"Ce n'est pas à moi d'avoir honte" : Violée au lycée, Emma raconte

Pour que la honte change de camp !

La WTF Team - 17/09/18 8:00

Lorsqu’elle avait 16 ans, Emma Oscar a été violée par un garçon de son lycée. Aujourd’hui, elle se confie face caméra pour se libérer de ce traumatisme. Forte et courageuse!

"Quand j’ai été violée, j’ai rien dit du tout. Je suis rentrée à l’internat, j’ai pleuré beaucoup. Mais j’ai rien dit", témoigne Emma à La Tête Haute. Violée lorsqu’elle avait 16 ans par un garçon de son lycée, la jeune femme s’est réfugiée dans le silence pendant deux ans. Elle ne s’est confiée ni à sa famille, ni à ses amis.

Difficile bien sûr de faire "comme si de rien était", mais Emma avait honte. "Après j’ai fait une grosse dépression. J’ai arrêté de manger, de dormir, j’ai fait que pleurer", se rappelle-t-elle. Peu à peu, la jeune fille s’est isolée, s’est éloignée de sa famille. En colère, elle se sentait alors incapable de recréer du lien social pour avoir de nouveau une quelconque relation amoureuse.

"J’avais hyper honte de dire ce qui m’était arrivé. Ce qui est très con, parce que ce n’était pas à moi d’avoir honte, explique-t-elle. J’avais aussi hyper peur de raconter les détails, ce qui est aussi l’un des trucs qui fait que je ne vais pas porter plainte".

Se libérer pour libérer les autres

C’est en rencontrant son actuelle petite amie qu'elle s’est sentie enfin capable de se libérer de ce poids. "Corporellement c’était un truc de fou. J’ai beaucoup diminué mon eczéma. Ça a été extrêmement libérateur. Sexuellement aussi. Et dans mes relations aussi", confie Emma, qui a aujourd’hui 22 ans.

C’est donc pour tourner la page que la jeune femme brise le silence aujourd’hui, mais pas seulement. Se libérer pour permettre aux autres de se libérer fait également partie des combats qu’elle mène aujourd’hui: "Il faut le faire, il faut parler. Parce que ça fait du bien de parler, et ça fait du bien d’entendre parler".

Bravo Emma, et bravo à toutes celles qui ont eu -et celles qui auront- le courage d'en parler !

COMMENTS

Publier !

sjannoty #4027 - 17/09/18 8:53

c'est extrêmement difficile de parler mais il faut absolument porté plainte tout de suite et en parler à sa famille et à ses amis pour que le coupable soit connu et que se soit lui qui ai honte et qu il se rende compte de ce qu il à fait

Nova #4046 - 18/09/18 15:50

Bravo à cette jeune femme, qui fait connaître l'association "Parler", pour ne pas rester seul(e) avec sa souffrance et nous rappelle que l'important c'est de parler pour avancer. La honte doit changer de camp.