L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Beyoncé : au naturel pour Vogue, elle se confie sur son rapport au corps

"J'ai appris à m'aimer moi-même"

Par La WTF Team  - Illustration : © search commons/Montage La WTF

En Une de Vogue US, Beyoncé s’est confiée sur la manière dont elle appréhende son corps depuis sa dernière grossesse. Une belle leçon de body-positivism !

Sans maquillage (ou presque), sans extensions, les pieds nus… C’est une Beyoncé au naturel que l’on retrouve dans une série de photos (CANONS) réalisées par Tyler Mitchell, 23 ans, dans le numéro de septembre de l’édition américaine du magazine Vogue.

Dans une longue interview, Queen B est revenue sur ses grossesses, ses changements physiques et surtout sur la manière dont elle a appris à aimer son corps : "Je pesais près de 100 kilos le jour où j'ai donné naissance à Rumi et Sir. J'étais enflée à cause de la toxémie (maladie due à une mauvaise vascularisation du placenta qui empêche le sang de circuler correctement dans les vaisseaux), ça faisait un mois que j’étais au repos forcé".

J'ai un petit ventre de maman, et je ne suis pas pressée de m'en débarrasser

Après cette seconde grossesse, Beyoncé est devenue plus tolérante avec son reflet et a cessé de se mettre la pression : "J'ai appris à m'aimer moi-même et à prendre soin de moi, en m'acceptant avec mes formes (…) Je pense que c'est important pour les femmes et les hommes de voir et apprécier leur corps au naturel (…) J'ai un petit ventre de maman, et je ne suis pas pressée de m'en débarrasser. Dès que je serai prête à retrouver une ceinture abdominale, je me bougerai les fesses. Mais pour l’instant, mon petit ventre et moi, on est fait l'un pour l'autre."  

Pour la diversité

Outre son appel à la tolérance en ce qui concerne la diversité physique, Beyoncé s'est également prononcée sur la sous-représentativité des minorités ethniques dans la société. Et ce n’est probablement pas pour rien que son choix s’est porté sur Tyler Mitchell pour ce shooting bombesque dans Vogue. En 126 ans, il est le premier photographe noir à faire la Une du magazine.

À lire aussi : Le Louvre crée un parcours sur les traces du clip de Beyoncé et Jay-Z

"Quand j'ai commencé, il y a 21 ans, on m'a dit qu'il me serait difficile d'être en couverture de magazines, parce que les Noirs ne vendent pas (…) Imaginez, si personne n'avait donné sa chance aux femmes brillantes qui sont arrivées avant moi : Josephine Baker, Nina Simone, Eartha Kitt, Aretha Franklin, Tina Turner, Diana Ross, Whitney Houston, et la liste continue. Elles ont ouvert des portes pour moi et j'espère que je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour ouvrir les portes à la nouvelle génération de talents", raconte-t-elle dans Vogue.

Et franchement, sans Queen B, sur le dancefloor ça aurait été loose. 

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter