Ces femmes talentueuses et stylées qui ont fait bouger le jazz

"Respect"

Laura Bonnet - 22/12/18 15:00

Sexisme, machisme... Les jazzwoman ont longtemps été oubliées de ce genre musical. Et pourtant, ce n'est pas le talent qui manque. La preuve avec ces cinq légendes !

Si aujourd'hui les jazzwoman ont leur place dans le monde de la musique, vous vous en doutez, cela n'a pas toujours été le cas. Zoom sur celles qui ont fait danser et surtout, bouger les choses.

Aretha Franklin

Son décès a laissé un énorme vide dans le monde du Jazz. Morte en août 2018, la reine de la soul est, et restera, une véritable légende de la musique qui a révolutionné le monde très fermé du jazz. En effet, elle est l’artiste féminine qui a vendu le plus de vinyles de tous les temps. Figure féministe afro-américaine elle reste, aujourd’hui encore, un modèle de réussite pour de nombreuses femmes. Preuve de son talent inoubliable, elle apparaît dans le cultissime film de John Landis, "The Blues Brother" dans une séquence qui donne envie de danser et de crier: "Oh freedom, freedom, freedom!"

A lire aussi : ces nouvelles rappeuses françaises à découvrir d'urgence

Ella Fitzgerald

Surnommée “The first lady of song”, Ella ou du moins sa voix, pouvait couvrir plus de trois octaves. Et ça, vous pouvez en être sûre, ce n’est pas donné à tout le monde. Elle a, d'ailleurs, remporté de nombreux prix, dont 13 Grammy Awards. Et là, vous vous dites: "cette meuf pèse !", et vous avez totalement raison. Sa voix ultra pure, sa capacité à improviser et surtout à scater (chanter en onomatopées), performance vocale longtemps réservée aux hommes, ont fait d'elle une véritable légende du jazz.

Billie Holiday

Billie Holiday est, tout simplement, l'une des pionnières dans le jazz féminin. Principale représente de ce genre musical, elle est, aujourd’hui, considérée comme l’une des plus grandes chanteuses que le jazz ait connu. Ouais, rien que ça! Quant à sa voix, elle est reconnaissable entre toutes. Un timbre à la fois doux et enroué, associé à un petit vibrato. Tout au long de sa carrière, Billie Holiday a chanté avec les plus grands, de Duke Ellington à Count Basie. Enfin, elle est l'une des premières chanteuses noires à avoir intégré un orchestre blanc. Une véritable révolution à l'époque.

Nina Simone

Impossible de ne pas parler de Nina Simone en abordant la thématique du jazz. "Feeling Good", "I put a spell on you", ou encore "Sinnerman"... la plupart de ses chansons sont de véritables tubes qui n’ont jamais pris une seule ride. La preuve, ils sont sans cesse repris. Pianiste classique à l’origine, elle s’est finalement tournée vers le jazz, la soul, le blues et le gospel, au fil des années. Et elle a bien fait. Ses musiques ont pendant, longtemps, influencé la lutte pour l’égalité des populations noires faisant d'elle une véritable source dd'inspiration.

Amy Winehouse

Décédée en 2011, Amy Winehouse reste l’artiste qui a su remettre le jazz au goût du jour, ou du moins, qui a réussi à faire connaître ce genre musical à de nombreuses personnes qui y étaient hermétiques. Son second album "Back to Black", l'a propulsée au rang de star interplanétaire, en particulier grâce à son titre "Rehab". Morte à 27 ans, elle a su prouver qu’elle était la nouvelle reine de la soul, et la queen de la scène. Amy, tu nous manques.

Les jazzmen n'ont qu'à bien se tenir !

COMMENTS

Publier !