L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Brésil : les femmes manifestent contre Jair Bolsonaro, le candidat d'extrême droite

Le "Donald Trump" du Brésil

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock

Sao Paulo, Brasilia, Rio de Janeiro… Samedi 29 septembre, les femmes ont pris d’assaut les rues des grandes métropoles brésiliennes pour manifester en masse contre Jair Bolsonaro, candidat d’extrême droite à la présidentielle.

Dans moins d’une semaine aura lieu le premier tour de l’élection présidentielle brésilienne. Jair Bolsonaro, candidat d’extrême droite aussi surnommé le "Trump du Brésil", est favori. On est d'accord ça ne donne pas trop envie, surtout aux femmes qui ont décidé de lutter contre ses idées.

Brésil : les femmes en colère 

Le week-end dernier au Brésil, les rues étaient noires de monde. Enfin, plus précisément, noires de manifestantes. Les femmes sont descendues dans les rues pour crier : "Ele nao, ele nao", que l’on traduit par "Non pas lui". Au total, plus de 62 villes ont participé à ce mouvement principalement féminin. 

A lire aussi : Au Brésil, les images de la mort d'une femme battue par son mari choquent le pays

Jair Bolsonaro : un candidat rétrograde qui divise

Cette offensive de femmes anti-Bolsonaro est née en septembre sur le groupe Facebook : "Les femmes unies contre Bolsonaro". Le candidat - qui vient de sortir de l’hôpital suite à une agression lors d’un bain de foule - n’en finit plus de défrayer la chronique, à coups de remarques misogynes, homophobes ou racistes. Il trouve, par exemple, normal qu’une femme soit moins bien payée qu’un homme du fait de ses congés maternité. Hum... Sans commentaire ! Extrêmement vulgaire, il avait déclaré en 2014 à Maria do Rosario, une député : "Vous ne méritez pas d'être violée. Vous êtes trop laide". Tout aussi inquiétant, il a menacé le pays de ne pas reconnaître les résultats du scrutin s’il n’était pas élu.

Selon le Huffington Post, 50 % des Brésiliennes auraient déclaré ne pas vouloir voter pour lui. Pourtant, chez les femmes, le candidat divise. Le week-end dernier, des contre-manifestations pour le soutenir ont eu lieu dans 27 villes. Et ce n’est pas rien.

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter