Éjaculation féminine, "femmes fontaines" : c'est quoi au juste ?

Pour en finir avec les idées reçues !

Lola Talik - 30/08/18 7:00

On en entend des vertes et des pas mûres concernant ce qui se passe dans la culotte des femmes au moment de jouir. La Women Trend Family lève le mystère une bonne fois pour toutes !

Nombreuses sont celles et ceux qui confondent “éjaculation féminine” et “femmes fontaines”. De même, nombreux sont celles et ceux qui se méprennent sur la nature de ces deux phénomènes. Alors, il est peut-être temps de faire le point !

L’éjaculation féminine : quézako ?

L’éjaculation féminine est, comme son nom l’indique, une “éjaculation” qui se manifeste après l’orgasme. Elle est sécrétée par les glandes de Skène, aussi appelées “prostate féminine”, qui se trouvent à côté de l’urètre. Cette sécrétion à peine perceptible d’environ un millilitre est donc un liquide prostatique similaire au sperme, sans les spermatozoïdes, évidemment.

Mais l’éjaculation féminine ne concerne pas toutes les femmes. "Certaines (environ 50%) ont cette fameuse prostate, et d’autres ne l’ont pas, c’est comme ça”, nous précise Michel Mida, gynécologue et obstétricien. Et bien sûr, le fait de ne pas éjaculer après l’orgasme n’est absolument pas un signe de dysfonctionnement et n’empêche en aucun cas de kiffer sa partie de jambes en l’air !

À lire aussi :3 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur le clitoris

Et les “femmes fontaine” dans tout ça ?

Contrairement à certaines idées reçues, l’éjaculation féminine n’a rien à voir ce qui se passe sous la ceinture de celles que l'on appelle les “femmes fontaines”. “Ces femmes libèrent juste avant ou pendant l’orgasme, une quantité importante de liquide qui se forme à l'intérieur de la vessie, et qui n’est pas de l’urine. Ce liquide est directement sécrété par la vessie, alors que l’urine provient des reins”, explique le docteur Mida. Et lorsque l’excitation et le lâcher prise sont à leur comble, le flux est libéré par l’urètre, et cette fois-ci en quantité beaucoup plus importante.

Là encore, toutes les femmes ne sont pas concernées. D'ailleurs, une "femme fontaine" n'a pas forcément d'éjaculation féminine, et vice-versa.

Ces “manifestations” de l’orgasme sont donc propres à chacune, et il n’y a aucun complexe à avoir, quelle que soit la “team” dont vous faites partie !

COMMENTS

Publier !

MisterFlowers #3847 - 30/08/18 8:13

merci pour la petite révision... 😊🙏 (ça fait jamais de mal n'est-ce pas...) 🤔 mais sinon pourquoi avoir écrit 2 fois la même chose ? 🤔 vous avez un quota de lignes contractuel 🤔 ?? (oui les 2 paragraphes apparaissent bien 2 fois chacun... bref...😇😅) bonne journée 🙏🌞

simpleman4704 #3848 - 30/08/18 9:11

merci pour cet article des plus intéressant

Secondegré #3849 - 30/08/18 9:36

Excellente synthèse ! Dans tous les cas, l'important c'est le lâcher prise. Et pour celles et ceux qui ont des lacunes, n'hésitez pas à lire la collection "Osez..." (édition La Musardine)