultra-active, elle parle acceptation de soi. Elle dévoile ses complexes, se confie sur ses moments de doute. Et n'hésite pas à montrer son hypersensibilité de manière sincère et décomplexée.






Voir cette publication sur Instagram









« Ni fétiche Ni bonniche Ni potiche Ni déesse Ni diablesse Ni faiblesse Je suis femme Je suis moi » Agnes Varda Pic by @benjaminboccas

Une publication partagée par Elsa Wolinski (@wolinskiki) le

Complexes et confessions

Ses abonnés connaissent son corps un peu par cœur. Car même si Elsa Wolinski parlent de ses complexes, elle n’hésite pas non plus à se mettre à nu. Au sens propre, comme au figuré. Elle dévoile des photos de ses tatouages, de ses seins, de ses jambes, toujours dans une volonté de parler sans tabou. À travers ses photos, elle parle librement des troubles alimentaires et de ces moments où elle se réconforte avec une bonne dose de sucre et un bon McDo.

A lire aussi : QUD, un magazine sonore et décomplexé qui ne parle que de sexe

Du fun et des culottes

Pour autant, la journaliste n’oublie pas le plus important : l’humour. Elle regarde vers l’avenir. Après la mort de son père, elle a d’ailleurs continué leur projet commun : une marque de culottes. Eh oui, Elsa Wolinski a fondé une ligne de dessous ! Des petites culottes ornées des dessins et de la signature de son père. Ces dernières sont en coton et brodées à la main. Ces culottes, c’est un peu "un étendard au droit, à l’impudeur et à la liberté", pouvait-on lire dans Paris Match.






Voir cette publication sur Instagram









#je me suis mise au foot #culotte @henrietteh

Une publication partagée par Elsa Wolinski (@wolinskiki) le


Dans sa bio Insta, on peut lire : "je raconte ma vie sans détour et avec humour". On trouve que c’est plutôt bien résumé, pas vous ?

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter