Pourquoi les lieux non-mixtes et réservés aux meufs font polémique ?

Vous ne passerez pas !

La WTF Team - 29/09/18 12:00

Entre SuperShe Island (une île réservée aux femmes), le Statement ou encore le Women Fest (des festoches pour les meufs), les lieux non-mixtes font beaucoup parler d’eux. Pour y voir plus clair, on a demandé l'avis de Margaux Collet, membre de l’association "Osez le féminisme", et co-auteure de Beyoncé est-elle féministe?

Donner un espace aux femmes

"Les lieux non-mixtes? Ce n’est pas vraiment une nouveauté. Ce qui change vraiment, c’est qu’ils se déplacent dans des lieux festifs", explique Margaux Collet, membre de l’association "Osez le féminisme". Selon elle, ces endroits n’ont pas pour but d’exclure les hommes mais plus simplement, de donner un espace sécurisé aux femmes dans lequel elles peuvent profiter librement du soleil, d’une plage ou d’un concert, sans subir des potentielles mains baladeuses. Heureusement, ces comportements ne sont pas majoritaires. "Personnellement, je comprends la recrudescence des lieux non-mixtes. Surtout quand on voit les dérapages qu’il peut y avoir lors d’un mouvement de foule", déplore Margaux Collet.

Non-mixité: une tendance qui peut être utile

Dans certains milieux, la non-mixité peut être utile: "Quand les associations féministes organisent des groupes de parole sur un sujet comme les violences sexuelles, les femmes se sentent plus libérées si elles restent entre elles", insiste Margaux Collet. Il est vrai que dans des cas comme celui-ci, créer un espace sécurisé sans intervention du regard masculin peut être salutaire. D’ailleurs, beaucoup d’associations utilisent cette technique et ce, depuis les années 70.

A lire aussi : SuperShe Island : l'île réservée aux femmes

Une question d’interprétation

"Finalement, je pense que ce qui pose problème, c’est l’appellation lieu réservé aux femmes." Prenons l’exemple d’un salon d’esthétisme. Ce sont majoritairement les femmes qui s’y rendent. Le lieu leur est, en quelque sorte, réservé. Pourtant, si c’était écrit noir sur blanc, ce serait mal vu par de nombreux hommes", analyse Margaux Collet. "Le vrai débat, c’est pourquoi on s’interroge sur les lieux réservés aux femmes alors que dans l’espace public, les lieux réservés aux hommes sont bien plus présents?En Angleterre, par exemple, on ne compte plus les clubs de ‘gentleman’ où les femmes sont exclues!", insiste Margaux Collet. D’ailleurs, s’ils sont monnaie courante en Angleterre, on en trouve également en France. C’est le cas du Travellers Club, situé à Paris sur les Champs-Élysées. Pour y adhérer, il faut impérativement être un homme. Les femmes n’y sont autorisées qu’une fois de temps en temps, au titre d’invitées. Beh voyons!

"99,9 % des festivals ou lieux de vacances sont mixtes, je ne vois donc pas le problème à ce qu’il y ait quelques exceptions où les femmes pourraient profiter en toute sérénité", conclue Margaux Collet. Et vous, vous êtes pour ou contre?

COMMENTS

Publier !

simpleman4704 #4196 - 29/09/18 12:21

peut être que si les enfants étaient éduqués différemment il n'y aurait pas besoin de ces endroits réservé aux femmes, moi si c pour leur sécurité cela ne me pose aucun problème

Mike62621 #4197 - 29/09/18 12:43

Si c'est pour leur sécurité je peux comprendre.Il faut juste faire attention à ne pas retomber dans une régression quand les écoles n'était pas mixte.Perso je pense que d'exclure des hommes ou des femmes d'un lieu est limite.Dans certains pays ils ont pousser plus loin les lieux réservées aux femmes ou au hommes et ont voit que les résultats sont très moyens aujourd'hui.Je pense surtout qu'ils faudraient mieux éduquer les enfants.La WTF est un bonne exemple,les hommes y sont les bienvenu et ça c'est génial.

