L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Élise Boghossian, l'acupunctrice des victimes de guerre

Un énorme coup de coeur pour cette femme extraordinaire

Par La WTF Team  - Illustration : © search commons/Montage La WTF

Depuis plusieurs années, Élise Boghossian se rend dans des zones de guerre pour venir en aide aux blessées. Grâce à ses aiguilles, cette acupunctrice parvient à redonner un peu d’espoir aux plus démunis.

À la Women Trend Family, des femmes qui nous inspirent, il y en a un paquet. Et sans l’ombre d’un doute, Élise Boghossian est l’une d’entre elles ! Acupunctrice de profession, elle exerce son métier dans son cabinet, situé dans un joli quartier, à Paris. Mais pas seulement. Depuis 2013, elle s’envole aussi régulièrement en Irak et en Syrie pour soulager les blessures des populations civiles, victimes des conflits de guerre. Et en France, elle se rend également dans des centres de réfugiés pour soigner les plus démunis.

Quand elle a découvert cette médecine, Élise Boghossian était en stage au Vietnam et travaillait avec un médecin de guerre qui pratiquait l’anesthésie par acupuncture. “Un jour, après ma sortie du bloc, j’ai vu pour la première fois des amputés, survivants de la guerre du Vietnam. Ils venaient pour soulager leurs douleurs”, expliquait-elle récemment à L’Express. Fascinée par le fait que l’acupuncture peut soigner les douleurs ressenties dans un membre qui n’existe plus, Élise Boghossian s’est alors prise de passion pour cette médecine.

 

Elle-même fille de déportés, elle confie avoir toujours rêvé de pouvoir elle aussi, un jour, tendre la main aux plus nécessiteux. Quelques années plus tard, après avoir exercé l’acupuncture au cœur des refuges en Jordanie, elle a décidé de parcourir l’Irak et la Syrie à bord d’un bus aménagé pour venir en aide aux victimes de guerre.

Nous voyons la reconnaissance dans leurs yeux

“On traitait les blessés deux ou trois fois par jour quand on n'était pas sûr de les revoir le lendemain. En Jordanie, à Zaatari, il y avait un hôpital militaire. Je soignais par acupuncture les douleurs caractéristiques des blessés, des amputés, des brûlés qui venaient d'être greffés et les paralysies dues aux accidents. Je m'occupais aussi des enfants opérés car, chez eux, les effets secondaires des médicaments sont importants. Les résultats étaient impressionnants. En Irak, c'était surtout des femmes, des enfants et des personnes âgées qui arrivaient usés par la marche, déshydratés par la canicule, avec des chocs traumatiques lourds”, racontait-elle en 2016 à Paris Match.

"Nous pouvons évaluer l’efficacité d’un traitement au nombre d’heures passées à hurler, jour et nuit. Si le traitement est efficace, nous voyons la reconnaissance dans leurs yeux. Ça, c’est un moteur !", précisait-elle également au Monde.

Depuis, à bord de ses cliniques mobiles et grâce à l’association EliseCaire, elle n’a jamais cessé d’exercer sa magie auprès des plus démunis. “Notre bonheur passe aussi par notre relation aux autres. On est tous liés, le bonheur des uns ne peut pas se faire sans cette main tendue entre les gens”, a-t-elle enfin confié à L'Express.

Un travail exceptionnel qui force l'admiration.

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Agora29
👩⚕ 📍 💖 💎
Marie-Chat
merci WTF de nous faire découvrir des femmes d'exception 💙

COMMENTS
Agora29
👩⚕ 📍 💖 💎
Marie-Chat
merci WTF de nous faire découvrir des femmes d'exception 💙