Instagram : "Tu bandes ?", le "T'as joui ?" au masculin

Le compte Insta qui envoie valser les clichés sur la virilité

La WTF Team - 04/11/18 8:00

Nous vous parlions en août dernier de "T’as joui", un petit ovni sur la planète Insta lancé par Dora Moutot.Laissez-nous à présent vous parler de "Tu bandes?", son pendant masculin initié par un dénommé Guillaume.

Sur "Tu bandes?", on parle d’hommes et de leurs érections, of course, mais pas que. On y parle aussi et surtout du petit cœur qui bat dans chacun d’eux. Une (très) bonne manière d’envoyer valser les clichés encore très tenaces qui entourent la notion de virilité. "Libérons et stoppons la parole sur nous!", "J’ai un cœur érectile et des sentiments" ou encore "Débattons, Sexisme? Stéréotypes? Sexe?", peut-on lire dans la bio de ce compte suivi par plus de 36K personnes.

A lire aussi – "T’as joui?",le compte IG qui libère la parole (et la jouissance) des femmes!

"Tu bandes?", un coup de pied dans les clichés

Âgé de 25 ans, Guillaume, l’auteur de ce compte Insta souhaite en effet donner la parole aux hommes sur des sujets tabous et délicats. Les témoignages compilés évoquent ainsi la première fois, la "vigueur" sexuelle, l’homosexualité ou encore le romantisme. Et vous savez quoi? Ça fait du bien aux hommes, tant mieux, c’est le but. Mais aussi aux femmes.

Voir cette publication sur Instagram

Témoignage n°26: " Si vous saviez à quel point les hommes entre eux sont durs, si vous saviez la rivalité qu’il y a entre nous; le jugement, le fait de vouloir prendre la première place. On s’enfonce tous comme des connards avec nos insultes de « arrête de faire le pd» une façon de dire « arrête de faire le " mec sensible." » "

Une publication partagée par Être un "homme" (@tubandes) le

De la même manière que "T’as joui ?" de Dora Moutot, "Tu bandes?" met les pieds dans le plat. Il appuie là où ça fait mal pour essayer qu’un jour ça finisse par faire du bien. "Aujourd’hui, beaucoup de comportements sont encore trop stigmatisés, car ils ne sont pas conformes aux stéréotypes de genre, a confié Guillaume à Marie-Claire. Mais pourquoi est-on mal à l’aise devant un homme qui pleure ? Pourquoi une femme devrait-elle être associée à la fragilité ? Pourquoi un homme ne pourrait-il pas porter du rose? On devrait pouvoir être l’homme et la femme qu’on a décidé d’être, et non pas celui que notre entourage ou la société nous impose. Aujourd’hui, il est temps de repenser et de recréer notre propre masculinité et notre propre virilité à nous".

Retrouvez en vidéo notre rencontre avec Dora Moutot :

COMMENTS

Publier !