Rencontrer quelqu'un pendant l'été

"L'été décuple tout, même les conneries !"

Énora Malagré - 12/09/18 7:00

L’été, on le sait, les corps et les esprits se délassent, le teint est joli et l’apéro du soir devient le rendez-vous des sourires.

Tout est plus facile. On oublie le banquier qui nous a laissé 40 messages, on repousse, on laisse de côté le bac foiré, on laisse de côté le dernier examen médical qui n’était pas top, on essaie de se perdre dans la mer et d’écouter l’écho cristallin du monde sans penser… Si ce n’est à la beauté de ses propres cheveux qui dansent autour de soi dans l’eau... Ouais, moi j’aime bien mes cheveux dans l’eau, pas vous?

L’été, on respire l’air chaud qui sent les pins, on fait des siestes à l’ombre et on comprend beaucoup mieux pourquoi les grands-parents le faisaient… bah parce que c’est bon! Bref, on se laisse bercer et envelopper par sa douceur. Et puis l’été, nos sens sont en éveil. Notre cœur et notre libido forment une association de malfaiteurs pour nous faire vibrer plus qu’à l’accoutumée!!

À lire aussi - Les endroits insolites où il ne faut pas faire l'amour cet été

L’été est donc, de facto, propice aux rencontres. Et lorsque que mon amie Magalie m’a appelée et, dans un souffle d’hystérie joyeuse, a crié dans mon tympan fragilisé par les basses qu’elle avait quelque chose "d’énorme" à me raconter, j’ai compris… Elle avait rencontré quelqu’un pendant les vacances!! C’est fou tout de même que pendant cette période estivale on s’emballe autant!!! Magalie m’a donc raconté son histoire… À mon tour de vous la raconter.

Cet été, elle a eu la chance de partir en vacances en Grèce! Oui je sais, TOUTE la France est en Grèce pendant l’été mais peu importe, ça n’enlève pas le charme des paysages ni le goût de la feta.

Après une année compliquée, pleine de labeur, de déceptions sentimentales et d’amendes pour mauvais stationnement, il lui tardait de partir avec ses potes. Ils avaient loué une super maison sur une île des Cyclades: Paros, le fief de la douceur et de Stéphane Bern.

Magalie était ferrée… et vous allez voir jusqu’à quel point!!!

Une semaine après avoir écumé tous les restos et les plages de l’île, ils se sont sentis suffisamment en forme pour commencer à tâter la vie nocturne de l’île! Sur les conseils d’une amie, ils se sont donc rendus à l’Agusta, le meilleur bar de Paros. Une ambiance géniale, à la fois cool et festive, des dj qui passaient une musique afrobeat parfaite, des gens beaux et la découverte tardive pour Magalie de la téquila paf!! Ce soir-là, elle a bu un peu et ri très fort!

Vers 2 heures du matin, Magalie est allée à l’étage avec ses amis. Il y avait là un autre bar dans le bar!Elle s’est alors assise sur le meilleur tabouret, en plein centre... Et parmi les méandres de l’alcool, elle l’a aperçu… Il était mignon, il avait une très grosse moustache et un tablier.Si bien qu’elle a cru qu’il était jardinier… mais non! C’était bel et bien le barman d’en haut. Il s’appelait Andrea et il était beau!

Entre trois respirations et un postillon de la taille de la pleine Lune, Magalie lui a demandé un verre. Je ne sais pas par quel miracle il l’a comprise, mais du coup elle s’est dit que c’était l’homme de sa vie… Néanmoins, ses amis voyant qu’elle tenait debout comme un enfant qui vient de naître, ils l’ont rapidement raccompagnée à la maison où elle a sombré dans un profond sommeil.

Le lendemain, remise de ses émotions grâce à treize repas bien gras au jus de houmous, la revoilà partie au même bar avec une mission : retrouver le bel Andrea! Ce fut chose faite. Elle l’a retrouvé même heure même pomme, sans Bruel mais toujours avec sa moustache à la Cabrel… Ça fait beaucoup de chanteurs français… je sais, pardon.

En bonne dame de Haute-Savoie (pardon j’arrête), elle s’est postée sur le même tabouret et ils ont entamé une drague pas très subtile mais efficace. En gros, Magalie l’a embrassé derrière son bar au bout de 45 min! Boum! Peu de temps sur zone, elle devait faire vite…. Je vous épargne les détails mais évidemment, la suite du séjour fut divine… elle m’a raconté que les bisous étaient exquis et le câlin merveilleux. Elle était la femme du héros des mojitos, elle se sentait belle, importante et rebelle.

