L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

4 raisons de se mettre TOUT DE SUITE à Orange is the new Black (avant la prochaine saison)

Il faut qu'on vous parle de cette série addictive maintenant, tout de suite

Par La WTF Team  - Illustration : © Courtesy of Netflix

Depuis 2013, Netflix nous régale avec sa série phare, qui se passe dans la prison fictionnelle pour femmes de Litchfield. Le secret de son succès ? Elle nous parle à toutes, qui que nous soyons. Essayez, vous verrez.

Prenez une prison américaine pour femmes. Ajoutez-y une myriade de femmes, de gueules, d’histoires, de drames et de liens noués et dénoués dans un environnement si peu invoqué, si peu mis en avant : la prison. Vous obtenez Orange is the New Black, l’une des séries qui fait les beaux jours de Netflix, et dont la prochaine saison doit normalement sortir d’ici la fin du mois.

À la WTF, nous étions obligées de vous en parler, parce que cette série s’adresse surtout à nous, les femmes, dans toute notre diversité.

Et alors... pourquoi on devrait allumer nos télés et nos ordis tout de suite et se connecter à Netflix pour s'enfiler les 5 premières saisons ? On vous explique pourquoi.

Orange is the new black
© Jojo Whilden/Netflix

1. Jenji Kohan, showrunneuse de talent, est aux commandes de la série

Tour à tour scénariste, productrice et réalisatrice de télé, Jenji Kohan a plus d’un tour dans son sac et un CV plus fourni que le plus successful de vos potes. Cette collectionneuse d’Emmy Awards - à qui nous devons tout de même les séries mythiques Weeds, Sex and the City, Gilmore Girls et plus récemment Glow, s'est lancée sur le projet d’Orange is the New Black avec brio et talent. Cette touche-à-tout, qui a figuré dans la liste des 100 personnalités les plus influentes en 2014 par le Times, produit, réalise, caste et écrit depuis de longues années.

Un parcours d’exception qui souligne sa volonté de remettre les femmes au devant de la scène en les illustrant là où on ne les attend pas. Des mamans dealeuses aux célibataires endurcies New-Yorkaises, Jenji Kohan en a créé, des femmes fictionnelles. En abordant la thématique de l’univers carceral féminin, la showrunneuse a une fois de plus montré ce qu’elle savait faire de mieux : une série qui parle des femmes, résolument féministe.

Orange is the new black
© Jojo Whilden/Netflix

2. Une série engagée et toujours bouleversante

Dans Orange is the New Black, l’actualité n’est jamais très loin de l’intrigue principale. Quand la sexualité féminine est ouvertement évoquée par les prisonnières, d’autres thématiques nécessaires font partie intégrante de l’évolution de la série.

Même si la série édulcore quelque peu l’univers carcéral, la violence accompagne le quotidien des prisonnières de Litchfield. Qu’il s’agisse de racisme dont sont victimes certaines détenues à la naissance de certains groupuscules d’extrême-droite, difficile de rester de marbre.

Le point culminant est certainement cet épisode qui est une allusion directe aux violences raciales systémiques exercées par les forces de l’ordre aux États-Unis, à l’origine du mouvement Black Lives Matter.

Le viol et les violences physiques sont aussi évoqués par le biais de quelques récits de vie au sein de la prison, dont celle vécue par une détenue transgenre, interprétée par la sublime Laverne Fox. Mais c’est aussi l’addiction aux drogues qui revient à chaque fois, comme une échappatoire à un quotidien si compliqué, où corruption et solitude nous aliènent chaque jour un peu plus.

Orange is the new black
© Jojo Whilden/Netflix

Dans cet écosystème, chaque individu détient sa propre histoire, sa propre expérience, si différente, si singulière. De la mama Russe à l’érotomane névrosée, en passant par le couple emprisonné et rongé par la trahison, tout est là pour nous toucher en plein cœur, et nous attacher chaque fois un peu plus à ce monde si complexe.

