L A - W T F
x
vous aussi
dites que vous aimez La WTF

3 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur le clitoris

Vous ne vous regarderez plus pareil !

Par La WTF Team  - Illustration : © iStock/Montage la WTF

À la Women Trend Family, nous avons découvert le livre "Entre mes lèvres, mon clitoris" de Caroline Michel et Alexandra Hubin. Et ça nous a donné envie de partir à la rencontre (enfin presque) de notre meilleur ami, le clitoris. Confidences d’un organe mystérieux.

Nous, les femmes, sommes dotées d’un organe surpuissant : le clitoris. Oui, le seul organe au monde ayant pour seule et unique vocation de DONNER DU PLAISIR. Pourtant, cette petite merveille logée entre nos cuisses a souvent été incomprise, voire totalement ignorée. Heureusement, les temps ont changé, et les mentalités avec. Notamment grâce à des ouvrages comme "Entre mes lèvres, mon clitoris" qui balaient les idées reçues. Vous saviez, vous, que :

  • L’orgasme vaginal n’existe pas 

En 2008, Odile Buisson, gynécologue, et Pierre Foldès, médecin, ont partagé les résultats de leurs recherches échographiques. Preuves scientifiques à l’appui, ces recherches ont démontré que le clitoris s’étend à l’intérieur du corps sur plusieurs centimètres et qu’il joue un rôle central dans le plaisir féminin. En 2015, le clitoris version 3D conçu par Odile Fillod, chercheuse indépendante en sociologie des sciences de la vulgarisation scientifiques, a confirmé les recherches de Buisson et Foldès. Idem pour le court métrage Le clitoris, réalisé par Lori Malépart-Traversy en 2016, qui a été récompensé une dizaine de fois. En bref, c'est pourquoi il est plus juste de parler de point C et non de point G ! D’ailleurs, seulement 49,6% des femmes atteindraient l’orgasme uniquement par pénétration vaginale. En revanche, elles seraient 70,9% à l'atteindre lorsque la pénétration s’accompagne de stimulation clitoridienne.

  • Le clitoris entier peut mesurer jusqu’à 11 centimètres 

Le clitoris entier ferait en moyenne 9 à 11 centimètres, et le gland en moyenne 1 centimètre. Le gland est la partie externe du clitoris, situé au sommet de la vulve. Il est recouvert d’un petit capuchon aussi appelé prépuce. Chaque femme a son propre gland. Et ce gland possède à lui tout seul beaucoup plus de petits nerfs que le reste du clitoris, ce qui explique qu’il soit extrêmement érogène. Des milliers de capteurs (c’est plus que le pénis) permettent de sentir le chaud, le froid, le souffle, la pression, la douceur, le plaisir, bref les nuances de caresses, qu’elles soient légères ou appuyées. Et on ne parle que du gland ! Alors vous imaginez, combiné à tout le reste...

  • Le clitoris peut provoquer des érections nocturnes tout seul 

Comme les hommes, les femmes aussi peuvent avoir des érections nocturnes (certes, plus discrètes) ! Et celles-ci ne sont pas forcément liées à des rêves érotiques. Il s’agit simplement d’une réaction naturelle du corps. La nuit, il "bosse", il entretient la mécanique de nos organes sexuels. Il joue les garagistes et vérifie que tout est bien huilé !


À lire aussi : L'appli Rose : la première série audible qui donne chaud


Après ces (re)découvertes, nous sommes allées à la rencontre de Caroline Michel, afin d’en savoir un peu plus sur l’engagement féministe de ce livre :

La Women Trend Family : Pourquoi avoir écrit un livre sur l'organe le plus girl power qui soit ?

Caroline Michel : Nous voulions redonner au clitoris ses lettres de noblesse ! Cet organe est au coeur de la sexualité féminine. Et pourtant, alors qu'il a été découvert officiellement en 1559, il a été mis de côté à la fin du 19e siècle, quand les scientifiques de l'époque ont découvert le phénomène de l'ovulation et compris que clitoris ne jouait aucun rôle dans la procréation. Que les femmes fassent l'amour à des fins non procréatrices, simplement pour le plaisir, était une idée dérangeante dans un monde qui a longtemps étudié et défini la sexualité selon la satisfaction des hommes et la pénétration.

Résultat : le clitoris a été trop peu étudié puisqu'il ne servait à "rien". Cet obscurantisme clitoridien a eu une conséquence : personne ne sait qui est le clitoris et à quoi il ressemble. Les femmes et les hommes pensent encore qu'il existe un orgasme vaginal VS un orgasme clitoridien. Nous voulons, avec ce livre, aider les femmes à prendre conscience du pouvoir du clitoris et les encourager à se découvrir. Le plaisir féminin existe, la jouissance féminine aussi. 