Outre sa moustache, le jeune homme était sympa, drôle et discret, cool et conciliant. Il dormait avec elle à la maison tous les soirs… Magalie avait trouvé son amour d’été salé… Andrea parlait musique et littérature. Il vit à Athènes et lui a décrit l’Acropole comme un archéologue. Putain, c’était Indiana Jones le mec! Banco! Magalie était ferrée… et vous allez voir jusqu’à quel point!!!

Elle voulait encore un shot de kiff, un coup de folie…

Je vous le disais: l’été décuple tout,même les conneries! À la fin de son séjour sur Paros, ma pote a quitté son joli garçon et ses glaçons. Mais son petit cœur était triste et son envie de le revoir immense… Elle est rentrée à Paris où il faisait gris, sa fleuriste faisait la gueule et son banquier l’insultait… ras-le-bol. Elle n’était pas prête à retourner dans la vraie vie! Elle voulait encore un shot de kiff, un coup de folie…

Magalie a donc décidé de retourner illico voir son barman: salut Paris, rebonjour Paros! Une lettre de différence mais toute une vie qui change.Elle a payé une fortune mais elle s’en foutait. Son banquier pouvait aller se faire voir… L’amour n’a pas de portefeuille (oulala, le mauvais titre de chanson).

Elle est arrivée à Paros le cœur serré mais l’œil pétillant. Avec des amis restés là-bas, elle s’est pointée le soir au fameux bar. Elle a aperçu Andrea, entamé un sourire avec ses 115 dents et là… le gouffre, le vent, le Grand Canyon de la loose!! Le mec l’a à peine calculée, lui a vaguement souri, quasi gêné… S’était-elle trompée??? Ah bah carrément!! Elle qui pensait vivre une idylle démente et réciproque, voilà qu’Andrea voyait débarquer son boulet. Lol! Finalement, au bout d’une heure il s’est détendu. Et Magalie aussi. Elle a compris que la surprise avait pris le pas sur l’enthousiasme. En fait, il était heureux. Ils sont allés se coucher, ma pote était un peu rassurée… Mais le lendemain… l’horreur a débarqué pour ne plus la quitter du weekend.

Le joli Andrea avait rasé sa moustache et perdu de son intérêt. À part les cocktails, les bars et les citrons mal positionnés, il ne lui parlait que de lui et de ses angoisses de barman à mal gérer le bac à glaçons et les clients impolis... Pour le coup, c’est lui qui était impoli à être aussi autocentré… Il était prétentieux et borné. Il l’a emmenée dans un resto glauque. Il lui donnait sans arrêt des ordres comme si elle avait 4 ans et demi. Il était odieux!!! Magalie hallucinait, la brise des Cyclades lui avait enlevé toute lucidité. Le choc était grand! Il la saoulait, elle était déçue… Elle a donc repris le bateau envahie de honte rigolote…Et finalement, avec Andrea ils sont restés en contact mais en tant que bons amis. C'était mieux comme ça.

Voilà la petite histoire que je voulais partager avec vous afin de vous mettre en garde: l’été, parfois, est menteur et manipulateur! C’est une saison coquine et un peu mytho sur les bords.

Rien de grave, la vie est belle et bourrée de surprises. Aujourd’hui, avec Magalie et notre groupe d’amis on se marre en repensant à cette anecdote de la loose.

COMMENTS

Publier !

Michel Nemeth #3968 - 12/09/18 7:44

bravo Enora bel article qui définit très bien les illusions de l'été et qui finissent dans l'eau

sjannoty #3969 - 12/09/18 8:09

sauf que très vite les mecs se montrent leur véritable forme

simpleman4704 #3970 - 12/09/18 8:27

merci Enora tu écrit vraiment très bien j'adore ton style

Maaaaaaaaanon_ #3971 - 12/09/18 10:27

Oh merde la pauvre ! Ahlalala les mecs...

Franco #3972 - 12/09/18 11:00

Bel article,très bien écrit et raconté princesse,domage pour Magalie que le mec se soit rasé la moustache 😯😯😯

Mike62621 #3973 - 12/09/18 12:06

J'adore ta plume Eno,trop hâte de lire le prochain article.

Jérémy Lebourgeois #3982 - 12/09/18 18:29

J’adore la plume de Énora je dirais même qu’on pouvait la mettre En musique pour pouvoir faire des livres audio et ça pourrait servir pour la télévision pour écrire des reportages émouvant et touchant

JeanJacquesSuperSympa2 #3993 - 13/09/18 12:46

Article inutile