"PMA pour toutes" : pourquoi la réforme est-elle repoussée ?

Il va falloir s'armer de patience

La WTF Team - 16/11/18 12:00

D'abord prévu pour la fin d'année 2018, puis pour le début d'année 2019, le projet de loi sur la "PMA pour toutes" est à nouveau repoussé. Mais pourquoi ? Et jusqu'à quand ?

C'est l'un des débats les plus attendus de l'année 2019 :l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, qu’elles soient seules ou en couple avec une femme. Mais alors qu'il était annoncé que le projet de loi sur la "PMA pour toutes" serait présenté au mois de janvier, les discussions sont finalement repoussées à l’été 2019.

À lire aussi :Selon le Conseil d'État, exclure les lesbiennes de la PMA n'est pas discriminatoire

Mystère autour du calendrier parlementaire

Et l'Élysée et Matignon sèment le doute sur la date de report du projet de loi.Alors que le premier assure que "le calendrier n'est pas encore fixé" et qu’il "le sera dans les semaines à venir", le second explique que "le texte de loi sera présenté au Conseil des ministres début 2019" et que la PMA pour toutes "sera examinée au Parlement dès que possible, en fonction des contraintes du calendrier parlementaire", peut-on lire dans Le Figaro.

Si tout est plutôt flou quant à la date "exacte" de l'examen du projet de loi bioéthique, il semblerait toutefois que le débat soit prévu après les élections européennes du mois de mai.

Mais pour Marc Fesneau, cela n’a rien à voir avec les élections. "Ce n'est pas tant par rapport aux européennes. La question c'est plutôt celle du calendrier parlementaire, a-t-il confié à France Info. On a beaucoup de textes qui arrivent et qui étaient prévus d'ailleurs à partir du mois de janvier (…) et il faut qu'on ait un débat serein sur la PMA".

«Pendant tout ce temps, combien de femmes ont renoncé à ce projet par manque d’argent ? Combien de femmes, qui auraient pu avoir des enfants il y a un, deux, quatre ou six ans, ont désormais passé l’âge d’enfanter ?» #PMAPourToutes #pma https://t.co/zlMK0CWwXj

— Alice Coffin (@alicecoffin) 16 novembre 2018

Et sur Twitter, la nouvelle a, sans surprise, suscité de vives réactions...

COMMENTS

Publier !

kristoch #4489 - 16/11/18 12:29

Repoussée avec raison pour éviter que ça se fasse percuter par les élections européennes: suffit de voir les dates prévues au parlement, assemblée nationale et sénat, pour comprendre que les anti allaient exprès vu leur mauvaise foi, vouloir tout mélanger à la faveur des élections dont ils auraient fait un référendum contre... notamment la PMA! ils sont débiles et insensibles, faut pas chercher plus loin. Ces hommes qui osent dire aux femmes ne pouvant pas avoir d'enfants que c'est normal et logique et qu'elles n'ont pas à avoir recours à la PMA dans ce cas là!!!! inadmissible. ces personnes qui s'expriment et agissent alors que non concernées, entre mecs d'une part et poules pondeuses d'autres part: pour eux et elles c'est facile à dire non à la PMA!!!