#NousToutes : de retour le 26 janvier

#NousToutes contre-attaque

La WTF Team - 11/12/18 12:00

Impossible d’oublier la mobilisation du 24 novembre. Ce rassemblement contre les violences faites aux femmes, lancé par l’organisation #NousToutes, avait réuni plus de 50000 personnes à travers la France. Bonne nouvelle, l’équipe propose un nouvel évènement, prévu pour le 26 janvier.

Décidément, on arrête plus #NousToutes. L'équipe propose un nouveau rassemblement, le 26 janvier, de 9h30 à 17h30 à Paris. Au programme: des formations, des échanges, des débats et une bonne dose de féminisme. On a hâte !

Samedi 26 janvier aura lieu à Paris une rencontre nationale de #NousToutes. Au programme (en cours de finalisation) : de la formation, des échanges, l'organisation d'actions, des débats. ?? Inscriptions : https://t.co/yILYuFzbBb? Événement Facebook : https://t.co/84cPsH06fP pic.twitter.com/IM2uMiKNIl

— #NousToutes (@Nous_Toutes) 10 décembre 2018

Come-back féministe

Tout est parti de la marche du 24 novembre. Une véritable réussite qui avait rassemblé femmes, hommes et enfants, pour lutter contre les violences faites aux femmes. Rappelez-vous, ils étaient 30000 à Paris et 50000 à travers la France. Alors, aujourd'hui, #NousToutes a décidé de réitérer l’expérience. Et ça ne pouvait pas nous faire plus plaisir. Cela se passera le 26 janvier, pendant toute une journée dans la capitale. Le lieu reste à préciser en fonction du nombre de personnes inscrites.

A lire aussi : raz-de-marée féministe, pourquoi la marche du 24 novembre est, et restera, une magnifique réussite

Les prochaines actions de #NousToutes

Après la fameuse marche du 24 novembre, #NousToutes avait lancé un sondage pour savoir comment faire avancer et évoluer l’organisation. À la question: "pensez-vous qu’il faille donner une suite à #NousToutes?", sans grande surprise, la réponse fut oui, à 99 %. Preuve que #NousToutes est ultra active, elle a proposé une liste d’actions pour les mois à venir. Au programme : des interventions dans les lycées ou les universités, la préparation d’une action visible pour le 8 mars, mais également la création d’un outil pour les enseignants sur les violences sexuelles et sexistes ou encore, interpeller plus souvent, les pouvoirs publics sur cette thématique. Par ailleurs, l’association est en train de constituer des groupes d’action afin d’organiser des réunions publiques dans chaque département via les réseaux sociaux. Pas mal, non?

Alors, vous aussi, vous serez de la partie le 26 janvier? En tout cas, l’équipe de #NousToutes vous attend! N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site ou sur l’évènement Facebook pour plus d’informations.

COMMENTS

Publier !