La Women Trend Family : Vous parlez de vaginoplasties et de labioplasties. Est-il pour vous largement temps d'envoyer bouler tous les clichés autour du sexe féminin ? 

Caroline Michel : Ce complexe s’observe aussi chez les hommes (cf la taille du pénis). Les diktats de la beauté et des corps parfaits nous rendent toujours imparfaits à nos yeux. Chez les femmes, ce n’est pas une question de taille, mais souvent de lèvres trop béantes, trop "molles"… La peur d’une vulve pas jolie, pas érotique. Or il n’y a pas deux vulves qui se ressemblent. On parle souvent de mieux connaître son corps pour mieux en jouir. Mais mieux connaître son corps, ce n’est pas seulement faire l’amour et découvrir nos zones érogènes et les caresses qui nous procurent du plaisir. C’est aussi s’observer. D’abord s’observer. Regarder le gland de son clitoris, ses lèvres, comprendre que son sexe est source de plaisir. Et puis se masturber. Se réconcilier petit à petit avec son sexe, qui est beau, qui apporte du plaisir, et qui est le siège de la féminité. 

La Women Trend Family : Votre livre ressemble à un véritable manuel du sexe qu'on laisserait bien trainer sous les yeux de nos mecs. Avez-vous cherché à démystifier le clitoris et faire en sorte que les femmes se lâchent plus sur leur plaisir perso ?

Caroline Michel : Complètement. En découvrant l’anatomie du clitoris, en comprenant pourquoi il est source de plaisir, nous invitons les femmes à s’explorer. Le plaisir féminin n’est pas seulement dans la tête, comme on nous le laisse souvent penser. C’est aussi un plaisir organique, réel ! Nous ne voulons plus que les femmes doutent de leur capacité à jouir, qu’elles ne pensent plus que le plaisir féminin n’existe pas vraiment et qu’il est uniquement cérébral, c’est faux. Le plaisir, ça s’apprend, c’est une question d’expérience, d’aventure. Et pour cela, les femmes disposent d’un merveilleux terrain de jeu…

Alors, clitoridiennes ou clitoridiennes ?

La WTF Team

Partagez sur les réseaux !

Vous devez être connecté/avoir un compte pour ajouter une réponse !
Créer mon compte Se connecter

Les meilleurs commentaires
Agora29
Merci La WTF de proposer des articles et interviews tellement utiles pour celles qui n'ont pas eu la chance d'être initiées à tous les plaisirs. Pour compléter vos propos, j'aimerais clarifier certains points du deuxième paragraphe : l'orgasme vaginal existe bien, il peut être déclenché par sollicitation du vrai point C ("Cul de sac") situé en bordure du col de l'utérus. Outre le gland, le clitoris propose aussi, en face externe, le point K (Kivin) situé juste au-dessus du gland et ultra-sensible ainsi que le point T (Tige), 2 cm plus haut et qui augmente le désir. En face interne du clitoris, le point G (Grafenberg), source d'un plaisir moins localisé, correspond à une petite bosse plus rugueuse située vers 4 cm de l'entrée du vagin. Et puis il y a aussi les points A, N, P, etc… Attention messieurs : on vous connait, tous ces points ne sont pas des boutons sur lesquels il suffirait d'appuyer pour générer du plaisir. On est pas des bêtes, faire l'amour c'est communiquer et la jouissance ne vient qu'avec du temps, des caresses, de la douceur et une montée progressive du désir. C'est moi où il fait chaud d'un coup ?
simpleman4704
et bien merci de cet article des plus intéressant car je viens d'apprendre nombre de choses même si je m'en doutais pour certaines j'espère que nous serons nombreux a le lire et a en tirer certaines leçons

