L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Coeur de Pirate en sous-vêtements et sans retouche pour parler "acceptation de soi"

"Je me suis comparée jusqu'à me convaincre que j'étais impossible à aimer"

Par La WTF Team  - Illustration : © Capture écran du clip "Adieu"

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Les Vaillantes
Merci Béatrice Martin et WTF pour ce beau témoignage. Instagram est un réseau très cool mais il manque souvent d’authenticité. Nous sommes tellement d’accord avec Béatrice : « Je trouve important de donner de la visibilité aux comptes et projets qui promeuvent la diversité et utilisent le féminisme de manière à détruire la manière patriarcale de représenter les femmes. » La représentation des femmes dans notre environnement culturel n’est pas sans conséquences sur la perception de notre corps. L’objectification est un effet tangible. Ces paroles, nous ont rappelé un terme de l’abécédaire joyeusement moderne du féminisme de Clarence Edgard-Rosa : « Dans une société où les femmes sont sans cesse scrutées et en proie à des injonctions régissant leur apparence physique, elles apprennent à intérioriser le regard évaluateur des autres et finissent pas s’objectifier elles-mêmes, se considérant objet avant de se considérer comme sujet. C’est ce qu’on appelle l’auto-objectification : se demander « de quoi ai-je l’air » davantage que « comment je me sens ? ». Pour illustrer cela Clarence donne l’exemple d’une interview avec Cameron Diaz qui mentionnait « Je pense que toutes les femmes ont envie d’être objectifiées ». Oui, un bel exemple de l’intériorisation des normes qui se joue. Allez, on s’engage dans ce combat (et pour reprendre les mots de Béatrice) : « détruire la manière patriarcale de représenter les femmes ». Trop de Love Les Vaillantes www.lesvaillantes.com
Antic
Merci pour ce témoignage touchant. 🌸

COMMENTS
Les Vaillantes
Merci Béatrice Martin et WTF pour ce beau témoignage. Instagram est un réseau très cool mais il manque souvent d’authenticité. Nous sommes tellement d’accord avec Béatrice : « Je trouve important de donner de la visibilité aux comptes et projets qui promeuvent la diversité et utilisent le féminisme de manière à détruire la manière patriarcale de représenter les femmes. » La représentation des femmes dans notre environnement culturel n’est pas sans conséquences sur la perception de notre corps. L’objectification est un effet tangible. Ces paroles, nous ont rappelé un terme de l’abécédaire joyeusement moderne du féminisme de Clarence Edgard-Rosa : « Dans une société où les femmes sont sans cesse scrutées et en proie à des injonctions régissant leur apparence physique, elles apprennent à intérioriser le regard évaluateur des autres et finissent pas s’objectifier elles-mêmes, se considérant objet avant de se considérer comme sujet. C’est ce qu’on appelle l’auto-objectification : se demander « de quoi ai-je l’air » davantage que « comment je me sens ? ». Pour illustrer cela Clarence donne l’exemple d’une interview avec Cameron Diaz qui mentionnait « Je pense que toutes les femmes ont envie d’être objectifiées ». Oui, un bel exemple de l’intériorisation des normes qui se joue. Allez, on s’engage dans ce combat (et pour reprendre les mots de Béatrice) : « détruire la manière patriarcale de représenter les femmes ». Trop de Love Les Vaillantes www.lesvaillantes.com
Antic
Merci pour ce témoignage touchant. 🌸