L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Cinéma : des subventions pour les films "exemplaires en matière de parité"

Voilà qui devrait en motiver plus d'un !

Par La WTF Team  - Illustration : © istock/Montage La WTF

Jeudi, la ministre de la Culture a annoncé la future mise en place d’un système de bonus financiers à destinations des films plaçant les femmes à des postes importants. Mais dites donc, serait-on sur la bonne voie ?

Voilà presqu’un an que les révélations sur Harvey Weinstein et le mouvement #MeToo ont totalement secoué l’industrie du cinéma, mettant en avant toutes les inégalités et discriminations qui règnent encore dans le milieu.

Même s’il y a encore du chemin, force est de constater que ces scandales n’ont pas eu lieu en vain ! Jeudi, lors de la clôture des Assises de la parité, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a annoncé qu’un bonus de 15% serait accordé dans les subventions pour les films "exemplaires en matière de parité" hommes-femmes.

À lire aussi : Ces films girl power qu'on a trop hâte de voir

"Être exemplaire en matière de parité" : ça veut dire quoi ?

En somme, les films dont les équipes seront composées de femmes occupant -elles aussi- des postes clés, seront récompensés financièrement. Un barème de huit points sera ainsi instauré avec un point si le réalisateur est une femme, un autre point si le chef technique est de sexe féminin et ainsi de suite, rapporte Le Parisien.

"Je crois aux incitations financières. Quand les choses ne changent pas d'elles-mêmes, ou trop lentement, c'est à nous de les faire changer", a déclaré Françoise Nyssen à l’AFP.

Une mesure qui devrait être mise en place dès l’année prochaine !

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Agora29
Je t'aime bien Marmotte mais tu vis dans un monde de Bisounours. Même si cela ne te semble pas souhaitable, sans une politique incitative ou un système de quota, rien ne bougera. À l'heure actuelle, "à compétence égale", c'est toujours un homme qui est choisi et aucune pénalité pour discrimination n'est possible car il n'existe pas de mesure objective et rigoureuse de la "compétence". C'est pareil qu'en politique, il aura fallu imposer une parité pour les candidats aux élections pour avoir un début de féminisation de nos représentants. Par conséquent, je trouve que cette mesure est nécessaire, d'autant plus qu'elle va encourager les jeunes filles à s'orienter vers une filière qui jusqu'ici n'offrait que peu de débouchés. Le début d'un cercle vertueux qui, lorsqu'il aura porté ses fruits, permettra d'abandonner progressivement ces incitations à mesure que les femmes auront fait leurs preuves et que la parité semblera aller de soi.
Marmotte
Agora, je ne vis pas dans un monde de bisounours justement. Et ton discours me fait bien rire... Vous pensez tous qu'à coup de subvention, d'incitation nous allons enfin accéder à des postes.... Il n'y a qu'à regarder le résultat pour les handicapés ou autre discrimination.. Je travaille depuis plus de 23 ans, j'ai eu des chefs(es) divers(es) et variés (ees). Depuis peu, j'ai effectivement plus de femmes. Ce que je constate ce sont les réflexions (y compris des femmes) sur la valeur de leur compétence et la fameuse question : elle a été embauchée pour ses compétences ou juste parce qu'elle est une femme. Je trouve cela insupportable car ces femmes sont constamment sous les regards et doivent tous les jours justifier la légitimité de leur poste. Il y a peu j'ai discuté avec une de mes anciennes responsables et elle faisait le constat amer qu'aujourd'hui elle devait plus prouver ses compétences qu'hier. Tu me parles des femmes politiques. Pardon mais majorité de celles qui sont mises en avant sont de véritables caricatures... et les propos des hommes politiques, exemple les derniers en date de monsieur Ferrand ne sont toujours pas sanctionnés à leur juste valeur.. Je ne dis pas de ne pas donner un coup de pouce ou mettre des amendes quand cela est vraiment tangible mais imposer systématiquement la parité me paraît contre productif. Pour la durabilité et la crédibilité il faut un équilibre. Il faut mettre plus de moyens dans l'éducation dès les premières années : j'ai un neveu qui était allé à l'école avec la poupée barbie de sa soeur. La mère a été convoquée et on lui a conseillé de voir un pedopsychiatre... et la maîtresse avait la trentaine et c'était l'année dernière... Il faut donc sensibiliser, informer. Et aussi taxer toutes ces pubs qui sont encore et toujours sexistes... et dont nous sommes, nous-mêmes femmes, parfois complices car nous achetons leurs produits.. Donc non je ne suis pas Bisounours, je connais la dureté d'être une femme mais je sais aussi que le respect ne se gagne pas seulement par l'argent et autres... qu'il faut du temps et de la persévérance, que le changement des mentalités est en marche mais qu'il suffira aussi d'un rien pour que tous ces efforts disparaissent... Donc il faut aussi de l'équilibre, de l'éducation, de l'incitation, de la pénalisation et beaucoup de vigilance...

