Célibat : comment se remettre sur le marché du love après une longue relation ?

"Séduire ? Je ne sais plus comment on fait !"

Lola Talik - 03/12/18 8:00

Pas facile de se remettre dans le bain de la séduction après une longue relation amoureuse, n'est-ce pas ? Et pourtant ! Rien n'est impossible. La preuve avec Patrick Harris, coach en séduction.

Et voilà : 10 ans de relation avec Jean-Kévin, un appartement, et un poisson rouge... et c'est "déjà" la fin. Aujourd'hui, vous vous retrouvez dans votre petit appartement, seule (à moins que vous n'ayez obtenu la garde de Barnabé, le poisson rouge donc), et une seule question vous taraude : comment vous remettre sur le marché du love ?

Car oui, vous êtes à peu près convaincue de ne plus savoir comment vous y prendre. Et puis, vous avez un peu perdu confiance en vous. Mais aussi en les autres. Enfin bref : vous êtes larguée, dans tous les sens du terme.

Rassurez-vous, "à 20 ans, rien n'est impossible", et à 30 ans, 40 ans, 50 ans, 60 ans, etc, non plus ! Et ça,Patrick Harris, coach en séduction, nous le garantit.

À lire aussi : Ces déclarations d' "Amours solitaires" qui nous donnent envie d'être amoureux

Comment reprendre confiance en soi ?

Après une rupture, il n'est pas toujours question de perte de confiance en soi, nous précise Patrick Harris. Il faut faire la distinction entre la confiance, et l'estime de soi. "Le cerveau est séparé en deux parties : le conscient et l'inconscient. Ce dernier compose 90% du cerveau et s'occupe des comportements, des réflexes, des habitudes, de la communication et de toutes les émotions. L'état amoureux est une émotion. Il est donc, lui aussi, géré par l'inconscient", explique-t-il.

En gros, l'inconscient, c'est un peu comme un gros ordinateur qui, depuis l'enfance, enregistre et mémorise des souvenirs qui forgent la personnalité de chacun. Et c'est ainsi que se construit la confiance en soi. Dans le cas d'une rupture, il est donc d'avantage question de perte d'estime de soi, car l'inconscient garde en mémoire les reproches ou les échecs qui ont été encaissés.

Mais alors comment fait-on pour se rebooster ?

Eh bien, on stimule sa production d'endorphines, pardi ! On vous explique. "L'inconscient a été programmé pour nous pousser vers nos besoins vitaux : manger, dormir, se mettre en sécurité, ou encore, se reproduire, nous assure Patrick Harris. Et pour nous pousser vers ces besoins vitaux, l'inconscient utilise un système de punition/récompense".

Par exemple, lorsque vous avez faim et que vous mangez, votre organisme vous félicite et sécrète de l'endorphine. Et là, magie : vous êtes heureuse. Eh bien, en amour, c'est la même chose. Lorsque vous êtes amoureuse et que vous avez des relations, votre organisme sécrète de l'endorphine. Quant au cerveau, il produit des neurotransmetteurs tels que la dopamine (aka l'hormone du désir).

Du coup, en cas de rupture, l'inconscient constate qu'il n'y a plus d'âme sœur et qu'il n'y aura plus de reproduction. Et là, malheur : la production d'endorphines baisse cruellement ! Sauf que, le corps, lui, s'y était habitué. Alors il souffre. Oui, l'amour, c'est un peu comme une drogue, nous explique Patrick Harris. Pire encore, le cerveau continue de sécréter de la dopamine, ce qui frustre l'organisme.

L'amour, c'est un peu comme une drogue

La solution ? Booster sa production d'endorphines en faisant, par exemple, de nouvelles rencontres. Ainsi, l'inconscient se focalise sur une autre personne, et surtout, grâce à ces relations toutes fraîches, l'estime de soi remonte ! La souffrance s'estompe enfin, et les endorphines refont surface.

Autre solution : le sport ! Il a été prouvé que la course à pied produisait cinq fois plus d'endorphines que la marche à pieds. Eh ouais, ce n'est pas rien ! Alors après une rupture, pour ne pas se laisser enterrer par la souffrance, on se met en condition. On sort, on voit ses amis, on danse... bref ! On maximise les activités qui nous font du bien pour rester positives, et pour aller de l'avant.

Peut-on vraiment oublier comment séduire ?

"Non, assure Patrick Harris, la séduction, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !". Ouf, nous voilà rassurées. En réalité, il y aurait deux chemins possibles : la séduction naturelle, qui consiste à faire confiance au hasard et croire en son destin, ou la séduction coachée, qui consiste à provoquer son destin. C'est un peu comme dans le sport, une personne a qui l'on explique les ficelles du métier aura toujours plus de chances de percer, soutientPatrick Harris.Alors non, on n'oublie pas comment séduire. En revanche, on peut toujours s'améliorer !

Faut-il couper les ponts avec son ex ?

Dernier point, et pas des moindres, hein ? L'ex. Ce fameux Jean-Kévin qui, malgré tout, refait surface de temps en temps. Alors que faire ? Là encore, il y a deux hypothèses.

Dans le cas où vous souffrez de votre rupture, et où vos sentiments sont encore bien présents, il est indispensable de stopper tout contact. Pourquoi ? Eh bien encore et toujours à cause de cette question d'endorphine qui, dans de telles conditions, ne risque pas de remonter de sitôt. Alors, on coupe les ponts, on efface Jean-Kévin de tous les réseaux sociaux, on supprime son numéro, on déchire toutes les photos et on fait croire à notre inconscient qu'il n'a jamais existé ! Eh oui, c'est radical, mais il faut se faire une raison. L'inconscient, lui, doit se focaliser sur de nouvelles personnes, nous assure Patrick Harris.

En revanche, dans le cas où vous n'éprouvez plus aucun sentiment pour votre ex, vous pouvez tout à fait rester amis. Bon, sauf si, lui, est toujours amoureux de vous. Là, ça devient un peu sado.

En clair, le plus important, c'est avant tout de ne jamais vous dévaloriser et surtout, de prendre soin de vous ! La clé du bonheur, seule ou à deux, c'est de se faire plaisir !

COMMENTS

Publier !