Ces phrases qui ne devraient plus jamais être dites au lit

Plus JAMAIS !

La WTF Team - 30/11/18 8:00

Avant, ou après, une partie de jambes en l'air, certaines maladresses ont parfois le don de casser l'ambiance. Comme ces phrases ultra malaisantes qu'on aimerait ne plus JAMAIS entendre au lit.

C'est un fait : certaines personnes ont du tact, d'autres moins, voire pas du tout. Et puis il y a ceux qui sont carrément à côté de la plaque. Comme ceux qui, avant ou après avoir fait l'amour, balancent des réflexions... comment dire... Absurdes ? Gênantes ? LOURDES ?

"Désolée, mais vous, les femmes, c'est difficile de vous faire jouir"

STOP au mythe de la femme qui jouit plus difficilement qu'un homme ! Loin de nous l'envie de paraître désagréables mais... il suffit de savoir s'y prendre correctement. En principe, chaque femme est livrée avec un clitoris et un vagin. Le but ? Communiquer avec elle, comprendre ses désirs, et agir en conséquence si le cœur vous en dit. Mais alors, surtout, mettons un terme à cette idée selon laquelle il est normal qu'un homme aille au bout de son plaisir, pendant qu'une femme reste sur sa frustration parce que "c'est trop difficile de la faire jouir" !

"T'es moins serrée que mon ex"

Allons droit au but : personne n'a envie d'entendre ça ! Au même titre que, "tes seins sont plus petits que ceux de mon ex", "tes fesses sont plus plates que celles de mon ex", "ton pénis est plus petit que celui de mon ex", ou encore "tu me fais moins jouir que mon ex". Et puis, reprenons nos cours de S.V.T. : les parois vaginales sont (très) élastiques, afin de permettre la pénétration. Lors de l'excitation, le vagin, au même titre que le pénis, peut s'allonger jusqu'à 200% de sa taille initiale. D'ailleurs, d'après Le Gros livre du pénis,"même si toutes les vulves et tous les vagins sont différents, le pénis n’est pas à ce point sensible pour le ressentir". Ça vous en bouche un coin, hein ?

À lire aussi :"T'as joui ?" : le compte IG qui libère la parole (et la jouissance) des femmes !

"Je suis trop excité, si on ne fait pas l'amour, je vais avoir mal aux testicules"

Légende urbaine, ou pas, ce n'est pas très joli de faire chanter son ou sa partenaire. Cette "douleur", c'est ce qu'on appelle la frustration. Et il faut apprendre à la gérer. En témoignent ces fameuses femmes soi-disant "trop difficiles à faire jouir", qui connaissent bien le problème ! Eh oui. L'excitation, quand elle ne va pas jusqu'à son paroxysme, provoque quelques sensations. Mais, à moins d'avoir un réel problème pathologique, elle finit toujours par retomber !

"T'as pas envie ? Aller, stp, promis je fais vite !"

Ah. Bah sympa. Non mais sérieusement, c'est quoi le concept ? Se faire son kiffe perso et laisser l'autre en plan dès que c'est terminé ? Il y a une solution pour ça : c'est la masturbation. L'amour ça se fait à deux. Si c'est pour se la jouer solo, sans tenir compte du désir et du plaisir de son ou sa partenaire, ce n'est pas la peine de la ramener !

"T'as joui ?"

C'est important de se préoccuper du plaisir de l'autre, mais faire l'amour, ce n'est pas faire la course à l'orgasme ! En faire une obsession peut-être totalement contre-productif. Pour l'un, qui se met la pression, comme pour l'autre, qui se la met également et qui culpabilise en cas "d'échec".

Et vous, c'est quoi LA phrase qui vous hérisse les poils ?

COMMENTS

Publier !