Joanna Pedergnana #4198 - 29/09/18 13:07

Qu’elle bonheur de pourvoir ce rendre à un festival ou un concert sans relou qui nous drague avec insistance . Sans main baladeuse . Sans insulte parce qu’on dit « non » alors que 5 minutes avant nous étions une étoile ... bref ! Cela reste une extrême minorités et le scandale n’a pas lieux d’être . En pourcentage sur la planète il y a bien plus d’endroit réservé aux hommes qu’aux femmes .

ananda77 #4200 - 29/09/18 13:21

De temps en temps il est bon pour les femmes de se retrouver entre elles ,idem pour les hommes,ainsi tout le monde est content de se retrouver !!Ou est le problème ??🙁🙁

Marmotte #4201 - 29/09/18 14:22

C'est toujours la même explication. Franchement cela fait peur, nous allons bientôt tous vivre dans un monde où chaque être humain sera volontairement ou involontairement "parqué" selon son sexe, son origine, sa région, sa religion, ses pensées... Bonjour la régression au nom de la sécurité... Moi j'ai dû allé dans des écoles réservées aux filles... donc je sais ce que cela signifie... Si vous voulez vous retrouvez entre filles, faites le chez vous... Et je pense que c'est encore une fois donner raison à tous ces personnes qui ne savent pas se tenir....

Flore Petton #4203 - 29/09/18 14:34

Pour moi les hommes sont juste tellement habitués à ce rien ne leur soit interdit que ça les brusque. Encore heureux qu'il existe des endroits safe pour les femmes, notamment les femmes victimes de violences. Le pire c'est que quand les groupes de discussion sur ces mêmes thématiques sont ouverts à tous, est-ce qu'on voit des hommes ? Non. Ou alors c'est très rare. Et après ça ose se plaindre...

Zébrulon #4204 - 29/09/18 15:14

La non-mixité est caractéristique des civilisations et religions qui veulent entretenir les discriminations et la domination d'une catégorie de population (hommes, maitres, nobles, castes supérieures) au détriment d'une autre (femmes, esclaves, plèbe, castes inférieures). Se croire protégée dans un lieu non-mixte est illusoire, car à l'extérieur dudit lieu, naissent les jalousies, les tabous, et les ressentiments. Se réfugier dans un lieu "protégé" c'est se marginaliser et accroitre son sentiment de vulnérabilité dans les autres lieux. Selon moi, la question ne se pose pas : tous les lieux (sauf les toilettes) doivent être mixtes si l'on veut inculquer le respect aux nouvelles générations et donner de la légitimité au concept de société égalitaire. En revanche, un gros effort doit être fait dans l'éducation et le respect des lois.

Secondegré #4205 - 29/09/18 15:37

Je suis pour une totale mixité sexuelle mais contre la mixité intellectuelle. Ce serait tellement bien d'avoir des lieux interdits aux "cons", histoire d'être un peu en vacances…

Nova #4209 - 30/09/18 12:46

Un genre d'apartheid, l'air de rien, histoire de bien maintenir chaque sexe chacun dans ses clichés. Les méchants hommes violents qui discutent voiture d'un côté, les gentils femmes victimes qui parlent des enfants de l'autre. Pourtant, vivre entre femmes n'empêche pas de subir la violence, car elle est présente en chacun de nous, et s'exprime en général différemment d'un sexe à l'autre, c'est tout. L'humain, femme ou homme, doit apprendre à gérer ses frustrations et ses pulsions, et ça s'appelle : G.R.A.N.D.I.R. Grandir peut durer toute une vie. On a tout à gagner à vivre ensemble, pour apprendre à mieux se connaître. Par exemple, les garçons qui ont été élevés entourés de sœurs sont souvent plus compréhensifs envers les femmes. Ce n'est pas en mettant des barreaux entre nous qu'on va arranger les choses.