5 meufs de la tech qui pèsent, à suivre absolument

Les reines de l'informatique

La WTF Team - 08/12/18 15:00

En 2017, l’association StarHer indiquait que les femmes n’étaient que 16% dans la tech. Oui, ça ne fait pas beaucoup mais le fait est que le milieu se féminise doucement mais sûrement. Alors pour célébrer cette bonne nouvelle, zoom sur des meufs qui pèsent!

Mettre la tech et l’entrepreneuriat au service des femmes, des réfugiés ou des malades atteintes de cancer du sein… Voilà ce que ces tech-woman ont décidé !

Roxanne Varza

Impossible de parler tech, sans aborder le parcours de Roxanne Varza. Cette américaine installée en France pour ses études est, tout simplement, l’une des meufs qui pèsent le plus dans le milieu. Eh oui, elle est directrice et responsable de Station F depuis 2015, le célèbre incubateur géant créé par Xavier Niel. Ce qu’on kiffe chez elle? Son côté militant, et sa motivation pour changer l’image des métiers de la tech.

Loubna Ksibi

Loubna Ksibi est le genre de jeune femme qui réussit à faire rimer talent avec tech et engagement. Et surtout, qui n’a pas peur de prendre des risques. En effet, la jeune femme a refusé un CDI chez IBM pour se consacrer à la création de sa propre startup "Meet My Mama", lancée il y a environ un an. "Nous proposons des prestations culinaires aux entreprises réalisées par des femmes au foyer issues des migrations ou réfugiées. Elles peuvent ainsi vivre de leur cuisine et de leur passion" explique la jeune femme. Aujourd’hui, elle est sollicitée par de nombreuses entreprises mondiales comme Google, Orange, ou Bouygues. Pas très étonnant, non?

A lire aussi : témoignage - Sara, développeuse web : "les femmes ont besoin de modèles inspirants pour se lancer"

Clémence Franc

Repérée par le MIT (ouais, ouais rien que ça), Clémence Franc est la fondatrice d’une start-up qui vise à aider de nombreuses femmes atteintes du cancer du sein. Avec "Novagray", elle a conçu un test sanguin qui permet d’anticiper les réactions aux traitements anticancéreux afin d’adapter les rayons. Son but? Personnaliser la radiothérapie. Son objectif? Révolutionner le traitement du cancer grâce à la tech. On espère qu’elle y parviendra!

Joséphine Goube

Son crédo? Une tech au service des réfugiés! Originaire du Pas-de-Calais qui a pendant longtemps abrité "la Jungle" où "vivaient" de nombreux réfugiés, Joséphine Goube a toujours été désireuse de venir en aide à ces populations. En 2015, elle crée "Techfugees", une start-up sociale qui a pour but de faciliter l’intégration des réfugiés. Son idée? Que les nouvelles technologies deviennent un levier pour améliorer le quotidien des personnes qui ont été obligées de fuir leur pays.

Mathilde Lemée

Mathilde Lemée est une ingénieure informatique, spécialisée dans les problématiques de la big data, et est également consultante. Autant vous dire qu’elle a une vie bien chargée. Mais le plus important dans tout cela, c’est qu’elle a créé "Duchess France", une association qui s’occupe de la place des femmes dans les métiers du numérique. Cette dernière a pour but de valoriser et de promouvoir les développeuses, afin de leur donner plus de visibilité. Pas mal, non?

Envie de suivre les petites étoiles montantes de la tech sur les réseaux sociaux ? On vous conseille de suivre de près Lydia Hallie, Sasha Tran, Paulinz Ukiyocode ou encore OmgSheCodes.

COMMENTS

Publier !