Violences gynécologiques : le point du mari, qu'est-ce que c'est ?

Une pratique marginale dont il faut parler !

La WTF Team - 04/09/18 12:00

Le point du mari. Cette expression, vous l’avez forcément croisée sur la toile ou dans les médias. Mais qu’est-ce que c’est exactement? Éclairage sur une pratique terriblement choquante.

"Je vous fais un point du mari? Pour vous ça ne changera rien, mais votre conjoint sera content!" Longtemps restées taboues, les violences gynécologiques sont aujourd’hui sur le devant de la scène. Parmi elles, on trouve "le point du mari". Une pratique marginale médiatisée en 2014 grâce au témoignage d’Agnès Ledig, sage-femme et auteure.

Le point du mari, qu’est-ce que c’est?

Certains accouchements nécessitent une épisiotomie, un acte chirurgical qui comprend l’ouverture du périnée dans le but de laisser passer l’enfant plus facilement. Après la naissance du bébé, il faut donc suturer cette partie du corps. C'est à ce moment précis qu'intervient, parfois, le point du mari.

"Techniquement, il consiste, lors de la suture d'un périnée déchirée, ou d'une épisiotomie, à faire un dernier point supplémentaire pour resserrer l'entrée du vagin, et permettre, lors de l'intromission de Monsieur, un plaisir accentué. Pour lui", racontait Agnès Ledig dans un billet repris sur le blog d'Isabelle Alonso.

Là, vous avez déjà la mine sombre. Et bien sachez que ce n'est pas tout. En effet, ce point superflu peut en plus provoquer d’intenses douleurs lors des rapports et faire de la sexualité un véritable calvaire: "Il n'y a qu'à se promener sur Internet pour constater toutes ces femmes qui témoignent de la douleur aux rapports depuis ce point du mari qu'elles ont subi sans pouvoir s'y opposer, par ignorance, par fatigue, parfois même par dévotion, pour le fameux mari, qui, au demeurant, n'a probablement rien demandé au gynécologue", expliquait Agnès Ledig.

À lire aussi : Violences conjugales : elle vient en aide aux victimes avec à son compte Instagram

Touche pas à mon périnée!

"Ce qui se cache derrière cet acte s'approche dangereusement de ce qu'on peut appeler une mutilation sexuelle. Non, non ce n'est pas simplement une réparation, puisque ce point vient en plus des autres qui étaient nécessaires. Il vient resserrer une entrée normale pour qu'elle soit plus étroite", ajoutait-elle indignée.

Mais attention: si cette pratique existe, elle reste rare. En effet, dans son billet Agnès Ledig précisait que les médecins pratiquant cet acte atroce étaient minoritaires. Et heureusement! Pour autant, il faut oser en parler : "Le silence et le déni ne sont pas la solution, c'est l'occasion au contraire d'ouvrir un débat plus pertinent, qui concerne de bien plus nombreuses femmes : le point du mari n'est que la face la plus obscure d'une problématique plus vaste, l'incapacité pour beaucoup de praticiens de la naissance à ne pas oublier que le vagin de l'accouchement est le même que celui de la vie sexuelle", rapportaitNouvel Obs.

Enfin, il est important de souligner que c’est un acte illégitime et surtout, un abus de pouvoir de la part de ces quelques médecins qui décident seuls, et sans le consentement des femmes. "Un médecin qui suturerait le vagin d'une femme plus que nécessaire sans son consentement serait passible de poursuites par l'Ordre des médecins", pouvait-on d'ailleurs lire dans le magazine Elle.

Le point du mari ne doit plus être un tabou. Parlez-en !

COMMENTS

Publier !

simpleman4704 #3889 - 04/09/18 12:25

cette pratique aussi marginale soit elle est juste immonde et ignoble et je pense que les femmes en étant victime devrait porter plainte contre ces toubib qui ne sont que des bouchers et ne tienne pas compte de l'avis de ces femmes

Nova #3894 - 04/09/18 15:44

Une amie l'a subi, il y a 20 ans. Résultat : plus d'orgasmes, rapports douloureux. Merci la médecine du moyen-âge ! Bravo à WTF de mettre en avant ces sujets qui doivent être connus de tous, pour que ça n'existe plus.

Vanessa Voet #3896 - 04/09/18 19:08

sans compter que parfois des épisiotomies sont faites sans que ça soit nécessaire et du coup double traumatisme . merci d en parler

Arsenic #3897 - 04/09/18 22:53

Je ne connaissais absolument pas ce fameux point et je suis choquée de l’apprendre ! Je suis d’autant plus choquée et outrée car je suis une jeune maman, certes j’ai accouché par césarienne mais je me sens concernée. Comment peut-on avoir le culot de faire ou même de proposer un tel acte?! C’est effectivement une mutilation ,on se croirait en Afrique subsaharienne ou ds un temps révolu pourquoi pas l’excision tant qu’on y est !? Messieurs qui se disent médecin ça vous dirait qu’on vous suture un peu l’anus? <3

Yop #3898 - 05/09/18 10:14

C'est certain que si personne ne dénonce ça on avancera pas. Je suis outrée, née en 1991 et jamais entendu parlé de cette ignoble pratique. Merci de nous informer ainsi et j'encourage toutes femmes victimes de cela a attaquer ces toubib en justice !!!

ananda77 #3925 - 07/09/18 17:58

Pas du tout au courant de cette pratique.Pourquoi n’en a t’on pas entendu parler ??😳😳