PMA pour toutes les femmes : le Comité d'Éthique donne son aval !

Oui, pour TOUTES les femmes !

La WTF Team - 25/09/18 12:00

Mardi matin, le Comité d’Éthique s’est officiellement dit favorable à ce que toutes les femmes puissent bénéficier de la procréation médicalement assistée.

Ça y est! Le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) s’est prononcé mardi matin sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, qu’elles soient seules ou en couple avec une femme. Déjà favorable en 2017, le Comité a confirmé sa position ! Pour le CCNE, il est temps de prendre en compte et de pallier la souffrance "induite par une infécondité résultant d’orientations personnelles", rapporte Le Parisien.

PMA pour toutes les femmes : l'inquiétude des uns, le soulagement des autres

Bien que les membres du CCNE aient en grande majorité été favorables à la PMA pour toutes, certains ont toutefois émis quelques réserves. Les "conséquencespsychologiques" de l’absence du père ou de l’altérité "masculin-féminin" ont notamment été pointées du doigt, précise l’AFP.

À lire aussi : Des subventions pour les films "exemplaires en matière de parité"

"C’est une avancée considérable selon moi en matière d’égalité des droits,nous confie quant à elle Louise, 30 ans. Je suis en couple avec une femme et actuellement mon seul recours pour tomber enceinte est de me rendre dans un pays qui m’autorise la PMA : la Belgique, l’Espagne, les Pays-Bas par exemple. L’insémination est bien évidemment payante, ainsi que le trajet, ce qui représente en tout un coût considérable. Devoir aller dans un autre pays est par ailleurs difficile psychologiquement car on a le sentiment de faire quelque chose de mal, de caché... Pouvoir faire une PMA en France, avec mes médecins, dans ma ville, serait pour moi un vrai soulagement, psychologique mais aussi financier.

C'est un vrai soulagement

En revanche, j’émets des réserves sur la PMA en France car si l’anonymat des dons n’est pas levée, mes enfants ne pourront jamais connaître leur donateur, ce qui me pose un problème éthique (qui est personnel). Dans mes rêves les plus fous, la PMA serait autorisée en France, avec une possibilité d’opter pour un don semi anonyme, afin de permettre à mon enfant d’avoir accès aux informations concernant ses origines, s’il souhaite un jour les obtenir !".

L’avis rendu ce mardi par le CCNE nourrira donc les discussions parlementaires portant sur la prochaine révision de la loi de bioéthique. Le gouvernement présentera ainsi, avant la fin d’année prochaine, un projet de loi qui sera débattu par le Parlement.

COMMENTS

Publier !

Marmotte #4138 - 26/09/18 12:58

Je rassure sur la peur de l’absence du père ou de l’altérité "masculin-féminin" ce n'est pas un problème fondamental quand tout cela est fait en bonne intelligence. J'ai été adoptée par une femme célibataire donc sans la fameuse image du père et je suis totalement équilibrée (enfin je crois 😊). Pour le cas de deux femmes ou deux hommmes, le tout est de savoir respecter les choix de l'enfant.. et par experience le mieux est d'avoir dans l'entourage un référant masculin ou féminin... De toute façon il vaut mieux pas de père ou de mère ou deux mères ou deux pères plutôt qu'un ou des parents destructeurs....