Violences conjugales : le "blackdot", ce symbole que tout le monde doit connaître

Il peut sauver des vies

La WTF Team - 25/11/18 15:00

Parce qu’il est bien souvent difficile, pour les victimes de violences conjugales, de demander de l’aide, une jeune femme britannique a mis au point un signal de détresse : le "blackdot".

La peur, la honte, l'emprise, la culpabilité... Bien souvent, les victimes de violences conjugales peinent à demander de l'aide. Et alors qu'une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les deux jours et demi, aujourd'hui encore, seulement une victime sur cinq ose aller porter plainte.

Le problème, c'est que les violences conjugales sont parfois invisibles. Et il n'est pas toujours évident pour quelqu'un d'externe de percevoir qu'une personne en est victime. Alors pour aider ces dernières à s'en sortir, une jeune femme a mis au point un signal de détresse, simple, efficace, et surtout, discret.

À lire aussi - Violences faites aux femmes : 5 chiffres qui font mal

Un point noir contre les coups de poing

Ce symbole, c'est le "blackdot" ("point noir", en français). Et c'est donc à une jeune femme britannique, qui était victime de violences conjugales, que l'on doit cette idée brillante.

En 2015, celle-ci a réfléchi à la manière dont les personnes en détresse pourraient alerter leur entourage, sans se faire réperer, des violences dont elles sont victimes. Et le "blackdot" s’est rapidement imposé comme la solution la plus évidente. L'idée ? Dessiner un point noir au creux de sa main afin de pouvoir appeler à l'aide discrètement, dès que possible.

View this post on Instagram

UN CODE A FAIRE CONNAÎTRE / IT’S A SIGN AGAINST VIOLENCE ON WOMEN #goodtoknow #november25th #25novembre #blackdotfrance #blackdot #lepointnoir #metoo #wallofhands #murdesmains #stopviolenceagainstwomen #endviolenceagainstwomen C’est un code qui veut dire : je suis victime j’ai besoin d’aide et j’ai des difficultés à en parler #participez / the code means : i am a victim, i need help and can’t talk about it #help #participate #share #helpmakethesignknown

A post shared by #blackdotfrance #lepointnoir (@blackdotfrance) on

#LePointNoir

Hélas, si personne ne connait la signification de ce symbole, il sera difficile pour les victimes de se faire entendre. Il est donc important de communiquer le plus possible sur le "blackdot" !

Ce 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, chacun est invité à poster une photo de sa main sur les réseaux sociaux, avec un "blackdot" à l’intérieur, afin de faire connaître la signification de ce symbole à un maximum de personnes. Le tout accompagné des hashtags #lepointnoir ou #blackdotfrance.

Et, à l’instar, de Marlène Schiappa, Laure Manaudou et Flavie Flament, vous pouvez ensuite envoyer cette photo au site "Le Mur des mains"

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Point Noir.

COMMENTS

Publier !