"Les couilles sur la table" : le podcast qui déconstruit le mythe de la virilité

On pose ça là.

La WTF Team - 19/11/18 8:00

"Les couilles sur la table", c'est le podcast de Victoire Tuaillon, qui, d'émission en émission, envoie bouler tous les clichés sur la gent masculine. Intéressant, intelligent et utile. On adore.

Tiens, c'est vrai ça. On dit "avoir des couilles", mais pas "avoir des ovaires". Ça veut dire quoi ? Que le courage est exclusivement un attribut masculin? Que les hommes ne sont pas des "vrais" hommes s'ils n'en ont pas ? Et puis ça veut dire quoi, d'abord, être "vrai" homme ?

C'est pour répondre à toutes ces questions, mais surtout pour déconstruire toutes les idées reçues qui façonnent l'image des hommes, que Victoire Tuaillon a lancé "Les couilles sur la table". Un podcast destiné aux hommes, mais aussi aux femmes.

À lire aussi - "YESSS" : le podcast où les femmes racontent leur revanche sur les machos

Qu'est ce que c’est, au juste, un homme?

Avec "Les couilles sur la table", Victoire Tuaillon veut parler des hommes : "On va regarder ce que c’est que cet attribut de la virilité, cette chose qu’il est bon de posséder, puisqu’il est bon d’en avoir".

"Qu'est-ce que c’est, au juste, un homme? Qu’est-ce que ça implique, d’être un homme? Qu’est-ce que ça veut dire d’être un homme aujourd’hui en France, au 21e siècle? Qu’est-ce que c’est la virilité?", questionne-t-elle.

Mecs et meufs, tous concernés

Ce podcast, Victoire Tuiallon l'a fait pour les hommes qui se posent des questions sur eux-mêmes. Mais aussi pour les femmes : "C’est une émission pour tout le monde. Ceux qui ne savent pas se battre, ceux qui chialent volontiers, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés, ni agressifs. Ceux qui sont craintifs, timides, vulnérables, ceux qui préféreraient s’occuper de la maison plutôt que d’aller travailler, ceux qui sont délicats, chauves, trop pauvres pour plaire, ceux qui ont envie de se faire mettre, ceux qui ne veulent pas qu’on compte sur eux, ceux qui ont peur tous seuls le soir". Oui, c'est beau.

"Il faut parler des hommes pour comprendre dans quel monde on vit", assure Victoire Tuiallon. Et on n'aurait pas mieux dit.

COMMENTS

Publier !