#MeToo : Patrick Sébastien "a du mal avec les victimes qui ont les fesses et les seins à l'air"

Mais vous étiez habillée comment ?

La WTF Team - 25/10/18 12:00

Invité sur RMC le 22 octobre dernier, Patrick Sébastien a donné son avis concernant le mouvement #MeToo. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une partie de ses propos a quelque peu… choqué.

Tout démarrait pourtant bien. Lundi 22 octobre, Patrick Sébastien était invité sur le plateau de l’émission "Les Grande Gueules", diffusée sur RMC. Interrogé sur l’ampleur du mouvement #MeToo et sur la libération de la parole des victimes de violences sexuelles, l’animateur a assuré qu’il était "totalement pour dénoncer les salopards".

"Parce que j’en connais, j’en ai croisé, des salopards. C’est infernal de se faire agresser. Il y a des gens qui disent qu’un homme qui se sert de son pouvoir pour violer une nana on devrait lui couper les couilles. Mais comment veux-tu couper les couilles à quelqu’un qui n’en a pas? Parce qu’il ne faut pas avoir de couilles pour faire un acte comme ça", a-t-il déclaré. Jusque-là, tout va bien, et on est totalement d’accord avec ses propos!

"Après, il faut faire la part des choses", a-t-il poursuivi. Et c’est là que ça se complique. "Il y a une bienveillance à dénoncer un salopard et il y a une malveillance à dénoncer n’importe qui à tort et à travers. J’ai un peu de mal avec certaines victimes, qui ont les seins dehors, les fesses à l’air". Ah... les fameuses "circonstances atténuantes" !

À lire aussi - Sexualité des Français : 5 chiffres qui vont vous surprendre

Des stéréotypes qui empêchent d'avancer

Sans surprise, les déclarations de l’animateur ont remué la toile. Et notamment le compte Twitter de Cécile Duflot. L’ancienne ministre du Logement s’est en effet exprimée à travers un enchaînement de tweets dès lendemain, pour dénoncer les propos de Patrick Sébastien qui selon elle (et pas que) nourrissent ces "stéréotypes qui nous empêchent d'avancer".

Les seins, Patrick Sébastien et comment les stéréotypes nous empêchent d’avancer [petit thread un peu agacé] https://t.co/OZdx5yxWYO

— Cécile Duflot (@CecileDuflot) 23 octobre 2018

Pour Cécile Duflot, le fait que Patrick Sébastien ait "un peu de mal" sous-entend clairement qu'il considère que les victimes pourraient quelque part être "coupables" de leur agression. "Et c’est tout le problème des violences sexistes. Les hommes ont intégré qu’il y avait une sorte de circonstance atténuante (...)La culture de la société fait que les femmes intériorisent, qu’on va les questionner sur leur responsabilité dans ce qui leur arrive, qu’elles vont être jugées elles-aussi et plus encore si elles portent plainte", a déploré l'ancienne ministre du Logement.

Et là aussi, on ne peut qu'être d'accord !

COMMENTS

Publier !

Zébrulon #4386 - 25/10/18 17:21

La bonne nouvelle c'est que monsieur Sébastien représente l'ancien monde, mais avec les changements actuels de mentalités, les dinosaures comme lui sont de moins en moins nombreux. Il n'est pas conscient que son discours est néfaste car ce stéréotype de la femme tentatrice aux toilettes provoquantes a été au cœur de nos civilisations, relayé par les femmes autant que les hommes, et entretenu par les religions pendant des millénaires. Or, les sociétés laïques, progressistes, qui ont libérés les femmes n'existent que depuis peu. Avec le mouvement #MeToo, je comprends ce sentiment d'impatience de mes consœurs et il faut rester vigilant pour entretenir cette flemme, mais pour beaucoup de choses, l'acceptation du nouveau monde demandera du temps à certains, surtout pour les séniors…

Marie-Chat #4388 - 25/10/18 17:34

je ne suis pas d accord, Patrick Sébastien est pour l égalité des sexes et pour la libération sexuelle autant pour les femmes et les hommes. la preuve, c'est qu'il dit à TOUS les journalistes d'aller se faire e######😅😁

ananda77 #4389 - 25/10/18 18:53

Je pensais que la liberté d’opinion existait en FRANCE ,mais il semblerait que ce ne soit plus le cas!