COMMENTS
Marmotte
stop stop !!! c'est insupportable ! !! donc pour toucher des subventions on va mettre des femmes qui ne seront peut-être pas compétentes et alors renvoyer encore jne mauvaise image de la femme. Elle est là pour la bonne cause mais pas pour ces connaissances, son savoir... Je suis contre avec ce genre de méthode restera le doute sur la légitimité de la femme au poste qu'elle occupe. Je suis que pour la compétence égale et si il y a discrimination on pénalise... Donc les autres femmes vont devoir redoubler d'effort pour prouver qu'elles sont bien légitimes. .. Il y a pas comme un hic ?
Agora29
Je t'aime bien Marmotte mais tu vis dans un monde de Bisounours. Même si cela ne te semble pas souhaitable, sans une politique incitative ou un système de quota, rien ne bougera. À l'heure actuelle, "à compétence égale", c'est toujours un homme qui est choisi et aucune pénalité pour discrimination n'est possible car il n'existe pas de mesure objective et rigoureuse de la "compétence". C'est pareil qu'en politique, il aura fallu imposer une parité pour les candidats aux élections pour avoir un début de féminisation de nos représentants. Par conséquent, je trouve que cette mesure est nécessaire, d'autant plus qu'elle va encourager les jeunes filles à s'orienter vers une filière qui jusqu'ici n'offrait que peu de débouchés. Le début d'un cercle vertueux qui, lorsqu'il aura porté ses fruits, permettra d'abandonner progressivement ces incitations à mesure que les femmes auront fait leurs preuves et que la parité semblera aller de soi.
Marmotte
Agora, je ne vis pas dans un monde de bisounours justement. Et ton discours me fait bien rire... Vous pensez tous qu'à coup de subvention, d'incitation nous allons enfin accéder à des postes.... Il n'y a qu'à regarder le résultat pour les handicapés ou autre discrimination.. Je travaille depuis plus de 23 ans, j'ai eu des chefs(es) divers(es) et variés (ees). Depuis peu, j'ai effectivement plus de femmes. Ce que je constate ce sont les réflexions (y compris des femmes) sur la valeur de leur compétence et la fameuse question : elle a été embauchée pour ses compétences ou juste parce qu'elle est une femme. Je trouve cela insupportable car ces femmes sont constamment sous les regards et doivent tous les jours justifier la légitimité de leur poste. Il y a peu j'ai discuté avec une de mes anciennes responsables et elle faisait le constat amer qu'aujourd'hui elle devait plus prouver ses compétences qu'hier. Tu me parles des femmes politiques. Pardon mais majorité de celles qui sont mises en avant sont de véritables caricatures... et les propos des hommes politiques, exemple les derniers en date de monsieur Ferrand ne sont toujours pas sanctionnés à leur juste valeur.. Je ne dis pas de ne pas donner un coup de pouce ou mettre des amendes quand cela est vraiment tangible mais imposer systématiquement la parité me paraît contre productif. Pour la durabilité et la crédibilité il faut un équilibre. Il faut mettre plus de moyens dans l'éducation dès les premières années : j'ai un neveu qui était allé à l'école avec la poupée barbie de sa soeur. La mère a été convoquée et on lui a conseillé de voir un pedopsychiatre... et la maîtresse avait la trentaine et c'était l'année dernière... Il faut donc sensibiliser, informer. Et aussi taxer toutes ces pubs qui sont encore et toujours sexistes... et dont nous sommes, nous-mêmes femmes, parfois complices car nous achetons leurs produits.. Donc non je ne suis pas Bisounours, je connais la dureté d'être une femme mais je sais aussi que le respect ne se gagne pas seulement par l'argent et autres... qu'il faut du temps et de la persévérance, que le changement des mentalités est en marche mais qu'il suffira aussi d'un rien pour que tous ces efforts disparaissent... Donc il faut aussi de l'équilibre, de l'éducation, de l'incitation, de la pénalisation et beaucoup de vigilance...
Nova
Les femmes compétentes ne manquent pas, sur le marché du travail. Et pourtant, dans bien des milieux professionnels où la parité serait pourtant facile à atteindre, elle n'est toujours pas respectée. L'expérience a montré que, même pour un poste qui fera gagner des subventions, au niveau du recrutement, l'exigence de compétence est exactement la même (les patrons ne sont pas débiles). Jamais la subvention ne justifiera de prendre une personne sous-qualifiée.
Marmotte
Alors pourquoi cette subvention si les patrons ne sont pas débiles !!!!!