Des franges et des turbans pour redonner confiance aux femmes atteintes de cancer

Battante, la frangyne !

La WTF Team - 01/09/18 12:00

Actuellement en rémission, Julie, est à la tête de sa propre marque, Les Franjynes, etpropose une alternative aux perruques post-cancer. Aujourd’hui, elle peut se vanter d’une chose: redonner confiance et courage à de nombreuses femmes.

Quand Julie nous raconte son histoire, on sent une pointe de fierté dans sa voix. Normal, Julie a de quoi être fière. En 2017, elle a lancé Les Franjynes, un site d’e-commerce qui propose des turbans accessoirisés de franges destinées aux femmes atteintes d’alopécie (perte totale des cheveux suite à un cancer).

Son histoire

À 27 ans, la jeune juriste se prend un coup de massue sur la tête. Elle découvre qu’elle est atteinte d’un cancer. Grade III, ultra-agressif. La suite? Ce sont des chimios, des opérations, et de la radiothérapie: "aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu les cheveux courts. Quand je suis devenue chauve, ça a été une des choses les plus dures."

Pendant son arrêt maladie, la jeune femme décide de se recentrer sur elle-même, sur sa vie, et sur ses passions: "j’avais fait du droit pour faire plaisir à mes parents. Mais au fond, j’étais une artiste contrariée. Je tatouais, j’aimais l’art et la création. J’ai donc décidé de m’inscrire en école d’art." Suite à ce changement de route imposé par la vie, Julie ouvre un blog. Elle y parle beauté, frivolité et cancer. Sans jamais minimiser la maladie. Sans jamais tomber dans le pathos.

À lire aussi: cancers gynécologiques, rencontre avec Gwendoline Hamon, marraine de l'associatino Imagyn

Une histoire de cheveux

Devenue chauve, Julie est obligée de porter des perruques: "je ne supportais pas ça. Elles étaient inconfortables et irritaient ma peau." Créative et ingénieuse, elle déniche de son placard des franges en kit qu’elle mixe avec des turbans: "sur mon blog, tout le monde voulait savoir d’où ça venait. Avec cet accessoire, ça changeait tout. Je me sentais un peu mieux."

Le début de l’aventure

C’est décidé, Julie veut fonder sa propre marque: "toutes les banques m’ont fermé les portes. Car quand on est malade on n’est pas solvable." Mais la jeune femme ne se démonte pas. Elle a gagné une première bataille contre le cancer, hors de question qu’elle perde celle contre les financiers. L’alternative? Le financement participatif: "j’avais besoin de 28000 euros. J’en ai eu 35000 en 45 jours. C’était révélateur sur le besoin qu’ont les femmes!"

Depuis 2017, plus de 2500 franges et turbans ont été commandées sur Les Franjynes. Ces accessoires sont adaptés aux traitements que peuvent subir les malades, et surtout accessibles à toutes: "c’est remboursé par la sécurité sociale et j’en suis fière, car le combat n’a pas été simple." Tous les jours, Julie reçoit des retours et remerciements de ses clientes: "c’est le plus beau des cadeaux. Je suis heureuse que mon expérience et que cette maladie que je n’ai pas choisie servent, finalement, à aider les autres. "

Un combat qui force l'admiration.

COMMENTS

Publier !

Marie-Chat #3859 - 01/09/18 12:09

je trouve cette initiative super, en plus remboursée par la sécu ! la perte de cheveux est le principal indice extérieur du cancer. en plus de te rappeler sans cesse la maladie, il faut affronter le regard des autres. cette possibilité de valoriser son image et de se redonner confiance est vraiment super ! bravo 👏

AL #3860 - 01/09/18 12:15

👍🏼

simpleman4704 #3861 - 01/09/18 12:57

je ne peux qu’être admiratif devant le combat et l'initiative de cette jeune femme félicitations a elle et tout mon courage avec elle et toutes les personnes passant par cette épreuve

Nana01 #3863 - 01/09/18 13:19

Merci à elle pour ce qu’elle fait pour les personnes atteintes de cancer. Très contente pour elle pour sa réussite et je lui souhaite que du bonheur.👍🏻

Amandine Sutter #3869 - 02/09/18 10:14

bravo!!! idem j ai ete touchee à 30 ans...et je ne supportais pas la perruque..alors j avais acheté plein de foulards de couleurs différentes. bravo Julie !!! top ca aidera bcp de femmes. bisous à ttes