3. On a tous en nous quelque chose de Taystee, Red... et des autres

Alex, Piper, Suzanne, Taystee et Red ne sont pas des anges. Mais elles détiennent au fond de leurs yeux une étincelle d’humanité qui charge notre cœur d’amour pour elles. Non, le monde n’est pas manichéen, et oui, on peut toutes se planter au moins une fois dans notre vie. Et si, au fond, nous avions le droit à l’erreur ?

C’est avec elles que nous partageons donc notre passé et notre avenir, nos doutes et nos interrogations. Comme Taystee, on se marre devant des vidéos de chats sans oublier de lever le poing contre les agressions faites aux personnes racisées. Comme le duo de copines Flaritza, on rêverait de pouvoir raconter des blagues en stories sur Instagram ou sur Youtube en toute frivolité avant de refaire le monde au réfectoire. Comme toute la bande, on aimerait pouvoir débattre sur l’apparence de notre vagin et sur la taille de notre clitoris. Comme Alex et Piper, on voudrait pouvoir se disputer, se réconcilier, puis s’aimer encore, comme au premier jour. Comme Boo, on aimerait pouvoir trouver la force de s’en foutre et de tracer sa route. Et comme Red, on voudrait pouvoir protéger nos sœurs, nos amies et nos filles.

Orange is the new black
© Jojo Whilden/Netflix

4L’humour comme une arme, pour combler le vide et la violence

Au milieu de ces récits parfois très douloureux et tous ces drames, viennent se mêler des scènes comiques. L’humour, toujours très fin, vient d’abord combler le malheur, puis délivrer des messages nécessaires. Références à la culture populaire, parodies, situations absurdes, on retrouve tous les ingrédients d'une comédie. Une qualité qui fait tout le charme de la série et qui vient nous réconforter face aux scènes plus difficiles. 

Alors, vous vous y mettez quand ?

Voici la bande-annonce : 

La WTF Team

Share this post

You must be logged in to be abble to post comments!
Create my account Sign in

TOP COMMENTS
Laboulette76
Je suis fan de cette série, les actrices sont excellentes. On a des moments de rires mais aussi beaucoup de moments de larmes comme lors d’un décès d’un des personnages principaux dont je tairais le nom pour ceux qui n’ont pas encore regardé. Elles apprennent de leurs erreurs mais reste fidèles à elles même. Quand elles s’allient pour une cause commune elles n’oublient ce qui les divisent et leurs précédentes embrouilles. C’est dur de détester réellement un personnage, par moment un personnage nous énerve et quelques épisodes plus tard on a tout oublié. Ces actrices sont des pépites!! La prestation de Uso Aduba alias Suzanne Crazyeyes est juste impressionnante.
Philippe Nmhrk
Super série, J'adore !!

COMMENTS
Philippe Nmhrk
Super série, J'adore !!
Laboulette76
Je suis fan de cette série, les actrices sont excellentes. On a des moments de rires mais aussi beaucoup de moments de larmes comme lors d’un décès d’un des personnages principaux dont je tairais le nom pour ceux qui n’ont pas encore regardé. Elles apprennent de leurs erreurs mais reste fidèles à elles même. Quand elles s’allient pour une cause commune elles n’oublient ce qui les divisent et leurs précédentes embrouilles. C’est dur de détester réellement un personnage, par moment un personnage nous énerve et quelques épisodes plus tard on a tout oublié. Ces actrices sont des pépites!! La prestation de Uso Aduba alias Suzanne Crazyeyes est juste impressionnante.
katsushi
super série....j'attends la suite avec impatience
Sté Lecomte
Maintenant ! Je m’y mets maintenant !
Laure Sidaine
J’ajoute que la série est inspirée d’une histoire vrai celle de Piper Kerman (alias Chapman) J’adore cette série, elle est parfois très dure et parfois si drôle. En tout cas elle tout ce qu’il y a de plus humain dans ses bons comme dans ses mauvais (voire très mauvais) côtés.
Hambur Ger
FAN DE LA PREMIÈRE HEURE !! Même après 5 saisons, je n’arrive pas à me décider de quel personnage ou quel duo je préfère. Bon Poussey for ever ! Hâte de voir la nouvelle saison !!!