COMMENTS
simpleman4704
et bien merci de cet article des plus intéressant car je viens d'apprendre nombre de choses même si je m'en doutais pour certaines j'espère que nous serons nombreux a le lire et a en tirer certaines leçons
conduitforsale
La seule chose que j'ai appris, c'est que tu n'a pas du lire l'article.
Laboulette76
Très intéressant, on apprend même en vieillissant.
Agora29
Merci La WTF de proposer des articles et interviews tellement utiles pour celles qui n'ont pas eu la chance d'être initiées à tous les plaisirs. Pour compléter vos propos, j'aimerais clarifier certains points du deuxième paragraphe : l'orgasme vaginal existe bien, il peut être déclenché par sollicitation du vrai point C ("Cul de sac") situé en bordure du col de l'utérus. Outre le gland, le clitoris propose aussi, en face externe, le point K (Kivin) situé juste au-dessus du gland et ultra-sensible ainsi que le point T (Tige), 2 cm plus haut et qui augmente le désir. En face interne du clitoris, le point G (Grafenberg), source d'un plaisir moins localisé, correspond à une petite bosse plus rugueuse située vers 4 cm de l'entrée du vagin. Et puis il y a aussi les points A, N, P, etc… Attention messieurs : on vous connait, tous ces points ne sont pas des boutons sur lesquels il suffirait d'appuyer pour générer du plaisir. On est pas des bêtes, faire l'amour c'est communiquer et la jouissance ne vient qu'avec du temps, des caresses, de la douceur et une montée progressive du désir. C'est moi où il fait chaud d'un coup ?
Marmotte
non c'est même possiblement la canicule 😂
FrançoiseH
L'orgasme vaginal n'existe pas. Il n'y a qu'un orgasme mais une multitude de moyen de l'atteindre et de le ressentir. Le clitoris parcourt l'ensemble de l'organe féminin, IL EST le point G. Les zones cités ne sont que des zones de contact direct avec le clitoris.
conduitforsale
Merci la W.T.F pour les appels à témoin bidons. Je penses que ça y est, on l'a tous vu votre vidéo bidon.
kristoch
l'orgasme vaginal n'existe pas... c'est aussi stupide qu'affirmer le contraire! ça dépend! en fait c'est une seule et même zone liée et du coup il y a le clitoris, le point G et la pénétration: certaines supportant peu ou pas la pénétration, heureusement que l'orgasme vaginal existe pour certaines et clitoridien pour d'autres et un peu les deux donc pour la plupart! Perso j'ai toujours apparemment selon ces dames excellé dans le cunnilingus, faut dire que vu mon problème ça se comprend: je suis ce qu'on appelle un "peine à jouir", souffrant donc de priapisme, le contraire de l'éjaculation précoce donc tardive, quand elle arrive! Du coup prenant peu ou pas "mon" plaisir, j'ai bien du me concentrer sur celui de l'autre, du coup!!! Chacun(e) ses problèmes, chacun(e) son orgasme, faut s'adapter l'un(e) à l'autre/aux autres!!!
FrançoiseH
Mais enfin, ce qui est stupide surtout c'est de penser que tu peux en savoir plus sur le clitoris qu'une femme, un gynécologue ou un médecin !?! Le clitoris parcourt tout le sexe, affirmer que ce n'est pas la pénétration qui donne un orgasme mais le fait de stimuler l'ensemble du clitoris, certes c'est dur à accepter, mais c'est vrai. Tu peux demander à toutes les femmes de la planète, à part les deux ou trois premières, ce seul fait est très très rapidement rébarbatif. Donc non, le zizi des messieurs n'est qu'un objet stipulant une vaste zone mais avec ou sans, si la stimulation reste, le plaisir aussi.
Yolande Martiniv
Ce Monsieur semble avoir un avis sur tout . Laisse tomber ce lourd dingue en puissance
MisterFlowers
😶🤔bon ben je pensais pas avoir à parler de ça un jour... je sais pas si la personne qui a écrit ce texte a une méconnaissance certaine de la sexualité masculine, mais je signale qd même que notre gland à nous est également pourvu de milliers de nerfs et permet LUI AUSSI de ressentir "le chaud, le froid, le souffle, la pression, la douceur ... etc" (laissez libre cours à votre imagination... 😀😜) ... au passage le prépuce et le frein sont également bien innervés ce qui du coup rapproche un peu la circoncision de l'excision (toute proportion gardée 🙄😑) https://www.aufeminin.com/sexe/anotomie-du-penis-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-penis-s639620.html ... merci d'essayer d'éviter de nous opposer (H/F), nombreux sont les tissus ou organes communs aux hommes et aux femmes et certains se développent juste différemment... ici la taille du gland du clitoris (8-10 fois plus petite que chez l'homme à vue de nez) fait qu'un même stimuli touchera bcp plus de capteurs/terminaisons nerveuses et décuplera les sensations et le plaisir 😉😎🌞
MisterFlowers
<< ...Les mâles et les femelles se développent à partir du même tissu embryologique. Il y a deux cheminements possibles pour le développement de ce tissu : sous l’influence de la testostérone chez les mâles et sans cette influence chez les femelles. Oui, la plupart des embryologistes diraient qu’il y a des analogies nettes entre les [organes sexuels mâle et femelle]... >> ( http://www.droitaucorps.com/anatomie-prepuce-sequelle-circoncision ) voilà allez bon été 😇😎🌞
butterflyway
Je me suis mieux découverte à travers cet article.. merci WTF😘❤️