Irlande : acquitté pour le viol d'une mineure parce qu'elle portait un string

Inadmissible !

Lola Talik - 15/11/18 12:00

L'affaire remue l'Irlande (et pas seulement) depuis quelques jours. Violée, une adolescente a perdu son procès parce qu'elle portait un string au moment des faits. Les mots nous manquent. Cette histoire est tout bonnement incroyable.

Accusé de viol, un homme de 27 ans a finalement été acquitté par la justice irlandaise parce que la victime -une mineure âgée de 17 ans- portait un string en dentelle au moment des faits. Aussi absurde que cela puisse paraître, pour l’avocate du présumé violeur, ainsi que pour le tribunal, ce détail prouverait que la jeune femme était donc disposée à avoir un rapport sexuel. Un verdict absolument intolérable.

Face au scandale, les mouvements féministes irlandais se sont saisis de l’affaire. "Si un jury, qui est un échantillon représentatif de la population" est capable de penser cette manière, "il est clair que nous devons travailler pour dissiper ce mythe archaïque selon lequel les vêtements incitent au viol", a ainsi déclaré Susan Dillon, créatrice du compte twitter "I beliver Her Irlande".

À lire aussi :Quand "Le Sexe pour les nuls" se contrefout de la question du consentement

#ThisIsNotConsent

Rapidement, plusieurs manifestations et mouvements de riposte se sont alors mis en place. Comme #ThisIsNotConsent (en français: "ceci n’est pas du consentement"), qui invite ainsi chaque femme à poster une photo de son string sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ThisIsNotConsent afin de rappeler à chacun, et chacune, que ce n’est pas parce qu’une femme porte un string, une mini-jupe, un décolleté, ou n’importe quel vêtement, qu’elle est disposée à avoir des relations sexuels avec le premier venu. Pour rappel : un "non" est un "non". Point barre !

Counsel for man acquitted of rape suggested jurors should reflect on underwear worn by the 17yo complainant. Following this wholly unacceptable comment, we are calling on our followers to post a picture of their thongs/knickers to support her with the hashtag #ThisIsNotConsent pic.twitter.com/ZkVU0GVAIN

— I Believe Her - Ireland (@ibelieveher_ire) 10 novembre 2018

"Nous appelons nos followers à poster une photo de leurs strings / culottes pour soutenir la plaignante, avec le hashtag #ThisIsNotConsent", a ainsi déclaré "I beliver Her Irlande" sur sa page Twitter.

Aussi abusrde que révoltant, ce scandale mérite de faire autant de bruit que possible !

COMMENTS

Publier !

Aureliejss #4486 - 15/11/18 12:31

C’est fatiguant à force, si au moins la justice était juste ça irait mais c’est toujours pas le cas