L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

Bête de scène, star des ados et chanteuse virtuelle, qui est Hatsune Miku ?

C'est une vocaloïd (et non, ce n'est pas de la SF)

Par Laura Bonnet  - Illustration : © Capture écran YouTube Hatsune Miku

Hatsune Miku chante, Hatsune Miku met le feu sur scène, Hatsune Miku a déjà fait la première partie de Lady Gaga et pourtant, Hatsune Miku n’est pas réelle.

Début décembre, Hatsune Miku, aka une Vocalaid, s’est produit à La Seine musicale à Boulogne-Billancourt, devant des milliers et des milliers de personnes. Cette star virtuelle aux cheveux colorés est en train de conquérir le monde. Si, si, on vous jure. Spoilers : nous ne sommes pas dans un épisode de Black Mirror.

C’est qui ? C’est quoi ?

Sur YouTube, Hatsune Miku est suivie par plus de 600 000 personnes et sur Facebook, par 2,4 millions de comptes. Elle remplit des salles de concert à travers le monde, Asie, évidemment, mais également Mexique et États-Unis. Aujourd’hui, elle vient de se lancer dans une tournée inédite à travers l’Europe. Bref, vous l’aurez compris, c’est une star qui pèse. Pourtant, Hatsune Miku ou Miku - comme vous préférez - n’est pas vraiment une star comme les autres. Déjà, parce qu’elle est à la tête de 1 500 albums et plus de 100 000 chansons. Même Céline Dion n’a pas fait mieux. Mais ensuite, et surtout, parce qu’elle n’est pas réelle.

A lire aussi : robots et inteligence artificielle : à quoi ressembleront les love stories du turfu ?

Star irréelle

Tout commence en 2007. Une société japonaise du nom de Crypton lance un logiciel de synthèse vocale. Ce dernier est incarné par un personnage, sorte de mascotte, qui permet à n’importe qui (musicien ou non), de créer une chanson comme un pro. Le programme s’appelait Vocaloïd, pour la contraction entre "vocal" et "androïde". Et ce programme c'est, tout simplement, Hatsune Miku. En quelques mois à peine, le succès est au rendez-vous. Sur la toile, les internautes partagent leurs créations avec le programme, avec Hatsune donc. Les choses vont vite, très vite. Et une histoire de love un peu chelou se naît entre ce programme et ses fans. Rapidement, les chansons d'Hatsune sont commercialisées en CD. On a envie de dire : trop forte la meuf (virtuelle). Elle va même jusqu'à remplir de stades en Asie.

Au fil des années, Hatsune Miku est devenue une véritable star de la pop culture. On la retrouve dans des BD, en version poupées, sur des tasses, dans des courts-métrages, sur des fonds d'écran kawaï qui irritent les rétines. Et en France, la chanteuse virtuelle séduit de plus en plus. Lors de la mise en vente des billets pour son concert parisien, le site a carrément craqué face à l'afflux des visites. Quant aux places, la moitié a été vendue en une matinée à peine. Un peu comme un concert des Stones, le rock en moins et l'hologramme en plus. 

Le futur, c'est maintenant !

Laura Bonnet

Partagez sur les réseaux !

Soyez le premier/la première à commenter !
Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter