L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Cameroun : le repassage des seins, une mutilation méconnue

Oui, vous avez bien lu.

Par La WTF Team  - Illustration : © Insecure/Montage La WTF

Dans certains pays d'Afrique, comme le Cameroun, nombreuses sont les jeunes filles à subir un rituel atrocement barbare, et ce dès l'adolescence : le repassage des seins. Une mutilation supposée "les protéger"... 

Tout aussi intolérable que l'excision, mais moins connu, le repassage des seins est une mutilation infligée aux jeunes filles généralement africaines, notamment au Cameroun, mais aussi au Tchad, au Togo, au Bénin ou encore en Guinée, comme le rapporte FranceTVInfo

Ainsi, dès la puberté, les jeunes filles se voient régulièrement appliquer sur leur poitrine naissante des objets chauds, voire bouillants, comme par exemple une pierre chauffée dans un brasier. Le but étant de brûler les cellules graisseuses et stopper le développement de la poitrine. Abominable. 

À lire aussi : Le point du mari, qu'est-ce que c'est ?

Grossesses précoces et mariages forcés

Et aussi absurde que cela puisse paraître, cette mutilation est en fait supposée les "protéger". En les rendant "moins désirables", les femmes espèrent préserver leurs filles du regard des hommes et prévenir les risques de grossesses précoces. Un moyen donc de contrôler leur vie sexuelle et aussi, parfois, d'amoindrir les risques d'agressions sexuelles... 

En 2012, près de 12% des Camerounaises (pays le plus touché) en ont été victimes, rapporte RTL. D’après infosud, certaines jeunes filles s’infligeraient même cette torture elles-mêmes afin d’échapper aux mariages forcés.

Conséquences de ces mutilations : douleurs extrêmes auxquelles peuvent s'ajouter des kystes, des abcès et même des cancers du sein. Certaines femmes se retrouvent même dans l’incapacité d’allaiter leur bébé. Parfois pour des raisons physiques, d’autres fois pour des raisons mentales, dues au traumatisme.

Pour lutter contre ces mutilations mais aussi contre les violences sexuelles, l’association des Tantines (RENATA) mène, entre autres, des campagnes de sensibilisation dans les écoles et au sein des communautés, et communique davantage sur les moyens de contraception.  

Un sujet qui, à la Women Trend Family, nous a totalement retournés... 

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
sjannoty
c'est inadmissible de faire subir de telles tortures aux jeunes filles et aux femmes je pense que repasser les couilles des hommes ferai peut être comprendre ce que les femmes subissent journellement
Laboulette76
Incroyable cette pratique. Je ne connaissais pas, c’est la première fois que j’en entends parler. Comment peut-on détester autant les femmes? Parce que pour le coup faut vraiment les détester pour faire ça. Et du coup on peut couper un bout de pénis aux hommes pour qu’ils soient moins attirants aussi??

COMMENTS
sjannoty
c'est inadmissible de faire subir de telles tortures aux jeunes filles et aux femmes je pense que repasser les couilles des hommes ferai peut être comprendre ce que les femmes subissent journellement
simpleman4704
j'ignorai tout de cette pratique qui est abominable et digne d'un autre temps
Laboulette76
Incroyable cette pratique. Je ne connaissais pas, c’est la première fois que j’en entends parler. Comment peut-on détester autant les femmes? Parce que pour le coup faut vraiment les détester pour faire ça. Et du coup on peut couper un bout de pénis aux hommes pour qu’ils soient moins attirants aussi??
Nova
Pour éviter les grossesses précoces c'est simple: on repasse les bourses des garçons. C'est radical.
Agora29
Quand je pense à toutes ces années où j'étais assez naïve pour croire que les hommes étaient plutôt bienveillants... Merci La WTF de me redonner ces éclairs de lucidité sur la nature humaine.
loolita
Je suis tellement choqué de ce que je vien de lire..... Non mais sérieux il faut faire évoluer les choses la, c'est quoi cette tradition de malade
Flore Petton
C'est une pratique que je ne connaissais pas et c'est affligeant... encore une fois ce sont aux femmes de subir pour se "protéger" des hommes alors que ce sont eux le problème initialement...
ananda77
Folie des hommes,dérive du genre humain !
kmer287
12% !! D'où tenez-vous ce chiffre et comment a été mené l'enquête ? C'est facile de donner les chiffres sans indiquer de quelle manière il a été "rapporté"... Moi qui ai grandie au Cameroun, je n'ai jamais vu cette pratique si répandue. C'est anecdotique. Et la pratique décrite n'est pas du tout celle que j'ai vu pratiquer. En réalité il s'agit de cataplasmes de plantes chauffées, mais en aucun cas brulantes ! Ca permet de modeler les seins pour avoir une jolie poitrine + tard et retarder l'éclosion des seins. Ce sont les femmes qui utilisent cette pratique. Ce qui est décrit est soit mensonger, soit tient du fait divers. Si vous appliquiez des pierres bouillantes sur la peau fragile des seins, la peau cloquerait puis tomberait aussitôt. C'est absurde, voir raciste, de colporter ce genre d'image des camerounais et, par ricochet des africains. Comment peut-on comparer çà à l'excision ! Cet article est un fake. Encore un moyen de récolter des fonds à travers des ong douteuses. En attendant je n'entend quasiment jamais parler du tourisme sexuel pratiqué par les européens en Afrique, quand ce n'est pas par les soldats de l'Onu.