Instagram : pourquoi ces influenceuses blanches se font-elles passer pour des femmes noires ?

Accusées de "blackface", elles suscitent la polémique

La WTF Team - 12/11/18 18:00

Depuis quelques jours, des influenceuses blanches seraient accusées de "niggerfishing". Autrement dit, de se grimmer au point de ressembler à des femmes noires. Et cette découverte est loin de faire l'unanimité.

L'affaire remue la toile depuis le début du mois, mais a pris ces derniers temps des proportions inattendues. Depuis plusieurs jours, des influenceuses blanches sont accusées d'user d'une multitude d'artifices (maquillage, UV, chirurgie, etc), au point de ressembler à des femmes noires.

Le scandale a été mis en lumière par une certaine @yeahboutella, qui s’est aperçue qu’Emma Hallberg, influenceuse suédoise, n’avait en réalité pas du tout la carnation qu’elle prétend avoir sur les réseaux sociaux.

It’s abit mad still pic.twitter.com/UWksBJmf6G

— ēve (@evandrra) 7 novembre 2018

Dans une story, disponible de manière permanente sur son compte Instagram, Emma Hallberg se défend d’avoir voulu tromper ses abonnés, et surtout d’utiliser le maquillage pour ressembler à une personne qu’elle n’est pas. Selon ses dires, cette différence de couleur serait simplement dû à quelques jours de vacances passés au soleil, à quoi s’ajouterait un peu de maquillage. Mais il faut avouer que la différence est tout même frappante.

Un thread twitter, à l’initiative de la journaliste afro-américaine Wanna Thompson, a depuis recensé plusieurs influenceuses ayant des comportements similaires.

"J'ai hâte d'être au jour où nous discuterons de la façon dont la plupart des filles blanches sur Instagram font tout ce qui est en leur pouvoir pour ressembler à des filles noires", avait-elle déclaré sur Twitter.

À lire aussi :Grâce à sa prise de poids, elle est devenue une star d'Instagram

Des transformations qui passent mal

Il est ainsi reproché à ces influenceuses d'encourager le "blackface", ou le "niggerfishing", voire même le "yellowface" pour celles qui se "griment" de sorte à ressembler à des femmes asiatiques.

“Niggerfished” ? https://t.co/gWOhsmVPKu

— Wanna (@WannasWorld) 7 novembre 2018

Le problème qui est soulevé ici, c'est que ces femmes (et les hommes qui font de même, car il y en a), sont accusées de se revendiquer comme appartenant à des communautés considérées comme minoritaires, sans pour autant subir les discriminations dont souffrent les "vrais" membres de ces communautés.

Effectivement, tout ça nous laisse un peu perplexes...

COMMENTS

Publier !

FrançoiseH #4484 - 14/11/18 12:56

Le faire de manière appliquée est plutôt un compliment. Tout le monde sait qu'on veut ce que l'on ne peut pas avoir. En revanche caricaturer une ethnie comme l'avait fait Griezman par exemple relève d'un autre débat.